GRENOBLE : E.PIOLLE ( Verts/PG) RATE SON ENTREE

Publié par Les Républicains 38 le

Discours décevant de Eric Piolle le nouveau Maire (Verts/Parti de Gauche ) de Grenoble vendredi soir. Un air de Destot. Beaucoup de  remplissage de vide. Sur un ton d’expert comptable . Des généralités mille fois entendues sur l’écoute, le dialogue, la transparence, le travail en commun.

Aucune perspective, aucun souffle , pas de direction qui puisse mobiliser et entrainer une ville vers un destin partagé. Redonner à Grenoble dans tous ses quartiers, dans toutes ses différences, un sentiment d’appartenance , seul levier permettant de se dépasser.

Personne n’a pu vibrer ni à l’intérieur ni à l’extérieur du Conseil Municipal de Grenoble en écoutant un tel discours qui a été applaudi poliment par ses partisans.

AUCUNE MESURE CONCRETE DANS SON DISCOURS

Eric Piolle n’a annoncé aucune mesure concrète dans son discours d’investiture préférant ne rien dire de précis sur ses objectifs réels. Il est demeuré  dans des généralités.  Espérons que ce n’est qu’un accident car après 19 ans de Destot enfilant des perles , Grenoble aurait besoin de renouer avec les idées et le débat.

LA SALLE DU CONSEIL TRANSFORMEE en MANIF’

La transformation de la salle du Conseil Municipal en manifestation pour la défense des étrangers en situation illégale a pourtant bien rappelé ce qu’il en est sur le fond. La municipalité d’extrême gauche va tout faire pour rendre la vie des Grenoblois intenable.

Déjà avec 3500 étrangers demandeurs de logement d’urgence les structures explosent .(ISERE: 3500 ETRANGERS DEMANDENT UN LOGEMENT D’URGENCE!) Dans son programme Eric Piolle veut doubler les places, soutenir ceux qui veulent rester sur notre territoire après y être entrés illégalement .

Ces annonces vont constituer un appel d’air considérable qui n’affectera pas la vie quotidienne de Eric Piolle et de ses amis.

UN DISCOURS LISSE

Il n’a pas été question de tout cela dans son discours lisse , sans aucune aspérité. Même l’abandon en rase campagne des 10 000 pétitionnaires qui réclamaient l’abrogation de la ZAC de l’esplanade n’a pas été annoncé au Conseil Municipal : cela avait été réservé au « DL « .

Comme l’abandon des caméras  de vidéo surveillance. Matthieu Chamussy ( UMP) faisant remarquer que le portrait robot d’une des personnes qui a saccagé 60 voitures à Grenoble cette semaine pouvait être dressé grâce aux caméras du parking Denfert Rochereau…

TOUTES LES ANNONCES HORS du CONSEIL MUNICIPAL

Ces annonces extérieures au Conseil Municipal , comme la décision unilatérale du Maire  affirmée au Village Olympique à l’occasion d’un match de foot d’accorder un terrain synthétique au club  en dit long sur le respect de la démocratie , des élus du  Conseil qui a été le leitmotiv de son discours lénifiant. On mesure tout de suite la sincérité du propos.

E.PIOLLE N’EST PAS L’ETALON de la VERTU, de la MORALE, de L’EXEMPLARITE

La posture anti Carignon exprimée au passage  relevait plutôt de l’antienne : plus personne ne juge qu’Eric Piolle, au dessus de la loi, est l’étalon de la vertu, de l’exemplarité , de l’honnêteté et détermine seul qui a le droit de participer au débat politique. Ridicule même de la part d’un Maire qui compte dans sa majorité un Conseiller Général – Olivier Bertrand- qui élit un vice président PS du Conseil Général condamné en 2002 à la plus lourde peine financière jamais prononcée dans l’Isère – 3M€ – et pas encore remboursée.(É.PIOLLE (Verts/Ades) DOIT RÉGLER LA DETTE AU CONTRIBUABLE).

UN PIOLLE DONT LE PARTI a GOUVERNE avec CAHUZAC

Un Piolle dont le parti a gouverné avec Cahuzac et dont le siége National a été financé par un organisme de formation professionnelle.(VERTS /ADES : ENCORE UN PROBLÈME DE FINANCEMENT ILLICITE)

Un Eric Piolle choisi par un réseau citoyen dés avril 2013 représenté par … JV Placé , Président du groupe Verts au Sénat , le délinquant de l’automobile avec 130 infractions et 22000 € d’amendes!( E.PIOLLE (VERTS/ADES): Et les130 INFRACTIONS ROUTIERES ?)

Sur le Front National aussi Eric Piolle s’est contenté de la posture habituelle , visiblement sans conviction, comme un passage obligé .

Son premier discours de Maire n’appelait pas beaucoup de commentaires . S’il avait pour objet de ne pas se faire remarquer, Eric Piolle a totalement atteint son objectif .

Photo: pagaille au Conseil municipal  de Grenoble transformé en salle de manif’ pour les étrangers en situation irrégulière.Ce n’est qu’un début, continuons le combat.

 

Catégories : Actualité