FÉMINISME: « ON NOUS TRAITE EN VARIABLE d’AJUSTEMENT » (B.Perrilié PS38)

Publié par user1 le

« Ce que j’ai vécu aux dernières élections canto­nales, on ne l’aurait pas fait à un homme. Ce que j’ai vécu est la preuve qu’on ne nous prend pas au sérieux , nous les femmes, qu’on nous traite en variable d’ajustement » déclare Brigitte Perillié Vice Présidente (PS) sortante et sortie du Conseil Départemental.
Elle n’a pas été réinvestie par le PS car Christophe Ferrari , Président (PS) de la Métro a fait acte d’autorité face à André Vallini (PS) dans son secteur de Pont de Claix et imposé son Adjoint Sam Toscano ,un homme, à la place de la sortante.
C.FERRARI (PS) DÉFEND SON FIEF, PAS LES TRANSPORTS EN COMMUNS
Le seul endroit et le seul moment ou Christophe Ferrari aura imposé quelqu’un aura produit un fiasco électoral et des règlements de comptes qui ne sont pas terminés. Pour les habitants il eut été préférable qu’il refuse le retrait du département dans les transports en communs qui aura été un coup ( et d’un coût) autrement plus important . Mais sur ce dossier lui et Y.Mongaburu, -alors au bord du Bosphore- n’ont pas été courageux. Plus facile à Pont de Claix.
A l’occasion de son dossier sur le machisme , Le Dauphiné Libéré ( 16/5/16) donne la parle aux femmes.Il faut se méfier des postures dans ce domaines car les stéréotypes ont la vie dure. Ceux qui jouent le plus aux libérés ne sont pas obligatoirement les plus sincères. Brigitte Perillié le montre bien avec le PS de l’Isère.
LES VERTS SONT DANS LA HONTE et le MENSONGE avec l’AFFAIRE BAUPIN
Quant aux Verts ils sont dans la honte la plus complète et le mensonge depuis l’affaire Baupin du nom de leur Député , Vice Président de l’Assemblée Nationale accusé de harcèlement.  Vanessa Jérôme, auteure d’une thèse sur les Verts a expliqué que «la première fois que l’on évoque devant moi cette affaire, c’est en 2004. » Tandis que localement Maryse Oudjaoudi ( Verts) membre du bureau national a fait savoir qu’elle était au courant depuis un an !
Denis Baupin , lui avait posé avec plusieurs députés de toute tendance politique, la bouche maquillée de rouge à lèvre bien flashy. Cette initiative avait pour but de dénoncer les violences faites aux femmes….
Journée de la femme,, Denis Baupin Député Verts avait posé pour dénoncer la violence faite aux femmes

Journée de la femme,, Denis Baupin Député Verts avait posé bouche maquillée  pour dénoncer la violence faite aux femmes

N.BÉRANGER ( LR) :  » C’EST UNE AFFAIRE DE PERSONNES »
Donc attention danger! Sur ce dossier comme sur beaucoup d’autres l’hypocrisie de la gauche et des Verts est totale. Leurs déclarations et leurs excès même n’ont pas rayé d’un trait de plume des comportements culturellement ancrés dans la société Française. Ce ne sont pas ceux qui les dénoncent le plus fort qui y mettent obligatoirement fin.
LES VERTS NE S’APPLIQUENT PAS LEURS LEçONS de MORALE
C’est ce qu’explique d’ailleurs Nathalie Béranger Conseillère Régionale (LR) et co-présidente de l’association des femmes élues de l’Isère:  » Je pense que cela existe toujours, mais pas plus dans un parti politique que dans un autre. C’est une affaire de personnes.  » Ce qui est plus raisonnable que les leçons de morale des Verts qu’ils ne s’appliquent pas à eux mêmes.
Nathalie Béranger note évidemment aussi que le machisme se manifeste un peu plus  « dans des milieux où  il y a du pouvoir car il y  a une majorité d’hommes. Et le pou­voir fait que certains peuvent, des fois, décider de s’octroyer plus de libertés. C’est inadmis­sible. »
 » METTRE EN PLACE UNE CHARTE des VALEURS « 

« Dans ce monde politique ou professionnel, les victimes ne parlent pas souvent ou trop peu. Il est en effet difficile de se confier dans ces milieux de pouvoir, car on s’affai­blit, surtout en politique » ajoute t elle. « C’est une question de personnes, de comportement et d’abus de pouvoir qu’il faut combattre. En tant qu’élue, on ne travaille d’ailleurs pas seulement sur les politiques publiques, on est aussi là pour défendre les femmes dans leur mandat politique. »

 » Au sein de l’association des femmes élues de l’Isère, on pense qu’il serait bien de mettre en place une charte des valeurs à faire signer par les élus homme et femme. Et cela afin qu’il y ait certaines règles établies et une vraie prise de conscience qu’on ne peut pas tout se permettre. Il faudrait un savoir-­vivre, un savoir­respecter l’autre. Personnellement, je n’ai pas subi ce genre de comportements mais cela doit être très désta­bilisant dans sa vie personnelle et professionnelle. »

Personne n’empêchera non plus des Denis Baupin de signer la charte des Valeurs et d’en faire un argument électoral.

A GRENOBLE ON A BIEN VU E.PIOLLE SIGNER  » ROOSEVELT 2012… »

On a bien vu à Grenoble Eric Piolle (Verts/PG) publier une déclaration du patrimoine en pleine campagne dans laquelle il n’apparait pas qu’il est actionnaire à Singapour. Le même a fait autant de bruit en signant «  Roosevelt 2012 «  qui interdit à ses membres de travailler, de commercer avec les paradis fiscaux.

Pour la droite il demeure toujours plus sain de sanctionner les dépassements et les abus qui sont comme l’exprime Nathalie Béranger ,  » une affaire de personne » plutôt que d’afficher des prétentions qui cachent des pratiques répréhensibles . Il s’agit toujours de responsabilité individuelle.

L’avantage d’une charte des valeurs est de pouvoir ensuite condamner doublement. Ce que Denis Baupin et les Verts sont en train de subir.

Photo de une: Nathalie Béranger,