GRENOBLE et les ECOLES:  » UN EXEMPLE » pour l’Adjoint de E.PIOLLE (Verts/PG)

Publié par Les Républicains 38 le

Pour Fabien Malbret l’Adjoint ( extrême gauche ) aux écoles de E.Piolle c’est simple : le cas Lucie­ Aubrac pour­rait bien faire cas… d’école. C’est un modèle en quelque sorte. Un succès de la nouvelle municipalité qui va dupliquer le système.

Pensez donc. Elle ne sait pas quand et ou elle pourra construire l’école manquante au centre ville du fait du nombre aberrant de logements permis par le Plan Local d’Urbanisme de 2004, émanation des Verts/Ades.

Elle envisage donc d’ajouter chaque  année une classe préfabriquée dans des écoles qui débordent déjà en réduisant les espaces collectifs et les cours.

Mais elle est prête à montrer des « scénarios » pour chaque école afin que le «débat«  puisse avoir lieu. (Jean MACé à Grenoble : L’ECOLE AURA ENCORE UN AN de RETARD)

Le  » SCENARIO » de la MUNICIPALITE RETENU…

Dans le cas de Lucie Aubrac -justement– c’est le scénario qui avait été présenté au Conseil municipal qui a été retenu par les parents et les enseignants . Il prévoit d’abattre un arbre, solution sur laquelle le Maire avait annoncé son véto au Conseil Municipal(!).

Il semble que des parents – certainement des marginaux – auraient préféré l’installation des préfabriqués – on dit des « modulaires « dans le langage de la municipalité – dans la cour nord pour sauver l’arbre et la cour des enfants. Ça coûtait trop cher selon l’Adjoint d’Eric Piolle. Au moment ou un autre élu – O.Bertrand- annonce qu’il a les financements pour une  » journée des Tuiles » .

école jean Macé

PAS de  » SCENARIO » pour l’ARRÊT du BETONAGE

Dans ces «scénarios«  – étrangement – aucun ne prévoit de mettre un coup d’arrêt à la densification massive de la ville qui est la cause de tous ces problèmes.(CONSEIL MUNICIPAL de GRENOBLE : ça EXPLOSE SUR LES ECOLES)

Il est évident que Grenoble ne peut pas suivre en termes d’équipements et d’espaces libres. Le cas de Bonne avec 12 00 logements nouveaux, la réduction du parc Hoche en parallèle et maintenant la réduction des cours d’écoles est emblématique de l’échec de cette politique. (GRENOBLE: P.BRON (app PS) PROMET des ECOLES DANS TOUTE LA VILLE!)

ON PROMENE les PREFABRIQUES de COUR d’ECOLE à COUR d’ECOLE

La politique scolaire de la municipalité Piolle est devenue un «modèle» selon Fabien Malbret.  » Aubrac est un exemple sur la façon dont on peut travailler «  a t il déclaré sans rire au « DL ». .

Il va promener ses préfabriqués – des modulaires- de cours d’écoles en cours d’écoles dans un climat qui ne sera plus « conflictuel avec les parents » . D’ailleurs il a organisé une réunion le 3 juillet à la mairie.  « On s’est rendu compte que la situation est très tendue presque partout à Grenoble. On va présenter des scénarios avec les habi­tants et, de la concertation sortira une trame générale». (GRENOBLE: Les COURS D’ECOLES AMPUTEES de PREFABRIQUES)

LES PARENTS SE LAISSERONT ILS BERNER ?

Pas tout à fait certain que les parents d’élèves se laissent berner 6 ans sans jamais questionner sur les causes qui produisent ces effets désastreux.(ECOLES à GRENOBLE :  » ON N’EN PEUT PLUS »)

Alors les «  scénarios «  risquent de changer et Fabien Malbret et ses amis devoir s’expliquer sérieusement sur la densification intensive  de la ville voulue par leur PLU.

Photo: les préfabriqués – pardon les « modulaires »- installés à l’école Jean Macé de Grenoble jusqu’en 2018 très appréciés des enseignants selon l’ex Adjoint de Destot…

Catégories : Actualité