F.BROTTES SONNE LA RETRAITE des SOCIALISTES. Dans le DESORDRE

Publié par Les Républicains 38 le

La Nomenklatura socialiste Isèroise organise sa survie. Les chefs se mettent à l’abri laissant la piétaille se faire électoralement massacrer. S’ils ne sont pas aveugles, M.Issinjou, MN. Battistel, M.Bonneton , J.Huillier , M.Destot , E.Binet députés de base devraient se mettre en vacances. On ne leur propose rien.Ils devront affronter les électeurs avec le bilan d’Hollande. Autant dire la Bérézina. Sans casque.

Géneviève Fioraso de son côté semble avoir acté l’arrêt de sa vie politique à l’issue de ce mandat. Jacques Chiron (PS) doit se dépêcher de savourer le seul mandat de Sénateur qu’il pourra accomplir compte tenu du résultat des municipales. André Vallini compte toujours sur le fait de tenir l’appareil local du PS d’une main de fer pour sauver son siège de Sénateur en étant tête de liste à la proportionnelle.F.Brottes devait trouver une sortie.

F.BROTTES (PS) SONNE LA RETRAITE DESORGANISEE

C’est la retraite désorganisée que vient de sonner officiellement le Député PS de la 5 eme circonscription. Comme nous l’avions annoncé (ce qui n’avait pas suscité une immense curiosité médiatique) entre la défaite et le fromage, il choisit le second. Le gouvernement le case à la Présidence de RTE (Réseau de transport d’électricité),une filiale d’EDF.

22 000 €/MOIS DE SALAIRE , PAS de COMMUNICATION PAR PUDEUR…

Celui qui était chargé de son contrôle au titre de la commission des affaires économiques qu’il présidait se ferait nommer à sa tête! Pour l’instant côté PS on ne communique pas sur le salaire de la fonction dans le cadre de la pudeur bien connue de la gauche s’agissant des questions d’argent. Pourtant avec 22 000 €/mois ( 262 000 euros/an) auquel peut s’ajouter une part variable plafonnée à 132 000 euros (actuellement perçue pas le titulaire du poste) selon le JDD, François Brottes pourrait faire preuve de cette transparence à laquelle lui et ses amis sont si attachés pour les autres.

PLUSIEURS MOIS POUR UN MONTAGE SOPHISTIQUE

On imagine que François Brottes a utilisé plusieurs mois de son activité parlementaire pour effectuer ce montage sophistiqué. D’abord se faire nommer parlementaire en mission ( bidon) afin que celle-ci dépasse 6 mois et que son suppléant puisse devenir Député pour éviter une élection partielle ce qui en dit long sur la confiance du pouvoir dans sa réussite.

EVITER UNE LEGISLATIVE PARTIELLE

Son nom a été proposé jeudi à la présidence du directoire de RTE. C’est en conseil de surveillance que le nom de l’élu isérois a été pro­posé .François Brottes prendrait ses fonctions le 1 septembre, soit 6 mois après la  » mission » parlementaire permettant d’éviter la case élection partielle.

UN EVIDENT CONFLIT D’INTERETS

Mais la Commission de régulation de l’énergie (CRE) doit se prononcer sur les critères de déonto­logie fixés par le code de l’énergie. On voit mal comment elle ne détecterait pas l’évident conflit d’intérêts ? Comment celui qui était chargé de contrôler EDF aurait il pu le faire d’une manière libre alors qu’il lui faisait les yeux doux pour être nommé à cette présidence? La décision devra ensuite être entérinée lors d’un nouveau conseil de sur­veillance avant fin août. Une complexité qui a occupé le Président de la Commission plus que les questions d’intérêt général.

P.RIBEAUD ( PS) GARDE SON MANDAT DEPARTEMENTAL par PRECAUTION

Le montage permet au passage à Pierre Ribeaud (PS) d’occuper 2 ans le poste de Député. C’est tout bénéfice. Il ne fera pas d’ombre à son prédécesseur non plus. Apparatchik et cacique du PS local, Pierre Ribeaud ne se fait pas d’illusion sur la durée de son bail: « le futur député n’a pas l’intention de quitter son poste de conseiller départemental » explique le DL ( 24/7) « Même si ce sera peut­-être mal compris » commente Pierre Ribeaud. Au contraire, tout le monde a bien compris qu’il voulait conserver le mandat de 6 ans de Conseiller Départemental! L’autre risquant d’être plus court.

Les élus socialistes sont prévisibles. Les Verts/Ades , « détecteurs de failles », aussi. Ces arrangements sur le dos du contribuable ne donnent lieu à aucun recours.

PH. LANGENIEUX-VILLARD (REP) :  » M’INVESTIR PLUS QUE JAMAIS »

Philippe Langenieux-Villard ancien Député (REP) de la circonscription qui se prépare depuis plusieurs mois a réagi avec son élégance habituelle. Il a aussi confirmé ce que les citoyens et les adhérents de la circonscription attendent:  » dans l’esprit d’union qui s’impose face à la crise que subissent notre pays et notre territoire, j’entends, pour ma part, m’investir plus que ja­mais au côté de nos com­munes et de leurs habi­tants ».

Catégories : Actualité