GRENOBLE: LA MUNICIPALITÉ PIOLLE (Verts/PG) APPELLE AU SECOURS

Publié par user1 le

Les professionnels de la politique ne perdent pas les pédales. A Grenoble Maryvonne Boileau élue Verts/Ades des municipalités Destot (elle occupait même le poste de confiance de présidente de l’OPHLM) sent le vent du boulet et a bien compris que la municipalité Piolle (Verts/PG) dont elle est un pilier prend l’eau de toute part. A ce rythme l’échéance de 2020 devient une haie infranchissable. Si la tendance se poursuit il sera même impossible à la coalition Rouge/Verts de se représenter.

PARTI de GAUCHE et FAUX RÉSEAU CITOYEN: DÉMISSIONS EN CASCADE

ça se fissure sérieusement au sein du Parti de Gauche qui n’en peut plus de devoir avaliser des mesures municipales à l’opposé de ce qu’il plaide au plan National. Même chez le faux « réseau citoyen » son président Michel Vernerey à claqué la porte. Compagne de Vincent Comparat , Président de l’ADES, proche de Raymond Avrillier elle siège avec eux dans les instances municipales de décision . C’est certainement à ce niveau qu’a été décidée cette nouvelle opération d’enfumage et de survie.

Maryvonne Boileau (Verts/Ades) au centre entre Eric Piolle (Verts/PG) et Jacques Chiron (PS) . Elle ambitionne de devenir Sénatrice et de réussir la ou Raymond Avrillier avait échoué aux dernières sénatoriales

Maryvonne Boileau (Verts/Ades) au centre entre Eric Piolle (Verts/PG) et Jacques Chiron (PS) . Elle ambitionne de devenir Sénatrice et de réussir la ou Raymond Avrillier avait échoué aux dernières sénatoriales

UN GROUPE QUI NE PRÉPARE PAS LES PROCHAINES ÉLECTIONS !

Pas de renouvellement  dans les méthodes. Au « Dauphiné Libéré » ( 13/11/16) ils annoncent la naissance d’un groupe évidemment informel, souple, sans dirigeant, ni constitution. Il s’agit chaque fois de préserver une totale opacité. Bon il n’ont pas osé  » citoyen » tout de même compte tenu des participants!  Bien entendu les enjeux « ne sont pas les prochaines élections » (!). Toujours ces anti-phrases ,leur marque de fabrique. On ignore dans l’annonce qui est membre de quoi. « ils sont plein d’espoir de travailler ensem­ble, au nom des valeurs qu’ils disent encore partager, qu’ils soient de tendance socialiste, écolo, Parti de gauche ou sans­ étiquette  » écrit Eve Moulinier (DL).

Claude COUTAZ ( Ext gauche) à LA MANOEUVRE…

Qui trouve t on aux côtés de Maryvonne Boileau ? Claude Coutaz qui est sur tous les fronts. Comme avocat, syndicaliste, élu municipal… il change de casquette suivant le sujet mais le discours est répétitif. Ce n’est pas non plus un perdreau de l’année. On l’a connu véhément contre Sarkozy manifestant place St André aux côtés de ses amis du Syndicat de la Magistrature et de … André Vallini (PS) alors promis à un destin de Garde des Sceaux.  Puis devenu plus tolérant avec la baisse dramatique de l’aide judiciaire sous Taubira.

Claude Coutaz pendant la campagne de Piolle avec un magistrat R.Grandfils longtemps Procureur Adjoint à Grenoble , Yann Mongaburu (Verts/ades) et Elisa Martin ( PG): un système bien au point

Claude Coutaz pendant la campagne de Piolle avec un magistrat R.Grandfils longtemps Procureur Adjoint à Grenoble , Yann Mongaburu (Verts/ades) et Elisa Martin (PG): un système bien au point

… UN MÉLANGE des GENRES et d’ÉVENTUELS CONFLITS D’INTÉRÊT

Il était aux côtés du magistrat Grandfils dans la campagne de Piolle dans un mélange de genres et d’éventuels  conflits d’intérêts qui n’ont ému personne. Cette semaine il était devant les migrants de Calais logés sur le campus pour leur expliquer  » leurs droits ». Alors que la faculté de droit a lancé une alerte sur les actes de délinquance sur le campus, Claude Coutaz n’a pas évoqué les  » devoirs »…  Il est vrai que comme avocat il est spécialisé dans la défense des étrangers entrés irrégulièrement sur notre territoire. Comme élu aussi.  Il n’y a jamais  de conflit d’intérêt chez eux. Voilà pour l’extrême gauche.

Celine DESLATTE (PS) EN COMPAGNON de ROUTE de L’EXTRÊME GAUCHE…

Céline Deslatte doit représenter le PS .Adjointe sortante  et sortie de Michel Destot elle a pris la tête du Planning Familial qu’elle transforme en instrument politique. La municipalité Piolle lui a donné une forte exposition et de lourds moyens pour célébrer le 50 eme anniversaire de l’association. Alors que la ville était envahie d’affiches sur cet évènement, que personne ne pouvait échapper à l’information, il était clair que Céline Deslatte se livrait à une opération politique. Sa participation  » aux communs métropolitains » le confirme.

