GRENOBLE: le CLANISME de la MUNICIPALITE PIOLLE ( Verts/PG)

Publié par Les Républicains 38 le

« En ce premier Conseil Municipal du mandat je tiens à dire personnellement à chacun et chacune d’entre vous que je serai un Maire à l’écoute, un Maire qui respecte, un Maire qui rassemble au delà des clans  » affirmait Eric Piolle (Verts/PG) avec des trémolos dans la voix . Il conservait le ton et les mensonges de la campagne électorale.

 » 10 mois après avoir prononcé ces mots qui raisonnent étrangement comme un certain  » moi président » que reste t il de tout cela? » questionne Matthieu Chamussy Conseiller municipal (UMP) de Grenoble.

L’EXTRÊME GAUCHE GRENOBLOISE VEUT TRUSTER TOUS LES POSTES

En effet l’extrême gauche Grenobloise a décidé de truster tous les postes de la ville: Valérie Dioré, Directrice de la Société d’Économie Mixte Innovia a été débarquée par surprise de la direction Générale le 29 janvier; La question n’avait même pas été mise à l’ordre du jour du Conseil d’Administration a protesté Richard Cazenave Conseiller Municipal (UMP) qui représente l’opposition ! Soulignant aussi la simple idée d’un appel à candidature qui est la moindre des corrections, le moindre des respects et le minimum de transparence.

R.CAZENAVE ( UMP) : DES DECISIONS ILLEGALES

En conséquence Richard Cazenave a souligné dans un communiqué que  » ce conseil d’administration dans sa globalité ayant été convoqué dans l’irrespect des procédures qui régissent le droit des sociétés, et notamment l’obligation de communiquer aux actionnaires les documents devant faire l’objet d’une délibération, toutes les décisions que nous prendrons aujourd’hui seront entachés d’illégalité. » .
On imagine que les suites judiciaires seront données ce qui place la municipalité Piolle dans la totale incertitude sur la réussite de son opération.

Pendant la campagne des municipales, Pierre Kermen montrait à  écile Duflot et E.Piolle les résultats du Plan Local dUrbanisme (PLU) qui a permis 12 00 logements à Bonne sans école supplémentaire...

Pendant la campagne des municipales, Pierre Kermen montrait à écile Duflot et E.Piolle les résultats du Plan Local dUrbanisme (PLU) qu’il a fait voter et a permis 12 00 nouveaux logements à Bonne sans école supplémentaire…

 » IL S’AGIT TOUT SIMPLEMENT DE PLACER UN COPAIN »

D’autant que sur le fond aucune justification n’a été donnée sur la révocation de la Directrice Générale. C’est pourquoi Richard Cazenave l’estime  » scandaleuse « :  » parce que quand il n’y a pas de raison objective, la seule motivation qui reste est trivialement politicienne, archaïquement partisane, et tout simplement affligeante ! -Scandaleuse parce qu’elle fait fi de l’intérêt de la collectivité qui est de conserver à son service les talents qu’elle a la chance de compter.Je voudrais bien me tromper mais la raison semble bien être d’une banalité à pleurer : -il s’agit tout simplement de placer un copain ! de renvoyer l’ascenseur à un militant politique ! de renforcer de manière aussi puérile qu’inutile la main mise politique » .

Il s’agit en effet bien de cela. D’ailleurs Richard Cazenave a exigé et obtenu le CV de Pierre Kermen le candidat imposé par E.Piolle. Un CV qui, selon lui,  » atteste de son inexpérience  » à l’exercice d’une mission à la fois technique et de direction.

UN HOMME du CLAN AVRILLIER/COMPARAT

En fait Pierre Kermen, tête de liste des Verts en 2001 à Grenoble, Adjoint au Maire (Verts/Ades) de la municipalité Destot/Safar (PS) jusqu’en 2008, membre du clan Avrillier/Comparat, soutien de la municipalité Piolle est récompensé par cette direction générale fortement rémunérée. Il était jusque là chargé de Mission  » au développement durable » de l’Université Joseph Fourier, le même poste qu’occupe une autre Adjointe du clan, Laurence Comparat à l’Université Stendhal. On a bien compris que le « développement » était surtout « durable » pour les élus Verts/Ades qui ont trouvé une excellente niche pour eux mêmes. En tout cas rien qui ne le prédispose à cette direction générale

IL PROMÈNE les GRENOBLOIS EN BATEAU

Pierre Kermen est aussi cet ancien élu qui faisait à titre professionnel du voilier pendant 5 semaines en Méditerranée à l’été 2013 pour effectuer des analyses de la qualité de l’air à la surface de la mer.Une étudiante bénévole qui a participé parce qu’elle adore la voile a expliqué: « Il s’agissait surtout de navigation, car tous les analyseurs sont auto­matiques, il suffisait de faire des relevés. »

Pendant 5 semaines en bateau , l'été Pierre Kermen a mesuré la qualité de l'air au niveau de la mer pour l'Université dont il est chargé de mission pour le développement durable...

Pendant 5 semaines sur ce  bateau , l’été 2013, Pierre Kermen ( Verts/Ades) a mesuré la qualité de l’air au niveau de la mer pour l’Université dont il est chargé de mission pour le développement durable…

P. KERMEN ( Verts/Ades): AUTEUR du PLAN de BETONNISATION

Pierre Kermen est surtout l’adjoint à l’Urbanisme auquel on doit le Plan Local d’Urbanisme (PLU) actuel qui permet la bétonisation de Grenoble. Si la municipalité a pu amputer le parc Hoche au profit d’un investisseur privé, c’est parce que le PLU le permet. les 510 logements à Jean Macé sans espace vert ni école c’est le PLU.La densification de Vigny-Musset, les 10 000 futurs habitants de Flaubert, les 15 000 du Polygone ( sans parking) , les 650 logements à l’esplanade … c’est le PLU de Kermen.

ACTIF DANS LA CAMPAGNE de PIOLLE ( Verts/PG)

Il a activement soutenu Eric Piolle dans la campagne municipale:c’est lui qui faisait visiter le quartier de Bonne à Cécile Duflot puisque sa densité ( et l’absence d’école) sont son oeuvre.  E.Piolle se comporte bien en chef de clan en supprimant tout ce qui bouge et en nommant brutalement tous ses copains aux postes clefs de la ville. Il démontre qu’il est totalement prisonnier du système qui l’a fait élire qui se sert de lui comme  » vitrine légale ».

NI CO-CONSTRUCTION NI CONSEILS CITOYENS

Avec son cynisme habituel la municipalité a répondu au « DL » ( 30/1) qui la questionnait sur cette affaire: “Dans 48 heures, on n’en par­lera plus”. On mesure ce que les mots  » co-construction » , transparence et conseils citoyens indépendants veulent dire pour elle. C’est juste l’appellation du sectarisme appliqué par le clan Avrillier/Comparat.

LES GRENOBLOIS N’ONT PAS FAIT de CHEQUE EN BLANC

Mais si cette « décision est humainement déplorable, politiquement affligeante, stratégiquement désastreuse », comme l’a lancé Richard Cazenave à la municipalité, « en vous accordant 40 % des suffrages des 50 % qui ont voté, les grenoblois ne vous ont pas fait un chèque en blanc ; dans de telles conditions, le souci du pluralisme devrait être, dans un fonctionnement démocratique, le minimum que l’on soit en droit d’attendre ».

Photo: Pierre Kermen  candidat tête de liste des Verts/Ades en 2001 propulsé Directeur Général de la SEM Innovia