GRENOBLE: 1500 PERSONNES ÂGÉES ONT ÉTÉ PRIVÉES de REPAS de NOËL

Publié par user1 le

Au lieu de 3000 personnes âgées grenobloises qui profitaient traditionnellement d’un repas de Noël  partagé qui était une sortie festive, parfois la seule de l’année, Eric Piolle (Verts/PG) a réussi a réduire à 1500 le nombre de ceux qui peuvent profiter de ces fêtes collectives.

Le thé dansant que la municipalité organise aurait rassemblé 16 00 personnes âgées selon les organisateurs (DL du 10/12/16). ça fait 1000 à 1500 personnes éliminées suivant les années de ce moment de partage parfois attendu pendant 12 mois.

Le traditionnel repas de Noël était un grand moment de fête et de convivalité : supprimé par Piolle

le traditionnel repas des personnes âgées a été supprimé à Grenoble

UN BALLOTIN de CHOCOLAT à la PLACE du COLIS

Eric Piolle a également remplacé le traditionnel colis de Noël par un très modeste ballotin de chocolat.Ou vont se nicher les économies chez les chantres de la générosité, de la solidarité et de l’importance des rapports humains.? Il est également loin l’engagement de la liste Piolle selon lequel « le bien être des personnes âgées » serait une priorité

FERMETURE de la RÉSIDENCE NOTRE DAME, MONTESQUIEU MENACÉ ?

Avec ces mesures et la brutale annonce de la fermeture de la résidence Notre Dame parce que la ville n’a pas les moyens de la mettre aux normes de sécurité, il se murmure que la résidence Montesquieu serait aussi dans le collimateur !

UNE RÉGRESSION SUR LA GÉRONTOLOGIE

Soit deux résidences de personnes âgées sur les 5 que compte Grenoble. Une régression considérable menace ce secteur de la gérontologie dans lequel Grenoble avait pris une avance considérable grâce en particulier au Professeur Robert Hugonot, spécialiste de ces questions, qui siégeait au Conseil Municipal dans la municipalité de droite. On est tombé bien bas avec Alain Denoyelle et Kheira Capdepon (Verts/PG) qui jouent le rôle de tristes comptables.

R.AVRILLIER (Verts/Ades) VEUT SE FAIRE REMBOURSER SES FRAIS d’AVOCAT

La ruine de Grenoble a bien des conséquences concrètes qui pésent sur les Grenoblois. C’est le moment qu’avait  choisi Raymond Avrillier (Verts/Ades) le parrain de la municipalité Piolle pour demander au Conseil Municipal de payer ses frais d’avocat pour attaquer ceux qui demandent des comptes aux élus responsables de cette situation dramatique.  Parmi lesquels il figure puisqu’il a été élu 13 ans dans la majorité PS/Verts.

LES PERSONNES ÂGÉES NE PEUVENT PAS SE DÉFENDRE

Les personnes âgées victimes par la suppression de la fête de Noël ou contraintes de déménager de leur résidence ne peuvent peut être pas se défendre et c’est pourquoi elles sont choisies en priorité pour payer les pots cassés de la gestion de gauche et Verts. Elles ne vont pas réclamer un avocat et qu’il soit payé par la ville!

Mais Eric Piolle aura beaucoup de mal à essayer de se faire passer pour un homme de coeur après de telles mesures.