F.BAZÉS (CCI): « VIDER GRENOBLE des VOITURES COÛTE QUE COÛTE « 

Publié par user1 le

«C’est un sujet majeur sur lequel il n’y a finalement pas de débat.Il y a de la part de la Métro une volonté extrêmement forte de supprimer de façon très substantielle la voiture à Grenoble. Mais aujourd’hui, les personnes que je rencontre ne sont pas au courant, ne connaissent pas le projet. j’ai peur que les gens se réveillent dans quelques mois, une fois qu’il sera trop tard, et se disent “si j’avais su”. […] Sincèrement les enjeux sont énormes. »  explique François Bazès le Vice Président de la CCI de Grenoble dans le DL ( 16/11/16)

FERMER LE DERNIER ACCÉS VOITURE à GRENOBLE

Il s’agit en effet pour la municipalité Piolle (Verts/PG) de fermer le dernier accès voiture à Grenoble par l’avenue Agutte Sembat et de créer une zone piétonne qui va s’étendre du nouveau Musée de Peinture à la place Championnet. Peu importe qu’elle soit dans l’incapacité d’entretenir la zone piétonne actuelle dans un état lamentable, de maitriser l’espace public, peu importe qu’elle interdit aux familles, aux travailleurs qui ont besoin de plusieurs modes de transports de vivre en ville.

 LE CHIFFRE D’AFFAIRES des COMMERçANTS : 50 % PAR L’EXTÉRIEUR

Il s’agit de parfaire « l’œuvre » de la municipalité Destot/Safar (PS) qui a ,de fait , fermé l’accès par la Bastille avec l’arrivée du tram E. Le cours Jean jaurès – mais pas seulement, tous les quartiers environnants – en subit les conséquences désastreuses du point de vue économique et de l’emploi.

Côté Agutte Sembat  les consommateurs de la vallée du Grésivaudan n’auront plus accès à Grenoble. Le chiffre d’affaires du commerce grenoblois est réalisé à près de 50 % ( 47% exactement) par cette clientèle extérieure. Au fur et à mesure que la ville s’est fermée ce chiffre a baissé avec une hécatombe commerciale sans précédent . Des centaines de commerces à vendre, de rideaux baissés…

LE PLUS GRAND PLAN SOCIAL de L’ISÉRE: 5000 EMPLOIS SUPPRIMÉS

En interdisant 10 000 véhicules qui venaient à Grenoble pour vivre , travailler ou consommer, (sur les 15 000 qui arrivent par l’avenue Agutte Sembat)  la Chambre de Commerce et d’Industrie estime que l’on met en place le plus grand plan social de l’Isère avec 5000 emplois supprimés ( le commerce représente 29 000 emplois dans l’agglomération.

F.BAZÉS:  » LA CONCERTATION N’A SERVI à RIEN »

Aucune étude d’impact n’est réalisée.  Des chiffres fantaisistes sont lancés par E.Piolle. La « consultation » sur ce plan est déjà terminée. Sur celle-ci François Bazès explique qu’il a participé mais «  il a été question de l’embellissement de la ville, auquel je ne suis évidemment pas opposé, de la piétonnisation, à laquelle je dis “pourquoi pas”, il a finalement été peu question de la place de la voiture, du nouveau schéma de circulation. »Pour François Bazès, cette période de concertation préalable n’a donc servi « à rien ».

 » IL VA Y AVOIR DU SANG ÉCONOMIQUE QUI VA COULER »

Et pour lui, l’absence de débat est le signe d’un « coup de force ». D’où son sentiment que les élus font aujourd’hui « le pari de vider Grenoble des voitures coûte que coûte, partent à l’aventure sans aucune précaution. Ils veulent virer les voitures mais cela peut se révéler mortel pour beaucoup de commerces grenoblois. Ça me fait pen­ser à un éléphant dans une boutique de porcelaine… J’ai l’impression que, ici, certains pensent qu’on ne peut rien faire sans tout casser. Désolé de leur dire, mais c’est faux. Avec cette méthode, il va y avoir du sang économique qui va couler. »

LES EMPLOIS PERDUS PRÉPARENT UN MONDE MEILLEUR

Ça ne fait pas peur aux Rouges/Verts Grenoblois. Au contraire. L’accélération de la décroissance leur convient très bien. Les affaires en faillite, les emplois perdus permettent de préparer un monde meilleur. On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs.Oubliant qu’il ne s’agit pas d’œufs. Ils veulent que l’homme change de comportement comme l’explique l’inénarrable Yann Mongaburu l’apparatchik (Verts/Ades) le plus compétent  pour nous imposer quand et comment nous déplacer !

UNE VISION TOTALITAIRE de la SOCIÉTÉ et de SON AVENIR

La philosophie est toujours la même, répétitive, avec cette gauche dogmatique : une avant garde sait ce qui convient au peuple et il faut faire son bonheur même malgré lui. Avec le marxisme, le maoïsme  la théorie était la même qu’avec « le sauvetage de la planète » : un explication globale et  une réponse globale qui ne laissent aucune place au génie de l’homme, aux évolutions qui trompent toujours les prévisions. Bref une vision totalitaire de la société et de son avenir.Ils se sont toujours trompé.  Ils n’ont pas changé. Le problème est qu’ils sont au pouvoir à Grenoble et que tous les acteurs de la ville n’ont pas encore compris exactement à qui ils avaient à faire.

Photo de Une: les encarts publicitaires de la municipalité Piolle  pour vanter la future avenue Agutte Sembat sans voitures. Malheurement pour elle les Grenoblois ont la réalité de l’espace piétonnier actuel sous les yeux…