Grenoble: LE PS EN DIFFICULTÉ AUSSI AVEC SES SUPPLÉTIFS

Publié par Les Républicains 38 le

La bataille que les supplétifs du PS se livrent à Grenoble est sans merci. Il est vrai que l’enjeu est de taille : qui remplira le rôle de caution afin que le Parti Socialiste puisse présenter une liste qui ne semble pas totalement partisane et homogène politiquement ?

Avec en récompense les postes d’Adjoints et les avantages y afférent puisque nous avons à faire à des politiciens totalement professionnels , qui évoquent d’autant plus la société civile qu’ils n’en font plus partie ayant lié leur sort et leurs revenus à la vie politique.

EN 2008 PH. DE LONGEVIALLE ÉTAIT À LA MANOEUVRE

En 2008 Philippe de Longevialle avait rempli ce rôle. Il avait d’abord fait voter le MODEM pour une liste autonome et muni de ce viatique était allé négocier avec M.Destot et le PS un ralliement dés le premier tour.

La négociation avait porté sur deux Adjoints, lui même et MC Népi, un Vice Président de la Métro M.Bachir Chérif et un Conseiller délégué Stéphane Gemmani.  Avec différents postes d’administrateurs dans les SEM. Toutes ces personnes venaient de la droite: Philippe de Longevialle ancien élu de droite à Meylan, M.Bachir Chérif  (UDF) à la région et S.Gemmani candidat potentiel de la droite aux cantonales et candidat réel sur la liste de droite face à Destot en 2001.

POUR LES VERTS /ADES , IL PEUT RAPPORTER GROS POUR PAS CHER

Depuis lors ça se gâte .
Pour deux raisons:

– D’abord la nébuleuse Verts/Ades qui n’a pas grand chose à dire sur le fond de la politique municipale à laquelle elle a été associée jusqu’en 2008 , qui cogére le département, la région et le gouvernement avec le PS  a jugé que De Longevialle était le symbole de l’ouverture à droite de la gauche!  C’est facile, ça ne coûte rien et ça peut rapporter gros.Il suffit que De Longevialle soit éliminé pour que l’un des points de blocage de l’alliance saute pour le  second tour. c’est plus facile pour eux que de se présenter en étant quitte avec la justice et le contribuable (É.PIOLLE (Verts/Ades) DOIT RÉGLER LA DETTE AU CONTRIBUABLE)

M.BACHIR CHÉRIF ET S.GEMMANI SE POSENT EN CAUTION DE REMPLACEMENT

– Ensuite , voyant cela, M.Bachir Chérif et S.Gemmani ont repris la méthode De Longevialle  et se posent en caution ex droite. Afin d’être tout de même gaucho compatibles avec l’extrême gauche Verts/Ades ,ils multiplient les déclarations d’amour à Hollande (S.Gemmani (Grenoble): « Nous sommes dans la ligne d’Hollande pour le rassemblement de la gauche » ») et sont prêts à rendre tous les services, à plaider l’implaidable comme le dossier de l’insécurité à Grenoble, sont disponibles pour organiser une réunion dont Jérôme Safar est l’invité  phare.(!).(INSÉCURITÉ à Grenoble: OPÉRATION KAMIKAZE DES SUPPLÉTIFS DU PS)

Certes c’est un peu gros parce que le  » Rassemblement Citoyen  » et Corinne Lepage ça ne fait tout de même pas beaucoup.( C.LEPAGE: le « Rassemblement citoyen » (!) au service d’Hollande)

Passer de Bayrou qui était devenu peu, à Corinne Lepage , de De Longevialle à MM Bachir Chérif et Gemmani , même Jérôme Safar doit se rendre compte qu’il  sera difficile d’expliquer qu’il s’agit la d’un élargissement. (Avec C.LEPAGE « Une visibilité nationale  » pour M.Bachir Cherif et S.Gemmani)

J.SAFAR NE PEUT PAS AFFICHER SES SOUTIENS PERSONNELS

Mais il n’a pas le choix.La municipalité et lui-même sont isolés politiquement .Il ne reste que le PS canal historique et un satellite , GO citoyenneté. Un PS exsangue, sans militants ni soutiens autres que les affidés du système.

De plus ses soutiens personnels organisés grâce à un clientélisme qui sent mauvais -y compris dans la majorité municipale – ne peuvent pas être affichés publiquement. ça ne ferait pas bien dans le tableau. Ils doivent se contenter de collecter les suffrages selon le système maintenant connu à Grenoble.(VILLENEUVE: le CLIENTÉLISME de J.SAFAR (PS) CHOQUE MÊME la MAJORITÉ MUNICIPALE)

LE CAVE SE REBIFFE

Mais comme chez Audiard le cave se rebiffe. Devant les avancées de ses félons Philippe de Longevialle cherche a demeurer dans la course des supplétifs. L’annonce de sa liste potentielle va dans ce sens.Bien entendu celui qui a porté l’un des dossiers les plus révulsifs pour les Grenoblois , le bétonnage de la ville, qui a été solidaire sur tout, n’a pas levé le petit doigt pour essayer d’enrayer l’insécurité chronique dont Grenoble est la victime, ne peut pas présenter une quelconque alternative.

Son passage de la droite dure à la gauche molle lui a fait perdre toute crédibilité. Mais il dispute quand même à ses collègues la légitimité du supplétif .(Ph.de LONGEVIALLE Adjoint à Grenoble: de Charles Pasqua à François Hollande!).

 » MENER DES CARRIÈRES PERSONNELLES… »

Dans un communiqué au « DL »  Philippe de Longevialle  a fait savoir que MM Bachir Chérif et Gemmani  » ne pouvaient se prévaloir de cette sensibilité politique ( car ce sont NDLR) des élus qui ont fait le choix de quitter le centre pour mener des carrières personnelles « .

Comme cela est bien résumé. Pour eux tous.

Ceux  qui abandonnent toute conviction en chemin connaissent toujours une triste destinée : manoeuvrés puis jetés sans respect par leur nouveaux amis, ils suscitent indifférence ou mépris chez ceux qu’ils ont abandonné par intérêt ou ( et) manque de courage. Et ça se termine toujours mal.

Notre photo: Stéphane Gemmani et M.Bachir Chérif candidats à la caution du PS à la place de Ph.de Longevialle

 

 

 

 

 

Catégories : Actualité