F.TARANTINI (UMP): LE BILAN VALLINI (PS) FAIT ECLATER LA GAUCHE

Publié par Les Républicains 38 le

C’est un communiqué qui fleure bon la période soviétique qu’a signé Christophe Bouvier ,officiellement Premier Secrétaire du PS dans l’Isère. Il porte plutôt la patte d’Orod Baguery , « coordonnateur » du PS dans l’Isère et Directeur de l’Evénementiel ( qui aimerait le rester) au Conseil Général. Une double fonction dangereuse dans la perspective de mars.

D’autant que l’union et l’offensive de la droite et du centre telles qu’elles se sont exprimées samedi dernier à Saint Etienne de St Geoirs ont de quoi inquiéter le pouvoir. En quelques lignes il s’agissait donc de chanter un hymne à André Vallini qui dirige l’Isère depuis 14 ans et aimerait bien rempiler.

IL OUBLIE le CHÔMAGE, LES PROJETS BLOQUES, les 600 COLLEGIENS SANS COLLEGE….

Candidat à Grenoble 3, François Tarantini ( UMP) a tenu à remettre les choses en place en évoquant quelques réalités grenobloises oubliées par Christophe Bouvier.Dans sa liste  le PS   « oublie le record du chômage dans l’Isère, département de Rhône Alpes ou il augmenté le plus fortement en fin d’année ( + 2,3%), il oublie tous les projets bloqués ( A 480, Grenoble-Sisteron, échangeur du Rondeau) qui entrainent des milliers de pertes d’emplois dans les travaux publics, Il oublie l’inertie des pouvoirs publics face aux actions illégales contre Center Parcs qui pénalisent les entreprises,il oublie l’abandon des grandes institutions culturelles Grenobloises qui ont perdu les conventions de financement établies par la majorité UMP, il oublie le grave conflit avec les sapeurs pompiers et le personnel départemental, il oublie la décision de retirer les assistantes sociales de Villeneuve car le Conseil Général ne pouvait plus assurer leur sécurité,Il oublie les 600 collégiens Grenoblois sans collège qui devront être affectés à Fontaine ou à St Martin le Vinoux lors des prochaines rentrées ,comme il oublie les personnes âgées dépendantes qui ne trouvent pas de place dans les établissements…. «

LA FILIERE GRENOBLOISE QUI CONDUIT à NANOS: C’EST L’UMP

N’en jetez plus. Et comme le PS cite les Nanos et la filière industrielle aux 25 000 emplois, François Tarantini rappelle qu’elle résulte de l’implantation de SGS Thomson à Crolles, obtenue par un Conseil Général dirigé par l’UMP, Alain Carignon étant Président et Alain Moyne-Bressand, Député UMP, Vice Président à l’Economie. François Tarantini cite aussi le Synchrotron obtenu par Grenoble face à Strasbourg.

« Depuis lors aucune implantation industrielle ou de recherche structurante nouvelle n’a été obtenue. »

PAS D’ECONOMIE DE STRUCTURE

Ajoutant: « De plus alors que le Rhône et Lyon ont fait voter un amendement parlementaire pour supprimer le conseil Général dans l’aire urbaine afin de réduire les structures, les socialistes locaux qui détenaient tous les pouvoirs (conseil Général, agglomération, ville) ont été incapables d’une réelle avancée dans la modernisation et les économies de structures du fait de leurs mésententes et concurrences.Ils ont encore alourdi les structures locales pour des raisons de clientélisme désormais bien connues.C’est plutôt ce bilan là que les citoyens ont à juger en mars prochain » .

UN BILAN SI NEGATIF QUE LA GAUCHE ECLATE

Pour François Tarantini « Il est tellement négatif que ceux qui devraient le partager s’en éloignent à grande vitesse ».
Olivier Bertrand ( Verts/Ades) actif dans la majorité Vallini jusqu’à l’année dernière, qui justifiait sur Place Gre’Net le surplus d’indemnités qu’André Vallini lui versait sur sa cassette personnelle par son poste dans l’exécutif ( Conseiller Délégué) ne veut plus entendre parler du PS !

A.GERMAIN ( PS) SE JETTE AUX PIEDS de L’EXTRÊME GAUCHE

Alors qu’une Conseillère Générale (PS) Amandine Germain qui fait peine tant elle tremble pour son siège, se jette aux pieds de l’extrême gauche grenobloise, O.Bertrand  affirme: « si certains socialistes veulent rejoindre individuellement le « rassemblement » et défendre un projet différent de celui d’André Vallini , ils sont les bienvenus… » ( DL du 28/1). Côté PS , selon le même DL pour le PS « les négociations avec nos partenaires habituels sont toujours ouvertes « .

LES COMMUNISTES NE SAVENT PLUS OU DONNER de la TÊTE

Côté communiste c’est pareil. Au moins dans les mots. Au siége du PCF , Sylvette Rochas, Patrice Voir et Annie David ont réaffirmé: « On ne peut pas partir avec une candidature qui serait soutenue par Alain Cottalorda, actuel président du conseil général, qui défend des politiques austéritaires. » (DL du 22/1) .
Problème pour l’extrême gauche: le PCF est demeuré jusqu’au bout dans la majorité Vallini dont il détient des Vice Présidences.

AVEC LE PS PAR INTERMITTENCE SUIVANT LES COLLECTIVITES et les INTERÊTS ELECTORAUX

Olivier Bertrand détermine seul avec quels socialistes et à quels moments on peut collaborer: ainsi à la Métro avec Christophe Ferrari ( PS) en détenant des Vice Présidences, au Conseil régional avec JJ Queyranne (PS) en détenant des Vice Présidences et avec Vallini version 2013 mais pas 2014 ! En 2011 encore Raymond Avrillier (Verts/Ades) voulait être sur la liste Sénatoriale d’André Vallini , ce qu’obtint Annie David ( PCF) qui le rejette aujourd’hui ! Vous avez suivi?

UN SAUVE QUI PEUT DEPARTEMENTAL

En même temps André Vallini assure que les négociations avec les communistes avancent bien ! Ça sent l’embrouille plutôt que les convictions. A quels «citoyens» – puisqu’il est beaucoup question d’eux – feront ils croire que dans l’agglo Grenobloise et à la Région Rhône Alpes la collaboration avec le PS est positive et pour les élections de mars – seulement pour elles – à l’échelon intermédiaire du département – seulement lui- elle est mauvaise?

LE DITHYRAMBE BOUVIER/BAGUERY en FAVEUR de VALLINI TOMBE MAL

Bref la patate du bilan Vallini, de sa présence au gouvernement est très chaude. Et « l’austérité « tout à coup découverte a bon dos. C’est plutôt sauve qui peut. Dans ce contexte, pas certain que le dithyrambe Bouvier/Baguery en faveur du bilan Vallini soit d’une habileté diabolique face à la problématique des alliances à gauche.La crainte de perdre son emploi peut être mauvaise conseillère…

 

Catégories : Actualité