GRENOBLE: E.PIOLLE (Verts/PG) S’OBSERVE, SE COMMENTE et… S’AIME

Publié par Les Républicains 38 le

Alors que le Conseil Municipal de Grenoble se réunit ce soir on peut tirer une première impression des apparitions d’Eric Piolle ( Verts/PG) sur le terrain Grenoblois depuis son élection afin d’essayer de comprendre le dessous des cartes.

D’abord Eric Piolle  appartient à la catégorie des modestes qui veut être loué deux fois:  pour ses bonnes actions et pour sa modestie. Il  développe avec lourdeur cet art suranné qui consiste à faire dire par les autres tout le bien qu’il pense de lui.

EN 40 IL AURAIT ETE RESISTANT AVANT le 18 JUIN

A chacune de ses sorties ,au bord du rosissement de plaisir , la narine frémissante, il s’évoque, se commente et cet  homme s’apprécie . Il est du bon côté de la barrière. Dans «  le Bon, la Brute et le truand «  on sait le rôle qu’il se donne. En 1940 il aurait été résistant de la première heure…connaissant  la fin de l’histoire.  Notre nouveau Maire s’est plutôt bien  jugé.

SA MEDIATISATION LE RAVIT de PLAISIR

Les moments les  plus significatifs  sont ceux ou il évoque sa « médiatisation ». Comme une jeune fille en fleurs qui ferait semblant de découvrir la cour qu’on lui fait, il fait remarquer combien cette attention l’indiffère, insiste sur son caractère « provisoire » rappelle qu’il n’est que l’un d’une équipe, qu’il joue collectif. «  ça va passer « répéte t il . Ce faisant il exagère bien sur une médiatisation qui aura été très relative . Et démontre combien elle le ravit de plaisir.
Rien que de normal en effet que d’accorder un peu d’attention à la seule ville de plus de 100 000 habitants élisant un Maire Verts/Parti de Gauche.

UN FORMIDABLE CONTENTEMENT DE SOI

Mais on l’aborde aussi dans la rue, on le regarde ( ah bon !) et je m’y prête sans prendre la grosse tête explique t il. Comme s’il y avait de quoi.

Au fur et à mesure qu’il développe ces aspects une gêne s’installe puisque chacun ressent le fond de ce que cela exprime: un formidable contentement de soi, une vanité à fleur de peau  qu’il s’agit de masquer et qui se révèle au contraire par cette attention soutenue aux signes extérieurs de soi.

LA MODESTIE de E.PIOLLE a du MAL A PASSER LES PORTES

La gêne s’accentue au fur et à mesure qu’il développe auprès d’interlocuteurs qui ont entendu le couplet plusieurs fois . Significatif que personne dans cette équipe si «  égalitaire » ne lui ai fait remarquer. La modestie d’Eric Piolle doit déjà avoir du mal à passer les portes. Surtout en vélo.

IL MET SA MODESTIE EN SCENE

Pour la démontrer encore mieux Eric Piolle  est contraint de parler de lui à la troisiéme personne : « un adjoint s’est exprimé l’autre jour, le Maire étant présent, et c’est normal, il faudra s’y habituer «  a t il expliqué comme le sommet de son absence d’égo. C’est encore lui qui se regarde. Qui étale sa modestie.

 » IL APPRECIE PEU les REGLES PROTOCOLAIRES… »

S’il passe rapidement sur les stands de la vitrine technologique du World Trade Center, ce n’est pas parce qu’il est pressé, qu’il n’a pas le goût d’entendre les explications de chacun comme un vulgum pecus mais, tient il a préciser, « parce qu’il n’apprécie que très peu les régles protocolaires «  (!) . Toujours lui exempt de vanité…

OUTRAGE SI SA PERSONNE EST EN CAUSE

Quand les anciens combattants , les résistants, les familles de déportés se sentent humiliés de voir le Maire arriver à la journée de la Déportation ou le 8 mai en jeans bouchonné, chemise ouverte, estimant mériter plus de respect de la part de celui qui représente la ville, il se ferme immédiatement comme une huitre.

Evoquer la manière dont il remplit la fonction, c’est toucher à sa personne: «  je ne réponds pas parce que c’est politique «  a t il répliqué séchement  au « DL ». Il monte sur les grands chevaux de l’outrage. Désopilant quand on se rappelle comment l’extrême gauche a traité les comportements de Sarkozy.

PAS DE DERISION SANS SON AUTORISATION

Totalement contradictoire avec la décontraction apparente qui devrait permettre de débattre de tout sans tabou, avec humour. Oui mais sauf de Lui ou bien s’Il a lancé lui-même la dérision sur lui-même de laquelle on est autorisé à sourire. (E.PIOLLE ( Verts/PG) POSE PROBLEME AUX CEREMONIES du 8 MAI)

IL PROMENE SA PERSONNE….

Depuis prés de 8 semaines qu’il est Maire alors que beaucoup d’autres dans nombre de villes – il suffit de voir prés de nous à Voiron avec Julien Polat, à Vienne avec Thierry Kovacs, à Bourgoin avec Vincent Chriqui – ceux ci  ont pris en mains les dossiers, mis en œuvre immédiatement des engagements de campagne , Eric Piolle , promène sa personne de manifestation en réunion et ne sait pas répondre de ce qu’il fera étant encore «  dans une période de mise en place … » .

