ESPLANADE:  » vous avez décidé tout, tout seul » ( N.Béranger UMP)

Publié par Les Républicains 38 le

Lors du Conseil Municipal de juin Eric Piolle a fait passer son projet de l’esplanade qui n’est que la continuation de celui de la municipalité Destot/Safar (PS) avec quelques logements en moins. Les 10 000 pétitionnaires qui s’opposaient au projet vont être déçus. Ils ne seront consultés sur rien. Aucune véritable alternative ne leur est présentée.

Comme la exprimé Nathalie Béranger, Conseillère Municipale (UMP) en lançant au Maire «   tout y est! Vous parlez de 650 constructions. Vous parlez d’un parking relais pour le report modal. Vous parlez de la construction d’une passerelle réservée aux piétons et aux cycles. Vous parlez d’un équipement à échelle métropolitaine. Vous parlez de logements sociaux, 40% minimum ,Vous parlez de hauteurs, 33 m maximum.Bref, votre projet pour l’Esplanade, nous l’avons sous les yeux. »

POURQUOI PARLER de CO-CONSTRUCTION AVEC LES HABITANTS ?

 » Alors pourquoi parler de concertation, de co-construction avec les habitants ? Vous avez décidé de tout – tout seul.Je ne pense pas que les 10 000 pétitionnaires opposés au projet désiraient simplement quelques logements de moins. C’est vraiment une mauvaise nouvelle pour eux. La bétonisation se poursuit avec des constructions, certes moins hautes, mais nécessairement plus rapprochées, à l’image du quartier Vigny Musset qui n’est pas une réussite. » .

Vigny Musset , un quartier dense réalisé par la municipalité Destot/Safar prés de Villeneuve qui manquait de densité... Ce à quoi doit ressembler la future esplanade de Piolle selon Nathalie Béranger

Vigny Musset , un quartier dense réalisé par la municipalité Destot/Safar prés de Villeneuve qui manquait de densité… Ce à quoi doit ressembler la future esplanade de Piolle selon Nathalie Béranger

ORGANISEZ UNE VRAIE CONSULTATION

Et de demander à la municipalité Piolle «   la remise à plat totale de ce projet et de ceux qui sont en cours (Flaubert et Presqu’ile), d’organisez une vraie consultation à l’Esplanade et de faire confiance aux grenoblois pour proposer un bel aménagement pour cette entrée de ville «  . Expliquant : « Les habitants réclament une ville à vivre sans excès, les effets du surpeuplement, nous les connaissons tous : les écoles débordent, les espaces verts manquent et les équipements sportifs et socioculturels sont pris d’assaut. Si vous n’écoutez pas les grenoblois, vous aurez manqué l’occasion de marquer une vraie rupture avec la méthode et les choix de la municipalité précédente. Pour l’heure, nous faisons le triste constat que vous êtes dans la continuité de l’équipe sortante préférant la densification à une ville qui respire. »

ON ARRIVERA à 60% de LOGEMENTS SOCIAUX dans les NOUVEAUX QUARTIERS

Nathalie Béranger a également critiqué la modification du PLU avec «  40 % de logements sociaux partout, cest trop  .La mixité sociale est nécessaire mais nous savons qu’elle est difficile à maintenir dans le temps. Des familles arrivent pendant que d’autres partent, et très vite, les courbes peuvent s’inverser et passer de 40 à 60%, voir au-delà. (LOGEMENTS SOCIAUX à GRENOBLE: TAUX DE REFUS à 40%!) La mixité sociale ne se décrète pas, la ville doit rester vigilante, doit intervenir si nécessaire et maintenir ainsi un équilibre des populations bénéfique à l’ensemble des habitants. Trop de logements sociaux tuent la mixité » .(Insécurité à Grenoble: « Pourquoi, après 30 ans, je quitte le village Olympique le 1er Juillet »)

à VILLENEUVE des CENTAINES de LOGEMENTS SONT VIDES

Rappelant que «  Nous avons le meilleur exemple à la Villeneuve où des centaines de logements sont vides. Les bailleurs sociaux de la ville perdent de l’argent et sont contraints de mettre des petites annonces sur le Bon Coin. Quant aux propriétaires qui veulent vendre, ils ne trouvent plus acquéreurs ou sont obligés de brader leur appartement ». (LOGEMENT:un TÉMOIGNAGE ACCABLANT sur L’ÉCHEC des VERTS/ADES à Grenoble)

GRENOBLE a RATTRAPE SA BANLIEUE en TERMES de DEGRADATION

Cest le bilan de 20 ans de gestion socialiste/verts dans le domaine de lurbanisme et du logement. Grenoble a rattrapé sa banlieue en termes de dégradation, de densification et de problèmes d’insécurité . Malheureusement les premières décisions de la municipalité Piolle vont dans le sens d’une aggravation. C’est pourquoi dans la ville beaucoup vendent leurs biens avant qu’ils ne subissent une décote encore plus grave. Ce mouvement de départ des classes moyennes accentue la paupérisation de Grenoble.(VERDICT DE L’INSEE : GRENOBLE SE PAUPÉRISE AVEC UN CUMUL DE SIGNES DE PRÉCARITÉ).

Photo : Selon Nathalie Béranger des immeubles de moins grande hauteur, sur un plus petit espace devrait faire ressembler la future esplanade de Grenoble au quartier  Vigny Musset

 

Catégories : Actualité