GEG: DANS LE FILM du « DL », PIOLLE (Verts/PG) SE MOQUE des SALARIES…

Publié par Les Républicains 38 le

La vidéo du « DL » sur l’anniversaire de son élection est dévastatrice pour Eric Piolle (Verts/PG) qui démontre son mépris pour les salariés de GEG. Interrogé sur eux  il répond avec une condescendance qui en dit long sur sa vraie nature:  » ils m’ont parlé du plan de performance, ( avec un sourire de dédain incroyable) si on peut appeler ça comme ça… » ( à 6 mn 51 secondes).
(http://www.ledauphine.com/…/episode-4-eric-piolle-a-l-epreu…)

E.PIOLLE /  » GEG PAS à la HAUTEUR »

Il avait déjà estimé que si GEG avait perdu le marché de l’éclairage public face à Bouygues/Vinci, c’est parce que  » GEG n’était pas à la hauteur ».

IL PROPOSE UNE BAISSE des SALAIRES

On sait qu’Eric Piolle a fait la proposition aux salariés de GEG de baisser les salaires et avantages en échange d’un changement de statut. Ils ont refusé mais il n’a pas rendu public leur réponse avant les élections départementales de façon à ne pas nuire à ses candidats.
Maintenant la municipalité d’extrême gauche devrait confier l’éclairage public à… Bouygues/Vinci plutôt qu’au service public.

les PROCÉDURES AVRILLIER ( Verts/ades) ABOUTISSENT à la LIBÉRALISATION !

Tout ça parce que Raymond Avrillier (Verts/Ades) fait des recours obsessionnels contre GEG depuis 1986 et que l’un d’eux aboutit à libéraliser le fonctionnement et à séparer l’éclairage public du reste de l’activité! Une vraie folie procédurière qui a fait beaucoup de mal à Grenoble.

R.AVRILLIER  » la SEULE ERREUR de la MUNICIPALITÉ PIOLLE »

Dans la vidéo du « DL » à propos de GEG, Raymond Avrillier estime que  » la seule erreur qu’ils ont commise (la municipalité Piolle) c’est de ne pas prendre le dossier au sérieux dés le début, dés avril ». Il est vrai d’ailleurs qu’il estime dans la même vidéo que la municipalité a eu …  » un tout petit temps de passage à la réalité après son élection » (!)

… MAIS LUI N’EN A COMMIS AUCUNE…

La seule ? Par contre lui n’en a commis aucune. Pourtant le pataquès actuel et ses conséquences graves sont directement de sa responsabilité.

Catégories : Echos