… SUR LA LIGNE DU MULTICULTURALISME, DU COMMUNAUTARISME

Politiquement elle est sur la ligne du multiculturalisme, du communautarisme. S’agissant du Burkini elle s’est opposée à toute interdiction faisant fi de sa signification pour les femmes. L’affichage de la vertu sur les plages françaises signe ostentatoire provocateur pour les femmes en maillot de bains qui deviennent quoi par comparaison? Quand on pense d’où vient le planning familial et ce dont il a été porteur dans les années 70 ou des médecins ont été arrêtées pour avortement clandestin…

Céline Deslatte (PS) ici avec G.Fioraso et J.Safar ...

Céline Deslatte (PS) ici avec G.Fioraso et J.Safar …

PRENDRE APPUI SUR LA MAJORITÉ PS/PC/VERTS/ADES/PG de la METRO

Il y a encore Soukaï­na Larabi qui trouvait en son temps  » émouvant le passage de témoin » entre Michel Destot et Jérôme Safar pendant les municipales puis a exprimé sa déception du « bilan » Hollande. C’est une « écosocialiste ». ça tombe vraiment bien.

Mais en construisant un groupe  » les communs métropolitains » il s’agit bien de se référer à la majorité PS/Verts/PG/Ades/PC de la Métro qui fonctionne avec Christophe Ferrari comme plus petit dénominateur commun et – c’est le moins qu’on puisse dire- ne gêne pas la majorité Rouge/Verts Grenobloise. Maryvonne Boileau et Claude Coutaz ont leurs fondamentaux, puisés au plus politicien de la politique.

... ou bien soutien d'Hollande devient compagnon de route de l'extrême gauche et des Verts/Ades

… ou bien soutien d’Hollande devient compagnon de route de l’extrême gauche et des Verts/Ades

PRÉOCCUPÉS PAR  » LES FRACTURES SOCIALES DU TERRITOIRE »

C’est pourquoi d’ailleurs ils ne parlent que d’autre chose: une réflexion commune pour  » améliorer ou changer la vie » (!). Il serait temps. Grenoble bénéficie de leur gestion commune depuis 21 ans.Ajoutant :« Notre premier rendez­-vous portera sur la “question des fractures sociales sur le territoire”, car cette réalité est criante sur l’agglomération et parce que, lorsqu’on est de gauche, on ne peut pas s’y résoudre.  »  Et lorsqu’on est de gauche  au pouvoir local ET National et jusqu’à récemment en détenant aussi la Région et le département?

 » CE QUI NOUS SÉPARE ( avec le PS NDLR)   DOIT ÊTRE MOINS FORT QUE CE QUI NOUS RASSEMBLE »

Malgré la volonté de faire semblant les mots ne trompent tout de même pas.  » les élections municipales de 2014 ont laissé des traces à gauche. On peut ne pas être d’accord sur tout, on peut avoir des di­vergences, mais si on n’en parle pas ensemble, com­ment avancer ? Ce qui nous sépare doit être moins fort que ce qui nous ras­semble. » . Tiens donc.

MAIS OU SONT LES CONVICTIONS DES UNS et des AUTRES?

Au moment ou le PS assume le pitoyable bilan d’un Hollande au plus bas voilà que l’extrême gauche Grenobloise et les Verts/Ades tendent la main aux socialistes grenoblois.« Après les munici­pales de 2014, chacun s’était enfermé dans un es­pace différent. Être sans arrêt “contre” ne produit rien du tout. Et une blessure électorale ne peut pas faire une identité poli­tique. Il y a un moment où il faut à nouveau avancer  » .

On ne peut être plus clair. Mais ou sont donc les convictions des uns et des autres? De l’extrême gauche et des Verts/Ades qui condamnent la politique socialiste? Des socialistes Grenoblois pour qui Piolle mène Grenoble à la ruine?  » Une simple blessure électorale? ».

PIOLLE VEUT SE DÉSENCLAVER D’UNE IMPASSE BUDGÉTAIRE ET POLITIQUE

A observer ces manoeuvres on mesure clairement que la municipalité Piolle dans l’impasse politique et budgétaire  voudrait se désenclaver, trouver des alliés. Elle envoie ses routiers de la politique pour tendre la main. Ceux qui se noient voudraient que ceux avec lesquels ils ont toujours gouverné  les sortent de l’eau.

Mais après le « réseau citoyen » et autres billevesées de ce type les « communs métropolitains  » en font toujours trop dans la com’.  Ils se lisent à livre découvert. Quand ils se définissent comme des  » Bisounours » – tellement leur initiative est naïve, fraiche, sans arrière pensée- le mot est antithétique de ce qui les caractérise.

D’ailleurs c’est pourquoi ils utilisent à dessein ce mot – Bisounours- dans le DL pour éloigner le plus loin possible – conjurer le sort même- de ce qu’ils sont et de ce qu’ils font.

Une vulgaire tentative politicienne pour rompre un rétrécissement qui est et sera de plus en plus dangereux au fur et à mesure qu’on s’approche des échéances.

Photo de une du DL : on croirait des perdreaux de l’année. En réalité il s’agit d’une opération survie de professionnels . C.Coutaz, C.Deslatte, M.Boileau et S. Larabi