… DONT LA SEULE PRESENCE REPOND AUX PROBLEMES

Sa seule présence répond aux problèmes.Qu’il la commente, donne la parole à des Adjoints qui n’ont rien à dire, doit suffire à contenter les masses.

Pas certain qu’il ait enregistré  quand, à l’issue de l’assemblée générale de l’Union de Quartier de la Gare, le Président Max Micoud a lancé qu’il l’espérait «  meilleur « dans quelques mois…

IL PREND les COMMERCANTS POUR DES IMBECILES

Les Présidents d’associations de commerçants avec lesquels il s’est entretenu ont été stupéfait de l’entendre dire qu’il allait favoriser l’accès au centre ville. Une impression d’être pris pour des imbéciles. Ils savent qu’à peine élu par E.Piolle et ses amis, Christophe Ferrari le Président (PS) de la Métro donnait des gages : pas d’élargissement de A.480, rien pour les contournements de Grenoble.

TOUT ET SON CONTRAIRE

Les blocages se poursuivraient mettant l’agglomération en situation critique et asphyxiant Grenoble. Une telle affirmation si loin de la vérité et même de ce qu’il prône publiquement est la conséquence d’un sentiment fort de supériorité .Il  lui fait croire que venant de Lui, tout est crédible. Tout et son contraire.(C.FERRARI (PS) et la METRO: HABILLER L’IMMOBILISME)

Le peu qu’il a lâché d’ailleurs depuis son élection semblait improvisé: 650 logements à l’esplanade  alors qu’il annonçait aussi vouloir «  co-construire  un projet avec les habitants » .(GRENOBLE : E.PIOLLE ( Verts/PG) N’ABROGERA PAS LA ZAC de L’ESPLANADE)

UNE INCOMPETENCE CRASSE sur L’INSECURITE

Ou encore en pleine vague d’insécurité qu’il fallait d’abord «  digérer l’augmentation du nombre de policiers municipaux de ces dernières années «.(GRENOBLE et INSECURITE: E.PIOLLE (Verts/PG) VEUT  » DIGERER LA CROISSANCE RAPIDE des POLICIERS » (!) )

Ça suivait ce qui a été transformé en blague du 1 er Avril pour atténuer l’effet catastrophe: la vente des caméras de vidéo surveillance.(GRENOBLE: E.Martin ( 1ere Adjointe/Parti de Gauche) CONFIRME l’ABANDON des Caméras)

UN BHL LOCAL MOINS LES ASPERITES

Ou bien au hasard d’une assemblée ou les habitants étaient en colère contre les bouchons insupportables du quartier de la gare  annonçant qu’il pensait…. supprimer une voie de circulation bd Gambetta pour la réserver aux vélos…( ENTREE de GRENOBLE: E.PIOLLE (Verts/PG) VEUT CREER de NOUVEAUX BOUCHONS )

Le rôle qui semble dévolu à Eric Piolle au look d’un BHL local sans aspérités est celui de « vitrine légale «  de l’extrême gauche.

UN CENACLE TRES RESTREINT PREND LES DECISIONS

On voit comment le système entend s’organiser à l’issue de ce tour de piste de quelques semaines: les vraies décisions  sont prises dans des cénacles très restreints avec une opacité compléte protégée par  « la collégialité » .
Elles seront formalisées  seulement lorsque ce sera indispensable et encore dans un galimatias qui rende impossible de les identifier et de déterminer l’origine . Bien entendu elles ne seront incarnées par personne et surtout pas par le Maire.

DES ADJOINTS AU MAIRE AUX APPELLATIONS FOLKLORIQUES

Ce qui sous tend beaucoup d’assemblées interminables et de commissions multiples afin d’alimenter la comédie.  Ce qui explique aussi ces appellations folkloriques des Adjoints chargés de tout et de rien, qui n’ont aucune correspondance avec les services de la ville, c’est à dire prise sur rien.
Certains– tel Pascal Clouaire – probablement choisi parce que le plus éloigné des sujets qui lui sont confiés ( économie , commerce, artisanat , europe , chargé de coordonner les adjoints comme si ce n’était pas le rôle du Maire) est noyé sous les médailles tel un Maréchal Russe sans fonction opérationnelle. D’autres  vont amuser la galerie avec des titres sans contenu réel.

L’EXTRÊME GAUCHE A MIS EN PLACE UN SYSTEME OPAQUE

Il faut chercher ce que cache cette apparente légèreté d’Eric Piolle depuis qu’il a pris ses fonctions. Comme s’il n’était qu’une image. Compte tenu de l’histoire et des méthodes de l’extrême gauche grenobloise qui œuvre depuis plus de 30 ans par différents canaux , de l’entrisme secret qu’ont toujours pratiqué les troskystes on peut imaginer que l’organisation repose sur un nombre très restreint de personnes .(V.COMPARAT (Verts/Ades)anime le « Réseau citoyen » depuis… 1983!)

Demain :  « QUI DETIENT le POUVOIR CHEZ E.PIOLLE ?( Verts/PG)

Catégories : Actualité