GRENOBLE: LA PLUS BELLE GARE… SANS LA SECURITE

Publié par Les Républicains 38 le

La municipalité Destot/Safar (Ps) avait placé un panneau pendant la campagne électorale : la gare allait être rénovée. E.Piolle (Verts/PG) récupére le projet et le présente aux Grenoblois pour sembler réaliser quelque chose. Pourtant cette nouvelle gare n’est financée qu’à moins de 18% par la ville. Comme toujours ce type de dossier s’éternise. Les financements sont tellement étalés dans le temps que tous ces projets font un énorme mal à la ville . Déjà E.Piolle a renoncé à la seule ambition du projet: une passerelle de liaison. Peu importe pour lui de sacrifier 700 000 € déjà dépensés.

Les municipalités de gauche ont été incapables de traiter les chantiers de MC2 , du Tram ( 4 ans de travaux des dizaines de commerces morts ) et aujourd’hui à Chatelet c’est la même chose : un simple chantier de logement paralyse le quartier, bloque des rues sans aucune considération pour l’activité économique : la pharmacie, le boulanger perdent la moitié du chiffre d’affaires du fait de l’absence de toute précaution.

 » SI LA SECURITE N’EST PAS ASSUREE… »

Le projet Gare s’achèvera si tout va bien en 2016, en tout cas avant les municipales de 2020. Ça tombe bien .

Toutefois à la réunion publique du 22 octobre les habitants ont ramené Eric Piolle à la réalité qu’il refuse de voir : « On a beau faire la plus belle gare du monde, si la sécurité n’est pas assurée… », a lâché un riverain, visible­ment excédé par les nuisan­ces nocturnes et les chiens laissés en quasi ­liberté « raconte le « DL ».

La dessus le Maire a répondu qu’il est toujours « en débat « avec tout le monde. Parce que ça ne dépend pas de lui. Les sujets qu’Eric Piolle ne veut pas traiter ou sur lesquels il a pris des décisions qu’il n’ose défendre, sont en « débat » .

Ce qui ne fait pas débat ? La suppression des caméras de vidéo surveillance, le refus de renforcer la police municipale, le doublement de l’hébergement des étrangers en situation irrégulière et l’accueil de « toute la misère du monde « à Grenoble. La place de la Gare est une nouvelle Cour des Miracles.

Comme l’a exprimé un riverain si rien n’est fait sur la sécurité, sa rénovation ne changera rien.

Catégories : Actualité