GRENOBLE A ÉTÉ FERMÉE AVANT la DÉCISION du TRIBUNAL
Warning: Illegal string offset 'custom_subtext' in /home/republiczc/www/wp-content/themes/wppolitico/functions.php on line 226

Accueil  »  Non classé  »  GRENOBLE A ÉTÉ FERMÉE AVANT la DÉCISION du TRIBUNAL
19 avr 2017 07:04 Commentaires fermés user1

« Grenoble à cœur » juge « extrêmement choquant pour tout citoyen d’apprendre de La Métro et de la Ville  le passage en force par la fermeture du boulevard Agutte Sembat et des rues République-Montorge la veille même du jugement ! ». En effet le référé déposé par le collectif Grenoblois qui regroupe  4 Unions de Quartiers , 15 Unions Commerciales auxquels s’ajoutent 119 requérants individuels sera jugé ce jeudi 20 avril à 10 heures au Tribunal Administratif de Grenoble.

LA FERMETURE de GRENOBLE EFFECTIVE le 18 AVRIL

Eric Piolle a décidé que la fermeture de Grenoble pour travaux serait effective à compter du 18 avril. Rappelons au passage que la municipalité avait également annoncé qu’il n’y aurait aucune indemnisation pour perte de chiffres d’affaires. Les emplois perdus étant bien dans la continuité de  la politique de décroissance qu’il prône.Déjà hier les grenoblois subissaient les premiers embouteillages alors même qu’il s’agit d’une période de vacances scolaires. Grenoble était saturée hier soir. Il était impossible d’y entrer et d’en sortir.

Des Grenoblois qui rentraient du nord sont passé par … Quaix en Chartreuse pour approcher Grenoble comme l’ont fait des voitures de pompiers et d’ambulance. Rue de Belgrade aussi la situation avait empiré.

 

La rue Hoche ou des centaines de nouveaux logements ont été construits est aussi victime des report de circulation et de pollution

La rue Hoche ou des centaines de nouveaux logements ont été construits est aussi victime des report de circulation et de pollution

LE TRIBUNAL L’A DÉJA CONDAMNÉ A REMBOURSER les GRENOBLOIS

Comme avec le stationnement Eric Piolle veut passer en force, imposer sa décision afin d’empêcher tout retour en arrière. Il a opéré ainsi avec le stationnement en instituant un nouvel impôt déguisé. Sa décision a été annulée par le tribunal qui le contraint à rembourser 4 600 Grenoblois.

S’agissant de la fermeture d’Agutte Sembat, des rues de la République et Montorge la municipalité s’est opposée à la réalisation d’une étude d’impact qui aurait permis de mesurer les effets économiques et environnementaux de ces mesures.Elle espère que les difficultés énormes qu’elle crée vont faire renoncer à venir à Grenoble accentuant la paupérisation de la ville.

Me Bernard BOULLOUD SOULÈVE de NOMBREUX POINTS de DROIT

Dans le recours déposé par Grenoble à Coeur , Me Bernard Boulloud, avocat, au nom du collectif a soulevé de nombreux points de droit en particulier le fait que le Préfet n’a pas disposé de toutes les informations lui permettant de prendre les arrêtés nécessaires.

Il est souhaitable que les Grenoblois qui le peuvent, assistent ce jeudi 20 avril à 9h30 à la séance du Tribunal Administratif place de Verdun. Sans qu’il s’agisse évidemment d’une quelconque manifestation, cette présence montrera à nouveau à la municipalité Piolle que nombreux sont ceux qui espèrent que le tribunal suspendra les travaux avant de se prononcer sur le fond.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/04/10/fermeture-de-grenoble-la-municipalite-ment-par-affiche/

photo GLC: les riverains de Félix Viallet et rue de Belgrade ont subi dés hier les conséquences en embouteillages et pollution

Share