ÉVASION FISCALE: ALTERNATIBA OUBLIE Eric PIOLLE
Warning: Illegal string offset 'custom_subtext' in /home/republiczc/www/wp-content/themes/wppolitico/functions.php on line 226

Accueil  »  Echos  »  ÉVASION FISCALE: ALTERNATIBA OUBLIE Eric PIOLLE
5 avr 2017 12:04 Commentaires fermés user1

En période électorale la gauche et les Verts redoublent d’opérations symboliques pour faire croire qu’ils sont du bon côté de la barrière. Ainsi selon le DL (31/3/17)  « une vingtaine de militants de différentes organisations » ont organisé récemment une action devant le siège de l’agence BNPParibas de Joseph Vallier ! Quand les Républicains sont 150 on parle « d’une poignée de fidèles... »

T.LABELLE et R.AVRILLIER à la MANOEUVRE

En effet moins de 50 personnes avaient été aussi réunies le 26 février à l’initiative de Thierry Labelle de l’officine Verts Anticor pour une opération anti-Fillon.  Le « DL »  ( 4/4/17) a consacré deux pages  sous la signature de Denis Masliah à ses propos défendus par cette « poignée de fidèles ».  Le journaliste évoque même en ces termes la manifestation des 50 personnes: « Les dernières affaires ont suscité l’intérêt du grand public et des manifestations contre la corruption ont même eu lieu récemment, notamment à Grenoble » (!).  Comme on aimerait bénéficier du même traitement…

ILS N’ONT JAMAIS de COMPTES à RENDRE

Thierry Labelle et Raymond Avrillier (Verts/Ades) anciens élus peuvent donner la leçon aux autres. Ils se sont érigés en fléau de la balance pour dire le Bien et le Mal. Considérés comme chevaliers blancs, ils n’ont donc eux mêmes jamais de comptes à rendre.  Ils peuvent protéger leurs amis.C’est une des plus belle escroquerie à laquelle on puisse assister.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/02/28/anti-corruption-a-la-grenobloise-ca-sent-mauvais/

 

 

E.PIOLLE et Y.MONGABURU (Verts/Ades) AVAIENT « NETTOYÉ la FINANCE »

En son temps Yann Mongaburu (Verts/Ades) et Eric Piolle avaient lavé la vitrine d’une agence bancaire afin de «nettoyer la finance ». En pleine campagne municipale Les mêmes avec Elisa Martin et Raymond Avrillier avaient inauguré une rue BNPPARIBAS quartier Jean Macé pour protester « contre l’emprise des banques » dans les constructions du secteur.

MAIS ILS ONT ACQUIS LE SIÉGE d’UNE BANQUE 8 M€ !

Depuis ils ont poursuivi la bétonisation de la presqu’ile avec l’aide des banques et ont même acquis le siège social due l’une d’elle pour 8 M€ ! le siège du Crédit Agricole à Malherbe.

Mais on retrouvait devant le siège de la BNP du bd Vallier (!) Florence Mahrez (Alternatiba) la candidate (Verts) aux dernières élections départementales avec les inévitables Attac, Nuit Debout, les Amis de la terre pour « dénoncer l’évasion fiscale, les droits humains bafoués, les projets climaticides (!) de la banque ». 

http://www.republicains38.fr/scandale-les-clients-de-piolle-vertspg-a-guernesey-et-aux-iles-caimans/

F.MAHREZ (Alternatiba, Verts, Collectif Roosevelt…) 

Cette action s’inscrivait aussi dans le cadre de la semaine de l’évasion fiscale : « Chaque année, ce sont 60 à 80 milliards qui manquent aux finances publiques à cause de la fraude et de l’évasion fiscale. Cela nous prive de moyens pour financer des écoles, des crèches, des transports publics, la rénovation thermique des bâtiments… alors même que la transition sociale et écologique est une urgence vitale », précise  (DL 31/3/17).

http://grenoble-le-changement.fr/2017/01/26/demain-e-piolle-interpelle-sur-singapour-par-f-mahrez-collectif-roosevelt/

SI E.PIOLLE FERME LES BIBLIOTHÈQUES, C’EST à CAUSE des BANQUES

Bref si Eric Piolle ferme des bibliothèques, une maison de quartier, laisse se dégrader Grenoble, s’il trahit son plan crèches, augmente tous les tarifs et la dette… c’est la faute aux banques et à l’évasion fiscale. Pas à ses mauvais choix.

Manquait le collectif Roosevelt parmi les appelants à manifester : Eric Piolle l’a signé aussi. Il engage ses signataires à boycotter les paradis fiscaux !

http://www.republicains38.fr/e-piolle-vertspg-devrait-etre-exclu-de-roosevelt-2012/

E.PIOLLE COMMERCE avec les BANQUES des ILES CAÏMANS

Toutes ces organisations n’ont pas manifesté devant l’hôtel de ville pour demander des explications à Eric Piolle qui avait répondu au « Dauphiné Libéré » ( 13/7/14) à propos du fait de commercer avec les banques installées aux Iles Caïmans et à Guernesey:  » dans ce métier il faut  aller là ou sont les clients ».

 La propre société dont E.Piolle est actionnaire a perçu 2 M€ d’aides publiques en ne répondant à aucun de ces critères. Il n’envisage pas de les rembourser.

L’ANTENNE GRENOBLOISE MAINTENUE en DÉFICIT : les BÉNÉFICES à SINGAPOUR

Rappelons qu’en 2013 Eric Piolle a transféré à Singapour les actions qu’il détient de sa société. A 100 % Singapourienne, l’entité Grenobloise de 9 salariés qui a perçu 2 M€ d’aides et d’avances remboursables est maintenue en déficit depuis 10 ans. Les éventuels bénéfices et dividendes distribués à Singapour sont évidemment inconnus dans le cadre de l’opacité de cette place financière.

http://www.republicains38.fr/singapour-la-societe-de-piolle-vertspg-subventionnee-par-le-contribuable/

FABRIQUE DES LOGICIELS de SÉCURISATION des INVESTISSEMENTS FINANCIERS

Ajoutons que cette société fabrique des logiciels de sécurisation des investissements financiers à destination des banques. Qu’elle n’a inscrit aucun critère environnemental, social ou autres dans son fonctionnement et ses marchés.

http://www.republicains38.fr/la-societe-de-e-piolle-les-aides-sont-publiques-a-grenoble-les-benefices-a-singapour/

T.LABELLE (ANTICOR) UN MAILLON du SYSTÈME AVRILLIER/COMPARAT 

Les discours locaux tenus par ces hommes et ses organisations n’ont donc aucune sincérité, ni authenticité. Il s’agit simplement d’occuper un créneau politique et tromper le gogo. Quand ce n’est pas Fabienne Mahrez, c’est Thierry Labelle (Anticor) qui s’y colle. Il figurait sur la liste des Verts à Echirolles ! Car il s’agit surtout de disqualifier l’adversaire selon la bonne vieille méthode érigée en système par la clan Avrillier/Comparat.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/02/28/anti-corruption-a-la-grenobloise-ca-sent-mauvais/

On se demande à partir de quand les observateurs poseront les bonnes questions à propos de toutes ces manipulations ?

Partager/Marquer