GRENOBLE: DE LONGEVIALLE À LA MANOEUVRE POUR LE PS

Publié par Les Républicains 38 le

La nébuleuse «  centriste «  alliée au PS est une galaxie qui n’est pas plus mystérieuse ni inconnue que la nébuleuse Verts/ADES et autres appellations.
Elle a les mêmes rôle et objectifs : se faire élire avec le Parti Socialiste.
Philippe de Longevialle Adjoint au Bétonnage ( app PS) est aussi subtil en matière de manœuvre électorale qu’il est délicat en matière urbanistique.
Il ne fait jamais dans la dentelle.

PH DE LONGEVIALLE REVIENT AU MODEM

Après être sorti du MODEM il en a repris l’étiquette car c’est un ( petit) fonds de commerce non négligeable quand on veut tenter de faire main basse sur le magot centriste.
Il annonce donc dans un teasing qu’il prépare une liste et va présenter « l’équipe «  avec laquelle il travaille . Résultat : beaucoup d’espace dans le « DL » samedi avec photo avantageuse,  FR3 dimanche toujours prêt, re- la presse lundi,

Sans aucune question nulle part sur la manoeuvre. Tout le monde joue le jeu.
Pourtant chacun sait bien quel est le jeu.

IL AVAIT DÉJÀ FAIT LE COUP EN 2008

Philippe de Longevialle avait fait le coup en 2007 aux précédentes municipales : sur sa proposition le Modem avait voté pour la création d’une liste autonome et muni de ce viatique il était allé chez Destot pour négocier le retrait de la liste  contre quelques places pour lui et des proches.L’avantage de l’opération avait été de bloquer l’espace de la liste centriste pour empêcher que leur voix ne se fasse entendre par la constitution d’une liste.

Il avait sacrifié les militants centristes sans état d’âme. Car de Pasqua à Hollande sa passion n’a jamais été le centre.(Ph.de LONGEVIALLE Adjoint à Grenoble: de Charles Pasqua à François Hollande!)

DEUX CONSEILLERS L’ONT QUITTÉ SANS RENDRE LEURS DÉLÉGATIONS INDEMNISÉES

Depuis lors deux élus sur les 4 qu’il avait désigné avec lui pour siéger au Conseil Municipal  l’ont quitté las de ses manœuvres : Stéphane Gemmani et Mourad Bachir Chérif Conseillers délégués, Vice Président de la Métro qui soit dit au passage n’ont pas rendu les délégations indemnisées qu’ils devaient à Ph de Longevialle…

RAMENER AU PS DES MIETTES D’ÉLECTEURS

Il est évident que la manœuvre est la même : ramener au PS des miettes d’électeurs, permettre à la maison mère de donner l’impression d’un faux élargissement soit au moment de monter la liste PS, soit au second tour.

Finalement les nébuleuses Verts/Ades et la « centriste » se ressemblent jusque dans la méthode : la première a tenté de tromper avec les «  réseaux citoyens » et la seconde veut préempter les électeurs qui se reconnaissent dans le centre pour les apporter au PS. Elle na rien de «  centriste « puisqu’elle a choisi la gauche à priori.

PAS DE QUESTIONS POSÉES SUR LA MANOEUVRE

L’opération pour être efficace passe par une forte présence presse et reconnaissons que tout le monde semble jouer le jeu et ne pose pas de questions. Cela ne contrarie pas la stratégie du PS pour préparer ces municipales…

Philippe de Longevialle affirmant d’ailleurs avoir parlé de tout cela avec le Maire qui ne l’a pas du tout découragé !

UNE FAUSSE LISTE CENTRISTE POUR APPORTER 5% DES VOIX

Cette fois  l’objectif de la municipalité Destot serait d’aider Philippe de Longevialle sur tous les plans afin qu’il conduise une fausse liste centriste et obtienne au moins 5% des voix qui permettent de fusionner au second tour avec le PS.
Pour obtenir ces 5% il faut préempter tôt le label centriste, se détacher en apparence de la majorité actuelle quelques mois avant les élections .

