GRENOBLE: EMOTION au RONDEAU avec le LOGEMENT des ROMS

Publié par Les Républicains 38 le

Les constructions de chalets ont commencé à un rythme soutenu sur le terrain du Rondeau qui appartient à la ville de Grenoble. Eric Piolle ( Verts/PG) va mettre des logements gratuits à la disposition des Roms qui envahissent l’avenue Esmonin prés de la friche Allibert et ont créé un bidonville dans Grenoble . Le CCAS de Grenoble ( le premier de France après Paris en termes de dépenses) a installé des tentes qui ne suffisaient plus. Les services sont débordés par l’afflux.

Des crédits d’urgence ont été dégagés par l’Etat à la demande de la municipalité pour réaliser la  construction de ces chalets. L’appel d’air créé par la municipalité Piolle qui a affirmé dés le deuxième Conseil Municipal de la ville que l’hébergement des étrangers en situation irrégulière était  » inconditionnel » à Grenoble a produit des effets considérables.

La municipalité Piolle a commencé à loger certains dans des logements d’instituteurs des écoles de la Houille Blanche, d’Ampère, Jules Ferry et Malherbe. Mais cela ne suffit pas à faire face à l’afflux.

Le bidonville au bord d'une avenue très passante de Grenoble a grossi a environ 300 personnes

Le bidonville au bord d’une avenue très passante de Grenoble a grossi a environ 300 personnes

20 000 € MOIS SUR UNE LIGNE QUI N’EXISTE PAS

Déjà pour le fonctionnement du Centre Verlaine insalubre qui abritait 80 étrangers dans ce cas et que le Préfet voulait fermer, la municipalité Piolle a déboursé 20 000 € par mois  » sur une ligne budgétaire qui n’existe pas » précise A.Denoyelle l’Adjoint au Maire d’extrême gauche à « Rue 89 » pour le maintenir ouvert. Un grave incident a eu lieu avec début d’incendie qui a contraint de le fermer au grand soulagement des habitants de la rue Paul et Germaine Veyret qui ont vécu l’enfer pendant des mois.

LA FAMILLE AVRILLIER/COMPARAT FERME les YEUX

Bien entendu ces financements sur  » des lignes qui n’existent pas  » sont dans la ligne de la municipalité d’extrême gauche – on le voit aussi dans leur action à Roybon- qui fait fi de toute légalité. La famille Avrillier/Comparat (Verts/Ades) spécialisée dans les recours et son  » observatoire de la dépense publique  » à plus que des failles. Quand il s’agit d’elle même elle ne détecte rien d’illégal.

Les chalets installés au Rondeau par la municipalité Piolle pour permettre d'absorber une partie des étrangers en situation illégale

Les chalets installés au Rondeau par la municipalité Piolle pour permettre d’absorber une partie des étrangers en situation illégale

LE QUARTIER du RONDEAU N’A PAS ÉTÉ CONSULTE

Le quartier du Rondeau n’a pas été consulté pour l’installation de ces chalets et l’hébergement de ces familles ni les résidences et commerçants du quartier: c’est toujours la  » co-construction à la grenobloise  » et cette fameuse démocratie que E.Piolle est en train de réinventer. Cette situation inquiéte et produit beaucoup d’émotion dans la ville.

Le quartier du Rondeau est typique de la classe moyenne qui travaille ou de retraités. La municipalité UMP avait agrandi de 5 hectares le parc Bachelard mitoyen , elle avait créé aprés acquisition de la vieille Viscose une vaste zone économique – Technisud- afin de ramener de l’emploi propre dans le secteur. Une valorisation du quartier et des efforts anéantis par ces initiatives.

ALLIES/ALPINS/REYNIES LANCE UNE PETITION

Le quartier Alliés -Alpins- Reyniés  voisin a lancé une pétition contre le Maire afin de traiter la question du bidonville .. D’autant que l’école voisine ou ont été affectés tous les enfants Roms a du mal à gérer ce nombre qui ne parle pas notre langue .

La gestion irresponsable de la municipalité Piolle produit des dégâts très rapidement. La dégradation de la ville est palpable et une partie de la population est à cran. Le Maire a été sifflé au Palais des Sports et dans une rue de Grenoble ou il passait en vélo.
L’opération de com’ des panneaux Decaux qui avait pour objet de faire oublier les affaires a fait plouf.

 

 

Catégories : Actualité