FNAIM et Fédération des Promoteurs : net recul sur le logement en Isère

Publié par Les Républicains 38 le

On a parlé de Banque d’Investissement , la Ministre Cécile Duflot a multiplié les mesures coercitives , supprimant tous les avantages à l’acquisition élaborés par le précédent gouvernement. Elle a oublié les fondamentaux du secteur par méconnaissance et dogmatisme. Maintenant elle annonce les  » réquisitions  » mesure symbolique qui ne peut qu’inquiéter en n’apportant aucune solution au plus grand nombre.

En tout cas le blocage des loyers n’a produit aucun effet positif (( BLOCAGE DES LOYERS : DÉCRET PUBLIÉ POUR LES 53 COMMUNES DE L’ISÈRE ) .

UN RALENTISSEMENT DÉS LE MOIS D’AOÛT

Le résultat ne s’est pas fait attendre. Dés les mois d’été le ralentissement a été net sur les permis de construire.  » Jamais depuis un quart de siècle et la création de l’outil statistique un mois d’août n’avait enregistré un aussi petit nombre de mises en chanttier de logements neufs collectifs  » avait noté Michel Mouillard professeur d’économie à l’Université Paris-Ouest et spécialiste du secteur (LOGEMENT : L’ÉCHEC DE DUFLOT ( VERTS) .Les prévisions se sont toutes accordées : les constructions de logements vont diminuer très fortement en 2013 et on sera bien loin de la promesse de François Hollande de construire 500 000 Logements par an ! (300 000 LOGEMENTS AU MIEUX )La suppression des  plus 30%  des droits à construire  a également été une mauvaise décision prise seulement pour des raisons idéologiques ( ( DUFLOT ABROGE LA LOI AUGMENTANT LES DROITS À CONSTRUIRE) . Ce nouveau droit  aurait été un ballon d’oxygène y compris pour les artisans et les petites entreprises du bâtiment tout en permettant à la classe moyenne d’améliorer son habitat

LOGEMENTS NEUFS :  » UNE PÉRIODE BASSES EAUX »

La gestion personnelle et très cahotique d’une Ministre ,(C. DUFLOT (Verts) la pantalonnade d’une Ministre)  flanquée d’un surveillant directeur de cabinet,  Premier Secrétaire du PS de l’Indre  qui avait aboutit au ridicule de la distribution des décorations entre amis n’a pas donné non plus confiance à un secteur essentiel de l’économie du pays. (NÉPOTISME DANS LES DÉCORATIONS : Duflot peut elle rester Ministre ? ).

C’est dans ce contexte que François Payelle Président de la Fédération des Promoteurs Immobiliers lance un cri d’alarme : « Quant aux ventes de logements neufs, elles traversent « une période de basses eaux » explique t il ( « DL du 30/11)

FNAIM :  » NET RECUL DES TRANSACTIONS  »

« En région grenobloise, nos agences immobilières enregistrent, (…)  une diminution importante, bien réelle, de la proportion des primo-accédants. (….) Qui plus est quand certaines aides sont aujourd’hui sorties du système, comme le prêt à taux zéro désormais réservé aux logements neufs. Et quand les prix de l’immobilier continuent de progresser dans certains quartiers et territoires »

 » À la Fnaim, on constate aussi que   » le volume des transactions est en net recul, de l’ordre de -25 %, sur les neuf premiers mois de 2012, par rapport à la même période de 2011  » qui a été une année exceptionnellement soutenue, il faut dire ! » Avec un impact sur les agences ? « Certaines ont dû fermer. À Grenoble, à Lyon.  »

BAISSE D’UN QUART DES VENTES PAR RAPPORT À 2011

Il faut dire que localement le matraquage de la municipalité Destot par les taxes n’arrange pas les choses (GRENOBLE EN TÊTE DES TAUX DE TAXES FONCIÈRES)

En tout cas François Payelle avait déjà donné ses prévisions au plan national :  Pendant plusieurs années, les promoteurs ont bénéficié de la loi Scellier pour les investisseurs achetant des logements neufs en vue de les louer. Offrant des avantages fiscaux, ce dispositif avait permis de dynamiser le secteur de l’investissement locatif, mais il s’achève en décembre.

Sur l’ensemble de 2012, les promoteurs ne devraient vendre que 75 000 logements. Soit une baisse d’un quart par rapport à l’an dernier, très loin des années records 2006 (126 300) et 2007 (127 300). Cela ramènerait le niveau des ventes à celui de la crise du début des années 2000 ou à celui de 2008, année affectée par l’épisode des subprimes.

 

Catégories : Actualité