GRENOBLE: LE DRAME POUR LES RÉSIDENTS de NOTRE DAME

Publié par user1 le

le 4 novembre dernier, les 35 résidents du foyer Notre­ Dame de Grenoble et leurs familles étaient informés par la municipalité Piolle  que leur lieu de vie allait fer­mer “avant la fin de l’année 2017”.

Depuis lors l’émotion est grande. Au fur et à mesure de la prise de conscience du bouleversement engendré par cette mesure pour des personnes dont la moyenne d’âge est de 88 ans. Elles se sont réunies pour « dire leur angoisse, leur détresse, leur colère aussi pour certains. » ( DL du 24/11/16)

 » C’EST TOUT SIMPLEMENT DRAMATIQUE »

« C’est tout simplement dra­matique », résume la fille d’une résidente. Autour d’el­le, les occupants du foyer, leurs proches, approuvent.  » C’est affreux »  dit une autre.

En effet les municipalités successives de la gauche et des Verts/Ades qui gèrent Grenoble depuis 21 ans , comme le reste du patrimoine, ont abandonné l’entretien de cette résidence de 35 personnes âgées, n’ont pas effectué régulièrement les mises aux normes en particulier du point de vue de la sécurité. Si bien qu’un rapport récent ne saurait pas chiffrer le nombre de pertes humaines certaines en cas d’incendie!

A MISTRAL « CE SERAIT CRUEL D’OBLIGER LES PERSONNES ÂGÉES à DÉMÉNAGER » ( C.GARNIER Verts/Ades)

Avec la Résidence Notre Dame on retrouve la quintescence de la gestion Destot/Safar (PS) et de leurs successeurs d’ailleurs dénoncée dans un communiqué par Alain Carignon au nom des Républicains Grenoblois qui a apporté notre entier soutien aux résidents et à leurs familles.Rappelant au passage « qu’à Mistral la municipalité a justifié la construction de nouveaux HLM dans ce quartier déjà trop dense par le fait que « ce serait cruel d’obliger les personnes âgées à déménager.» selon l’élue au logement. Ce qui est vrai ici doit aussi l’être là. »

 » J’APPELLE à UNE PRISE DE CONSCIENCE DU DRAME QUI SE JOUE POUR CES PERSONNES »

Ajoutant:  « Avec les impôts les plus élevés de France la municipalité doit être capable d’engager des travaux de mise en conformité afin d’assurer à terme la sécurité des personnes âgées qui a été sacrifiée jusque là par une gestion déplorable. Elle le doit à nos anciens qui ne pourraient pas supporter à cette période de leur vie un changement aussi radical et brutal de leur environnement . J’appelle à une prise de conscience du drame qui se joue pour ces personnes ».

Ces personnes âgées ont évidemment du mal à envisager un déménagement à cet âge  » Pour aller où? » questionnent elles.

« MA MÉRE TRÉS ANGOISSÉE NE DORT PLUS »

« Au foyer Notre- ­Dame, elles ont leurs habitudes, leurs amis.  C’est traumatisant. Ma mère, de­puis l’annonce de la Mairie, est très angoissée. Elle ne dort presque plus. L’inquiétude est présente chez tous les rési­dents. Et face à cette situation, l’accompagnement de la Ville n’est pas à la hauteur. Nous n’avons pas reçu le moindre courrier officiel » s’angoisse la fille d’une résidente.

 » FERMER COMME ça NOTRE DAME, CE N’EST PAS SÉRIEUX »

Un autre ajoutant: « La Ville évo­que des travaux extrêmement coûteux. Combien exacte­ment ? Nous n’avons aucun élément précis. N’est ­il pas possible d’envisager la réali­sation d’une partie des tra­vaux afin de nous donner un peu plus de temps, de se don­ner plus de temps pour cons­truire une structure qui pour­rait recevoir tous les occu­pants du foyer ? Pour ces personnes âgées, nous nous devons tous d’envisager cette solution “intermédiaire”. Fer­mer comme ça Notre­-Dame, ce n’est pas sérieux».

A.DENOYELLE (Verts/PG) PÉRORE SUR SON IMPUISSANCE…

En effet. En face Alain Denoyelle l’Adjoint (Verts/PG) au social choisit la stratégie habituelle de l’endormissement. Lui qui au Conseil Municipal lors de ses rapports sur l’activité du CCAS aligne les mots de solidarité, de prise en compte de l’humain, de la ville attentive et à l’écoute pérore sur son impuissance.

Quand il s’agit de trouver 500 000 € pour la journée des Tuiles, de perdre 650 000 € en supprimant les sucettes Decaux, d’investir 600 000 € pour construire des chalets pour loger des Roms au Rondeau  la municipalité affiche un superbe volontarisme. Mais pour assumer les conséquences de négligences coupables il n’y a plus personne.

… MAIS LA MUNICIPALITÉ VA FAIRE LE JOLI COEUR à MC2 le 3 DECEMBRE

Pourtant depuis 1995 les élus actuels ont exercé des fonctions essentielles dans la gestion de Grenoble ( Logement, social, santé…) et depuis 3 ans qu’ils disposent de toutes les manettes ils auraient du traiter en priorité les dossiers aux conséquences humaines dramatiques. Comme d’habitude il n’en a rien été.

Par contre le 3 décembre prochain ils vont faire les jolis coeur à MC2 avec  » les assises de la migration » afin de faire savoir que » les migrants sont des être humains » dans le cadre d’une opération politique dont ils sont coutumiers . En plaçant justement à sa tête  la dernière Adjointe au Logement de la municipalité Destot: Monique Vuaillat (PS). Qui est donc sans responsabilité dans la situation de Notre Dame?

Dont les résidents n’ont pas le droit au respect du à des être humains ?

Photo de une du Dauphiné Libéré : les résidents de Notre Dame à Grenoble refusent d’être contraints à déménager