GEG : les SALARIES REJETTENT l’ ENFUMAGE de E.PIOLLE(Verts/PG)

Publié par Les Républicains 38 le

Ce qui marche dans l’opposition n’a plus d’efficacité quant on est aux manettes. Eric Piolle le Maire (Verts/PG) de Grenoble tente de noyer les salariés de GEG dans un déluge de mots dont l’extrême gauche à la pratique.

Sa tentative a totalement échoué mardi dernier. En sortant de l’entretien avec le Maire les salariés ont compris qu’il voulait les enfumer. Ils dénoncent les manœuvres pour  » avancer dans le calendrier pour vous permettre de continuer  » et aussi carrément  » l’enfumage, le faux dialogue social » et même  » le délire total » .

Pourquoi Eric Piolle n’annule t il pas l’appel d’offres qui aboutit à donner l’éclairage public à Bouygues/Vinci plutôt qu’au service public ?

POURQUOI V.FRISTOT (Verts/Ades) N’A t IL PAS STOPPE le PROCESSUS ?

Pourquoi d’ailleurs Vincent Fristot (Verts/Ades) Président de GEG n’a t il pas à son arrivée en mars interrompu ce processus engagé par la municipalité Destot/Safar (PS) ?

POURQUOI E.PIOLLE NE DÉFEND T IL PAS la VILLE ?

Pourquoi Eric Piolle, mandaté officiellement par le Conseil Municipal pour cela, ne défend il pas la ville face au recours engagé par certains de ses colistiers ( Avrillier, Comparat, Fristot) contre la délégation à GEG ?

POURQUOI E.PIOLLE EST IL PRISONNIER du DOGME ?

Pourquoi Eric Piolle est il prisonnier du dogme de sa majorité d’extrême gauche qui veut détruire la SEM GEG depuis … 1986 parce qu’elle a été créée par la municipalité Carignon ? Même la municipalité Destot/Safar s’y est ralliée après l’avoir combattue.

LES SALARIES ATTENDENT des RÉPONSES PRÉCISES

Les salariés de GEG, eux, attendent des réponses précises à leurs questions. Pas de tentatives de gagner du temps ou de s’abriter derrière le Préfet.
Eric Piolle et sa majorité n’ont que  » luttes sociales  » à la bouche  » ou actions citoyennes ». Le Parti de Gauche pose la question « les urnes ou la rue ? » . Leur défense tardive des « institutions républicaines «  a tourné au ridicule, eux qui relancent mardi des manifestations à Grenoble contre les Centers Parc décidés par une instance républicaine.

COMMENT FAIRE avec le TRAITE TRANSATLANTIQUE….

La municipalité Piolle a expliqué avec grandiloquence à l’occasion d’un débat qu’elle a organisé au sein du Conseil Municipal comment il fallait modifier le Traité Transatlantique pour maitriser le libéralisme. Les agitateurs de l’extrême gauche se sont manifesté pour donner des leçons et s’énervent maintenant que des salariés manifestent pour se défendre!

… MAIS NE SAIT PAS FAIRE AVEC 25 EMPLOIS MENACES

Les salariés de GEG, les 25 emplois menacés par le passage à Bouygues/Vinci de l’éclairage public aimeraient simplement que ces grands mots et ces déclarations de principe trouvent un début d’application à Grenoble.