Compte tenu de son itinéraire ça ne pose aucun problème à Philippe de Longevialle de modifier son discours!

EN DESSOUS DE 5% PH. DE LONGEVIALLE EN FINIRA AVEC L’ÉTALEMENT URBAIN

Bien entendu le risque pour lui serait qu’une vraie liste centriste voit le jour. C’est évidemment difficile pour les centristes sincères lesquels , contrairement à Ph de Longevialle ne sont alliés à aucune force politique et donc sans soutien logistique et financier.

En tout cas l’enjeu des 5% est essentiel puisque la loi interdit la prise en compte de membres d’une liste qui a obtenu moins de 5% des suffrages. Or Philippe de Longevialle ne peut pas être certain de les réaliser. N’oublions pas que son dernier score aux législatives sur la commune de Grenoble -comme candidat Modem justement – était de 2,60%.
Ne pouvant fusionner il serait éliminé et pourrait mettre fin à l’étalement urbain en se concentrant sur Aix les Bains(1)

ON NE SENT PAS LA POUSSÉE POUR DE LONGEVIALLE ET LE MODEM

Car depuis les législatives ,On ne ressent pas une forte poussée Modem en général et une appétence personnelle au parcours et à la politique conduite par Philippe de Longevialle!

Côté PS cette stratégie est également risquée compte tenu de la concurrence au premier tour des Verts/Ades/Front de gauche : 2 ou 3 points qui manquent au premier tour peuvent le mettre derrière l’autre nébuleuse !

LE PS TESTE L’HYPOTHÈSE ET DÉCIDERA AU FINAL

La décote générale du PS est de l’ordre de 10% à minima.Destot et Safar peuvent être talonnés par leurs alliés Verts/Ades.

Gageons que le PS teste l’hypothèse de la liste Longevialle pour voir s’il peut occuper valablement le créneau.Il n’a pas d’autre personne à mettre en avant pour jouer ce rôle de ramasse miettes.

Le PS décidera seul de la manœuvre , Ph . de Longevialle ne pouvant être qu’un instrument à la disposition de la gauche.

Ses méthodes pour discréditer la droite à laquelle il a appartenu lui ont en effet fermé les portes d’un retour au bercail.

TOTALEMENT DÉPENDANT DE SES MENTORS

Cela le rend totalement dépendant de ses mentors qui peuvent même l’envoyer au casse pipe ou bien récuser l’alliance avec lui au second tour si nécessité fait loi. Si son élimination est la condition d’une victoire PS/Verts à l’occasion d’une nouvelle alliance sous la contrainte électorale.

Ces réalités éclairent d’un jour plutôt cru les déclarations sur «  l’existence des valeurs centristes «  qu’il prétend  incarner.

Il ne fait pas bon tous les jours jouer les supplétifs.

(1) Quant à son domicile sur lequel il s’explique dans le « DL » nous avons toujours dit que ce n’était pas notre problème. Chacun fait comme il peut. Philippe de Longevialle affirme: » ma femme et mon fils vivent à Aix les Bains puisque mon épouse est élue en Savoie . Nous sommes comme de nombreuses familles aujourd’hui quand les boulots des parents nous obligent à avoir plusieurs domiciles. Alors oui, certes je me rends souvent à Aix les Bains pour passer du temps avec ma famille mais je vis bien à Grenoble « .

Ce que nous avons toujours souligné c’est que le même Philippe de Longevialle prône et  applique avec zèle la politique socialiste de «  compacité «  c’est à dire de bétonisation afin de supprimer l’étalement urbain !

Nous disions qu’il est lui même le démenti vivant et probant de sa politique ; il est la preuve qu’elle ne correspond à aucune réalité ; La démonstration qu’il s’agit bien de créer une réserve électorale, pas de résoudre les problèmes…

Catégories : Actualité