GRENOBLE: Le BETONAGE de l’ILE VERTE FAIT EXPLOSER l’ECOLE

Publié par Les Républicains 38 le

C’est au tour de l’école Paul­ Bert. L’école compte 350 élèves et 12 classes, ce qui revient à une moyenne de 29,1 élèves par classe, classant l’école au­dessus du seuil fixé par la Direction académique des services de l’Éducation nationale. L’ école a aussi la particularité d’accueillir les enfants malentendants dans les classes “standard”. La sa­turation des effectifs à l’école met en danger les efforts consentis par les enfants et la communauté pédagogi­que », ont affirmé les parents d’élèves au « DL ».

PARTOUT LA BETONISATION PRODUIT les SUREFFECTIFS

Partout la bétonisation de la ville a produit des sureffectifs d’élèves mal pris en compte par la municipalité et l’éducation nationale .

La municipalité Piolle (Verts/PG) veut continuer à bétonner en cachant aux parents d’élèves le lien direct entre leurs problémes et ces excès de constructions. Le manque d’écoles dans la ville va être criant si cette politique est poursuivie.
(http://www.republicains38.fr/grenoble-et-les-ecoles-un-exemple-pour-ladjoint-de-e-piolle-vertspg/)

A.CARIGNON DEMANDE UN MORATOIRE de la DENSIFICATION

Car il faut 4 ans à la municipalité Piolle pour construire une école et on sait que la ville est exsangue puisqu’en juillet le Conseil Municipal empruntait 13 M€ pour faire les salaires des employés municipaux cette année.

Il est à souhaiter que la prise de conscience des Grenoblois s’accéléra et qu’il sera demandé « un moratoire de la densification » comme l’a réclamé Alain Carignon, Ancien Maire de Grenoble.
(http://www.republicains38.fr/conseil-municipal-de-grenoble-ca-explose-sur-les-ecoles/)

AFIN d’EVALUER LES BESOINS

Un tel moratoire permettrait de comptabiliser enfin sérieusement tous les coups parti et d’évaluer les besoins en termes d’espaces libres, de loisirs, sportifs et … d’écoles engendrés par tous ces nouveaux arrivants .

Photos : manifestation des parents avenue Maréchal Randon pour réclamer une classe ; L’Ile « Verte » est bétonnée et petit à petit les immeubles chassent les maisons individuelles densifiant le quartier et faisant fuir la classe moyenne; Conséquences les écoles explosent en effectif.

à l'Ile" Verte" à Grenoble , les immeubles chassent les maisons individuelles et la classe moyenne afin de " normaliser" le quartier

à l’Ile » Verte » à Grenoble , les immeubles chassent les maisons individuelles et la classe moyenne afin de  » normaliser » le quartier

Catégories : Echos