GRENOBLE, 5 eme VILLE PLUS POLLUEE de FRANCE

Publié par user1 le

 » Grenoble est la 5 eme ville la plus polluée de France et la 3 eme la plus embouteillée de France  » a lancé Vincent Barbier Conseiller Municipal (LR) à Eric Piolle lors du débat sur le plan Air Climat symboliquement placé vendredi dernier avant les orientations budgétaires lors du dernier Conseil Municipal.

Il s’agissait de faire accroire que la municipalité prenait des mesures. En citant ces deux classement Vincent Barbier démontrait qu’il pouvait y avoir cause à effets. Mais le lien « bouchons/Pollution » n’est jamais évoqué et l’agglomération si transparente se garde bien de publier une cartographie de la pollution.

LA BETONISATION SE POURSUIT MALGRE l’OPPOSITION des ORGANISMES de CONTRÔLE de la POLLUTION

Alors qu’il s’agit de poursuivre avec les mêmes ingrédients qui aboutissent à la situation d’aujourd’hui. Vincent Barbier pointant la contradiction qu’il y a a poursuivre la  » bétonisation » en particulier en bordure des grands axes en contradiction avec les recommandations des organismes de contrôle de la pollution. Ce qui n’empêche pas Vincent Fristot qui bétonne d’une main comme Adjoint à l’Urbanisme d’affirmer comme Adjoint à la Transition énergétique que  » Grenoble veut sortir du minéral… »

« UNE VILLE POUR TOUS SANS VOITURE de PAUVRES »

Un Vincent Fristot l’Adjoint (Verts/PG) , mystérieux mécanicien du système Avrillier, fidéle à lui-même qui a noyé l’assemblée sous un vocabulaire qui ne permettait pas de comprendre les mesures que l’écologie punitive s’apprête à prendre. Car en réalité en cas de pics de pollution ce sont près d’un tiers des voitures qui seront interdites d’entrée dans l’agglomération.

Celles qui auront les vignettes en catégorie 6 . C’est à dire les plus pauvres. Ceux qui n’ont pas les moyens de changer de voiture et travaillent avec. Ce qui a fait dire à un élu qu’on entrait  » dans la ville pour tous sans voiture de pauvre ».

50 % D’AUGMENTATION du STATIONNEMENT pour les CLIENTS EXTERIEURS

Vincent Fristot a également fait voter la mesure dont les commerçants grenoblois demandaient le retrait en préalable de la reprise du dialogue avec la ville. ça en dit long sur la capacité d’écoute et la co-construction à la grenobloise. La ville pourra augmenter de 50 % le prix du stationnement pour les visiteurs extérieurs. C’est à dire les clients!

Par ailleurs elle lance un programme de soutien à l’adaptation des logements. A un rythme tel qu’il  » faudra 65 ans pour rénover Grenoble » a précisé Vincent Barbier.

60 % de la POLLUTION DUE AU CHAUFFAGE AU BOIS

Les chiffres sont en effet connus. 20 % de la pollution est due aux automobiles. Combien aux bouchons, au ralentissements imposés, aux effets de soufflet dans la conduite imposés par les élus de l’agglomération? 20 % pour l’industrie qui a fait des efforts considérables et dont la part globale va se réduisant compte tenu du choix de la décroissance de la municipalité Piolle.

Reste 60 % par le chauffage au bois par 14 800 foyers et là les mesures sont bien moins claires.

UNE DES VILLES les PLUS POLLUEES de FRANCE

Au final une politique  » gesticulatoire  » de communication au détriment du fond et des résultats » comme l’a dit  l’élu “Les Républicains”  . Qui s’est inquiété de décisions qui vont « amplifier » le «schéma négatif » qui a conduit « à la co-construction d’une des vil­les qui compte aujourd’hui parmi les plus pollués de France ».

JM UHRY, VICE PRESIDENT (PS) AVAIT DEMISSIONNé POUR PROTESTER

De plans non appliqués en plans non appliqués, d’annonces qui succèdent aux annonces, l’agglomération poursuit dans cet immobilisme gonflé de mots qui est sa spécialité. Un élu PS, JM Uhry , Vice Président à l’Environnement de la Métro avait eu le courage de démissionner de sa responsabilité il y a 2 ans pour le dénoncer.

« A un moment,j’ai estimé qu’il fallait peut-être arrêter d’être le faire-valoir ou la caution de cet état-là. Et donc, c’est pour ça que j’ai décidé de démissionner(…)c’est vraiment une divergence et un problème éthique sur les actions à mener en matière de pollution  » avait il déclaré.

LES PPA N’ONT JAMAIS ETE APPLIQUES dans l’AGGLOMERATION

Aucun des Plans de Protection de l’Atmosqphère n’a été appliqué dans l’agglomération grenobloise. Il était question d’une ZAPA pédagogique pour… l’automne 2013 qui n’a jamais vu le jour!

Déjà l’année dernière la commission d’enquête sur le dernier Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) de l’agglomération avait expliqué qu’il « Il existe un énor­me hiatus entre les affirma­tions péremptoires du PPA concernant les gains qui se­raient acquis dès 2015 et ce qui ressort de la simple ana­lyse des actions, de leurs objectifs, de leur calendrier et des moyens financiers qui leur seraient affectés » ont indiqué les Commissaires Enquêteurs. Comment dire mieux qu’il n’y a rien derrière la gesticulation?

GRENOBLE VILLE IRRESPIRABLE

Avant qu’Eric Piolle ne saisisse le Conseil Municipal afin de coller à la COP21, Christophe Ferrari (PS) avait monté une opération avec Ségoléne Royal, Ministre de l’Environnement.  » Grenoble ville respirable dans 5 ans ».

Comment mieux avouer qu’elle ne l’est pas ?

 

Catégories : Actualité