GRENOBLE: E.PIOLLE (Verts/PG) FERME des SERVICES MUNICIPAUX

Publié par user1 le

 » Ils savent que mon coeur va flancher » à lâché une habitante de 99 ans de la Résidence Notre Dame au centre de Grenoble à la suite de la visite du Maire hier vendredi.

Eric Piolle (Verts/Ades) n’a rien voulu entendre et a même monopolisé la parole afin que les personnes âgées et leurs familles se fatiguent. Avant son arrivée les résidents avaient été réunis pour « un véritable lavage de cerveau  » nous a dit l’une d’elle. On leur a expliqué que tout était bien, qu’il fallait accepter de partir. 36 personnes de 88 ans en moyenne avec une doyenne de 102 ans seraient contraintes de déménager car les municipalités de gauche et Verts/Ades n’ont jamais effectué les travaux de mises aux normes de la résidence!

INTRAITABLE FACE AUX LARMES de la FILLE d’UNE RÉSIDENTE

Les larmes de la fille d’une résidente qui a expliqué que sa mère allait très bien avant l’annonce et qu’elle était maintenant traumatisée et recroquevillée sur elle-même n’y ont rien fait. E.Piolle est demeuré intraitable.

Ainsi se déroule la vie quotidienne à Grenoble au temps de M.Piolle.

E.Piolle a confirmé aux 36 habitants de la Résidence Notre Dame ( moyenne d'âge 88 ans!) qu'ils devraient déménager: les municipalités de gauche n'ont jamais effectué les travaux de mises aux normes de sécurité

E.Piolle a confirmé aux 36 habitants de la Résidence Notre Dame ( moyenne d’âge 88 ans!) qu’ils devraient déménager: les municipalités de gauche n’ont jamais effectué les travaux de mises aux normes de sécurité

PLUS POSSIBLE DE DÉPOSER UN DOSSIER de PASSEPORT ou CARTE D’IDENTITÉ

En parallèle les grenoblois viennent d’apprendre qu’à compter du  22 janvier prochain il n’est plus possible de déposer un dossier de  passeport ou  une attestation d’accueil ou de demande carte d’identité à la Mairie.8 jours plus tard, le 1er février il ne sera plus possible non plus de venir renouveler une concession de cimetière. ( DL 4/1/17).

Ces démarches qui étaient simplifiés par le fait que les administrés se présentaient simplement à la mairie aux heures d’ouverture, sont devenues impossibles.

IL FAUDRA PRENDRE RENDEZ-VOUS à l’AVANCE

Dans le cadre des restrictions budgétaires Eric Piolle (Verts/PG) a décidé qu’elles ne pourraient plus être effectuées que sur rendez-vous pris à l’avance.  Il s’agit de supprimer des postes municipaux.  Quand on sait combien il est aisé d’obtenir un interlocuteur au téléphone  on imagine le temps perdu. Ensuite il faudra faire correspondre la disponibilité de l’administré et celle de l’employé municipal… On n’est pas sorti de l’auberge pour faire un passeport, une carte d’identité ou un certificat d’hébergement. Il arrive dans la vraie vie -qui n’est pas Piollesque-  qu’il y ait urgence.

Sans revenir sur les bibliothèques, la santé scolaire, la suppression des agents de sécurité à la sortie des écoles … ce sont des services « peau de chagrin » qui attendent les grenoblois.

BAISSE de la SUBVENTION au  CENTRE COMMUNAL d’ACTION SOCIALE (CCAS)

Au fur et à mesure que ces décisions sont prises on mesure la gabegie qui a présidé aux 21 années de gouvernance du PS/PC et des Verts/Ades auxquels s’est associé le PG depuis 3 ans! le résultat est édifiant: c’est une majorité d’extrême gauche qui baisse de 0,6 M€ la subvention au Centre Communal d’Action Sociale. Dont elle va fermer le siège installé par la municipalité de droite au coeur de Villeneuve pour le transférer dans les locaux …d’une banque qu’elle vient d’acquérir.

ILS DEVAIENT  » REMETTRE LA FINANCE à SA PLACE »

On se rappelle qu’Eric Piolle avec Elisa Martin (PG) et  Raymond Avrillier (Verts/Ades) inaugurait une rue BNPPARIBAS pendant la campagne municipale pour protester contre  » l’emprise des banques ». Quelques temps plus tôt il regardait  Yann Mongaburu (Verts/Ades) laver la vitrine d’une agence grenobloise d’une banque pour «  nettoyer la finance ». D’ailleurs le premier acte d’élu de ce dernier devait être de  » remettre la finance à sa place ». Il faut dire qu’on se gondolerait vraiment de ce ridicule si tout cela était sans conséquences pour les grenoblois.

E.PIOLLE REFUSE TOUTE REFORME STRUCTURELLE

Car côté finances la municipalité Piolle a mis en place les recettes les plus basiques, les moins imaginatives et les plus comptables qu’elle puisse trouver sans jamais prendre en compte les facteurs humains et sociaux.

En refusant toute réforme structurelle elle enfonce Grenoble dans le rouge. Elle réduit les services des grenoblois en maintenant l’impôt le plus élevé de France des villes de plus de 100 000 habitants ! Quel bilan à mi-mandat.

Photo de Une: Eric Piolle participant ( sans toucher le balais !) au lavage de la vitrine d’une banque avec Yann Mongaburu (Verts/Ades) pour  » nettoyer la finance » . Inutile de préciser que cette vidéo ridicule a été retirée de tous les sites et blogs de l’extrême gauche et de ses élus.