F.GILABERT: SI ON A BESOIN DE RIEN….
Warning: Illegal string offset 'custom_subtext' in /home/republiczc/www/wp-content/themes/wppolitico/functions.php on line 226

Accueil  »  Echos  »  F.GILABERT: SI ON A BESOIN DE RIEN….
28 mar 2017 20:03 Commentaires fermés user1

… on peut s’adresser à lui. Après avoir accepté sans tousser le poste d’Adjoint au Maire (PS) de Seyssins, Fabrice Hugelé également Vice Président de la Métro dans la majorité Rouge/Verts grenobloise , François Gilabert a quitté ses fonctions afin d’être investi candidat de la droite et du centre en binôme dans le canton de Seyssinet-Fontaine.

Cette investiture arrachée en sa qualité de président du parti Radical, membre de l’UDI avait – elle- fait tousser nombre d’électeurs de droite et du centre. Car l’alliance avec Hugelé qui applique sans état d’âme la politique des Rouge/Verts grenoblois a choqué. Ce territoire gagnable ne l’a donc pas été.

F.GILABERT VOULAIT ÊTRE INVESTI dans la 4 Eme CIRCONSCRIPTION 

Associé aux négociations avec les Républicains pour les élections législatives , François Gilabert revendiquait d’être candidat dans la 4 eme circonscription soutenu par les Républicains (1) alors qu’il n’y mène aucune action ni présence et qu’il a été un soutien municipal de Didier Migaud (PS). Il  réclamait aussi la 8 eme circonscription en sus de la première accordée à l’UDI.

IL VOULAIT 3 CIRCONSCRIPTIONS SUR 10 

Sur les 10 circonscriptions de l’Isère 3 devaient revenir à l’UDI ! La négociation nationale ayant abouti à réserver la première circonscription gagnable à l’UDI en la personne de JD Mermillod-Blondin, François Gilabert n’est pas satisfait.

François Gilabert change à nouveau de camp

François Gilabert change à nouveau de camp

« L’UDI N’EXISTE PAS » 

Dans le DL ( 25/3/17) il déverse son fiel. Pour lui  » l’UDI n’existe pas  » (!). Son parti qui compte des Conseillers Régionaux , des Maires, des Vice Présidents du département et de la Région « n’existe pas  » puisque Lui n’a pas été désigné. Tandis que François Gilabert existe.

APPEL A DES CANDIDATURES CONTRE les CANDIDATS LR …

Il appelle à des candidatures UDI contre les candidats LR. C’est à dire le beurre et l’argent du beurre.Dans la période politique agitée et difficile un nouveau pugilat serait particulièrement bienvenu et le message parfaitement reçu des Isérois.

… MAIS NE S’Y RISQUE PAS LUI-MÊME 

Bien entendu lui-même ne s’y risque pas personnellement car il faudrait compter ses voix et son poids personnel. Consentir aux sacrifices que consentent  ceux qui veulent servir la population en se dévouant pour elle. Donner du temps. Pas le genre de beauté  de François Gilabert…

LA DIRECTION des GIROUETTES EST FACILE à DÉTERMINER

Pas besoin d’être grand clair pour imaginer le énième revirement de l’ex allié des socialistes de la Métro: il se tourne vers… Emmanuel Macron. Il reçoit «  beaucoup de coups de fil » dans ce sens. Avec les girouettes motivées par leur nombril il est assez facile de déterminer la direction qu’elles vont prendre. Il découvre tout à coups que  » l’ultra conservatisme de Fillon ne colle pas avec nos idées progressistes » .

 IL DÉCOUVRE « L’ULTRA LIBÉRALISME » de F.FILLON 

Un pays qui prélève  57 % de la richesse nationale, l’un des taux les plus élevés au monde, le premier en Europe est dangereusement  menacé par « l’ultra conservatisme ». Tandis que les « idées progressistes » produisent des résultats que personne ne peut contester en France!  D’ailleurs Hollande vient d’en administrer la preuve pendant 5 ans. Marron est prêt à poursuivre cette oeuvre progressiste: 1, 1 million de chômeurs supplémentaires et 80 milliards d’impôts supplémentaires sur les ménages et les entreprises.

SEYSSINS REJOINT LE BÉTONNAGE GRENOBLOIS 

A Seyssins d’ailleurs, avec l’approbation de François Gilabert la commune va administrer aussi cette preuve en bétonnant la commune pour la faire ressembler à Grenoble, qui connait le succès que l’on sait avec son urbanisme densificateur que la gauche poursuit depuis plus de 20 ans.

LES ÉLECTEURS PRÉFÉRENT LA CONVICTION 

On se demande pourquoi François Gilabert a quitté le confort d’un modeste poste d’Adjoint au Maire de Seyssins avec la gauche et les Verts?  C’est vrai qu’être conseiller départemental était tentant dans la vague qui a permis un changement de majorité départementale.

Mais les électeurs sont attentifs aux convictions. Ils repèrent assez bien les faiseurs. Ils préfèrent un homme qui échoue , fidèle à ses idées, à un homme qui louvoie sans cesse pour être élu. Ils finissent souvent par élire le premier et jamais le second.

LES RADICAUX ONT EU Guy CABANEL à LEUR TÊTE

Rappelons que les radicaux de l’Isère ont eu à leur tête  en son temps récent un illustre et courageux homme politique: Guy Cabanel. D’abord suppléant d’Aimé Paquet, Député, il est venu affronter Hubert Dubedout au faite de sa gloire à des élections municipales à Grenoble . Il s’est battu pour tenter de conquérir le canton difficile de Grenoble Est ,puis il est devenu un Député du Grésivaudan avant de conquérir Meylan contre la gauche, de devenir Premier Vice Président du Département aux côtés d’Alain Carignon après avoir défait ensemble la majorité Mermaz. Il a ensuite siégé au Sénat.

Rappeler ces combats n’est pas inutile. ça peut servir à qui voudrait apprendre ce qu’est  l’action politique au service d’une conviction.

(1) Dans la 4 eme circonscription un tandem de terrain et représentatif porte les couleurs de la droite et du centre: Sandrine Martin-Grand élue de Varces, Vice Présidente du Département et Eric Bonnier, Maire de La Mure.

Share