GRENOBLE: ENQUÊTE PRELIMINAIRE sur A.Djellal, PRESIDENT du groupe PS

Publié par Les Républicains 38 le

Selon le « DL » (20/1) Le Procureur de la République de Grenoble a décidé l’ouverture d’une enquête préliminaire confiée à la Police Judiciaire  » afin de vérifier si les faits en question sont constitutifs d’un délit » .

Président du groupe PS à la Mairie de Grenoble jusqu’en mars dernier, Adjoint au Maire de M.Destot depuis 1995, Vice Président de la Métro, Président de la Mission locale ( avec un total d’indemnités de l’ordre de 5000€/mois) A.Djellal se faisait aussi rembourser ses frais deux fois.

Une fois par la ville et une fois par la Mission Locale pour l’emploi et l’insertion des jeunes en difficultés! Celui qui a été aussi Adjoint au Maire à l’économie sociale et à l’insertion s’est visiblement occupé de la sienne.

LA MAJORITE DESTOT/FAFAR (PS) VOYAGEAIT BEAUCOUP

Ainsi entre 2011 et mars 2014 il a été remboursé de 15 695,05€ de déplacements par la Mission locale qui ont été aussi remboursés par la ville. Un gain d’environ 400 €/mois ce qui démontre aussi que les élus de la majorité Destot/Safar ( PS) dépensaient beaucoup aux frais de la ville en sus de leurs indemnités.

SIGNALé AU PROCUREUR de la REPUBLIQUE

Cette somme devrait être remboursée et le fait a donc été signalé au Procureur de la République comme c’est la loi. L’ouverture d’une enquête préliminaire ne signifie en effet rien sur la suite qui sera donnée. Depuis 20 ans aucun élu PS ou Verts/Ades qui ont pourtant géré toutes les grandes collectivités n’a jamais été mis en cause. Ils sont effectivement tous connus pour être extrêmement vertueux. Le dernier dossier qui a été  » instruit » par la PJ grenobloise a été celui d’Alpexpo.

Visiblement – selon ses déclarations- l’ancien Secrétaire Général d’Alpexpo a apporté aux inspecteurs des preuves accablantes des turpitudes commises. Elles devaient obligatoirement remonter au Député Maire puisque celui ci était décideur et pouvait donc être considéré comme gestionnaire de fait de la SEM. Rien n’a bougé . S’agissant de A.Djellal on verra donc la suite.

A.DJELLAL (PS) VENAIT de DEFENDRE la GESTION DESTOT

A.Djellal venait en tout cas de reprendre publiquement la parole avec 3 autres anciens conseillers municipaux sortants pour défendre la gestion de Destot après la publication de l’audit établissant clairement que la gestion PS/Verts a ruiné Grenoble.
Car les élus PS ( et Verts/Ades) sont aussi accoutumés à être des donneurs de leçons sans aucun rapport avec leurs pratiques et leurs résultats.

ILS ONT COUVERT la VENTE de la SOCIETE de DESTOT

Ces élus ont couvert la vente de la société en faillite de M.Destot à une filiale Belge de la Lyonnaise des Eaux au moment ou ils enfumaient l’atmosphère avec le contrat d’eau de la ville de Grenoble signé par la municipalité UMP. Il n’a été question que de l’un et jamais de l’autre…

R.AVRILLIER ( Verts/ades) POURSUIT avec la MÊME METHODE

Actuellement Raymond Avrillier (Verts/Ades) poursuit ses opérations. Le « DL » lui accordait encore 5 colonnes ( 20/1) pour détailler les dépenses de… Nicolas Sarkozy qui figurent dans les comptes publics de la Nation.Le systéme ne varie pas: ils s’agit de   détourner l’attention sur les casseroles de la municipalité Piolle. Le mois dernier il avait découvert un sondage contestable de… « Valeurs Actuelles  » dont il est un fidèle lecteur. Mais quand une demi page du quotidien local est occupé à ces sujets, outre le mal qu’il fait à la droite, c’est autant d’espace qui ne peut pas être consacré aux turpitudes locales.  A quand le détail de ce qu’ont dépensé chacun des grands élus de l’agglomération grenobloise depuis 10 ans?

DEPUIS 2002 UN ELU PS DOIT 3 M€ AU CONTRIBUABLE!

Par exemple la majorité PS/Verts/Ades/PC du Conseil Général a élu jusqu’à aujourd’hui un Vice Président PS  condamné en 2002 à rembourser… 3 M€ qui ont disparu des caisses de l’Etat! Bien entendu jamais cette somme n’a été réglée à la caisse publique. Olivier Bertrand et Catherine Brette Conseillers Généraux de cette même majorité ont même perçu un surplus d’indemnités d’André Vallini (PS) dans la période. En toute impunité et ( peut être?) bonne conscience. 3 M€ dus au contribuable a rapprocher des 1,2 M€ que Raymond Avrillier reproche à l’Etat d’affecter à l’ancien Président de la République en toute légalité.

ALPEXPO: REFUS de FAIRE PAYER les RESPONSABLES

Ces élus PS/Verts/Ades ont refusé de saisir la justice du dossier d’Alpexpo  dont le Parquet n’a pas voulu se saisir lui-même suite à « l’enquête  » des enquêteurs. Alors que les éléments ( factures sans prestations, faux comptes, prêts Madoff…) ont été rendus publics préférant faire payer la note aux contribuables plutôt qu’aux vrais responsables.

A.DJELLAL « N’A PAS FAIT ATTENTION » à ces 16 000 €

A.Djellal (PS) annonce au « DL « qu’il va rembourser le contribuable du  » trop perçu » de ces 16 000 € et explique avoir demandé ces remboursements parce  » qu’il n’a pas fait attention ». Ou plutôt trop? De son côté Matthieu Chamussy (UMP) a déclaré au « DL »: »Nous découvrons avec stu­péfaction que durant plu­sieurs années, sous le man­dat de Michel Destot, le pré­sident de la Mission locale de Grenoble, et par ailleurs président du groupe socia­liste au conseil municipal, s’octroyait le rembourse­ ment de frais de déplace­ ments pourtant déjà pris en charge par la Ville de Greno­ble. »

UNE MISSION D’INFORMATION sur les FRAIS des ELUS

Il propose : « Sa­chant que la nouvelle équi­pe municipale est informée de ces faits depuis plusieurs mois, quelles sont les mesu­res qu’elle a mises en œuvre pour qu’une telle pratique ne puisse se reproduire à l’avenir ? Pour notre part, nous demandons la mise en place immédiate d’une Mis­sion d’information et d’éva­luation (MIE), qui aura pour tâche de mener les investi­gations nécessaires et de for­muler des propositions con­crètes pour assurer la transparence complète sur les frais de mission et de repré­sentation des élus.»

MISSION LOCALE: IL A MANQUE 16 000 € à l’INSERTION PROFESSIONNELLE

En effet, alors que l’Isère vient de subir la plus forte augmentation du chômage de toute la région Rhône-Alpes ( +2,3 % dans l’Isère contre + 1,4% dans Rhône Alpes) apprendre que la Mission locale, dont la tâche est de prendre en charge les jeunes qui ne parviennent pas à s’insérer dans le marché du travail et sont de plus en plus nombreux dans ce cas,  a pu régler la somme de 16 000€ indus pour son Président socialiste est tout simplement calamiteux pour la fausse gauche morale.

 

Photo: A.Djellal, Adjoint au Maire, Vice Président de la Métro, Président du groupe PS du Conseil Municipal jusqu’en mars 2014 ici avec Geneviève Fioraso