ESPIONNAGE SOUS la GESTION QUEYRANNE (PS): enquête préliminaire

Publié par user1 le

Le parquet de Lyon a ordon­né, vendredi, une enquête préliminaire pour “attein­te au secret de la corres­pondance”. Les investiga­tions sont confiées à la direction inter­régionale de la police judiciaire de Lyon selon le DL ( 24/2/17).

On le sait sous la gestion Queyranne (PS) et la majorité PG/Verts/Ades un véritable espionnage des correspondances mails avaient été mis en place à la Région Rhône-Alpes. Il s’agissait en particulier de détecter quels étaient les informateurs de la presse.

A GRENOBLE LES ÉLUS VERTS/ADES/PG DOIVENT DEMANDER la PERMISSION pour la PRESSE

Les élus de gauche et Verts/Ades ont une sensibilité particulière à l’égard de l’information. Ils adorent les  » lanceurs d’alerte » à condition qu’ils concernent la droite! Dans l’autre cas ils les pourchassent. A Grenoble  » Le Postillon » a révélé que même les élus devaient demander la permission de parler à la presse, soumettre leur rendez-vous , rencontrer au préalable un proche du Maire désigné, en l’occurrence Enzo Lecourt afin d’apprendre les éléments de langage. C’est même lui qui rédige la réponse des élus aux interviews écrites !

A GRENOBLE L.COMPARAT (Verts/Ades) CONCENTRE TOUS LES MOYENS INFORMATIQUES

L’enquête préliminaire ouverte à Lyon a soulevé une certaine émotion à Grenoble ou la majorité Verts/PG/Ades a mis en place une concentration exceptionnelle des moyens informatiques sous l’autorité d’une seule Adjointe du clan Avrillier/Comparat, Laurence Comparat (Verts/Ades) chargée de … « l’accès des citoyens à l’information. »

F.TARANTINI (LR) SE HEURTE à UNE MULTITUDE de FREINS

François Tarantini , Secrétaire départemental Adjoint LR se bat au titre d’un collectif depuis le mois de décembre pour faire enregister par la ville une pétition pour demander un moratoire sur l’abattage des arbres et se heurte à une multitude de freins très perfectionnés mis en place pour empêcher et contrôler toutes les expressions.

A LYON UN RÉSEAU POUR RECHERCHER LES LIENS AVEC LA PRESSE

A Lyon l’affaire a été  révélée par  Lyon Mag :« Le directeur des systè­mes d’information (DSI) avait mis en place tout un réseau sur instruction, notamment pour rechercher des liens avec la presse ». Et pour cela, il aurait eu accès à toutes les boîtes mails de la collectivité, y compris celles des élus.  Plusieurs courriels font état d’une surveillance planifiée.

ACCÉS à TOUTES LES BOITES AUX LETTRES MAILS

À l’origine à la Région, il y a une correspondance datée du 5 novem­bre 2015 envoyée sur deman­de du DSI de la région Rhône­ Alpes. Sous l’ère de Jean-­Jack Queyranne (PS)  à un mois du premier tour des ré­gionales de 2015, cette requê­te très particulière explique le DL est adres­sée à deux prestataires exté­rieurs. « Je vous joins un script [langage de programmation, N.D.L.R.] permettant de don­ner pour toutes les boîtes aux lettres des permissions autres que celle de l’utilisateur prin­cipal». ( !)

«  JE VOUS RECOMMANDE LA PLUS GRANDE DISCRÉTION »

Et la conclusion du mail confirme le caractère de la demande : « Vous compren­drez le caractère confidentiel de ce message que je vous demande de ne pas relayer et vous recommande la plus grande discrétion ».( DL )

C’est un audit, réalisé à par­tir du 6 janvier 2017, qui a finalement mis au jour cette pratique. « L’accès a été don­né à toutes les BAL (boîtes aux lettres) de la région sauf la DSI », détaille un courriel. Soit les mails du cabinet, des vice­ présidents, des élus, de la di­rection générale, des direc­teurs, mais aussi des syndi­cats. Dont SUD qui, dans un communiqué interne, affirmait avoir levé le lièvre. (DL)

 » AFFAIRE TRÉS GRAVE  » POUR Laurent WAUQUIEZ (LR)

« Affaire très grave » selon  le président de la Région, Laurent Wauquiez, (LR)  qui a porté plainte.

Au même moment – le hasard fait bien les choses- Stéphane Gemmani Conseiller Régional ( app PS) bénéficie d’un espace presque aussi important dans le DL pour dénoncer le fait qu’à l’occasion de son déplacement en Chine  au titre de la Région Laurent Wauquiez ait rencontré les adhérents et sympathisants Républicains. Le contraire eut été choquant. Cette tradition Républicaine est en effet bien ancrée dans la vie publique , celle qui contraint un élu important, un Ministre, un Président de la république même, en marge d’un déplacement officiel , de rencontrer celles et ceux qui l’ont élu. Un devoir.

S.GEMMANI ( app PS) N’A JAMAIS ÉTÉ ÉLU PAR PERSONNE

Evidemment comme personne n’a jamais élu Stéphane Gemmani qui est passé des listes de droite aux listes de gauche pour trouver un siège, il ne peut rendre de comptes à personne.  En Chine pour un voyage à thématique économique 15 contrats ont été signés, ce qui représentera 5 000 emplois à l’occasion de la visite de Laurent Wauquiez. Evidemment la soirée passée avec les soutiens de François Fillon n’a pas coûté un centime à la Région.

Ce qui n’empêche pas le malheureux Stéphane Gemmani – en vain – de frapper à la porte du Procureur de la République de Lyon, mais aussi la commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques, ainsi que du trésorier payeur régional !

Il s’agit de faire de l’agitation pour de l’agitation contre les gens de droite dont il a sollicité longtemps au titre de son association le soutien et même les financements .

JJ QUEYRANNE POUR  » ROMPRE AVEC LES VIEILLES POLITIQUES… »

Malheureusement pour lui c’est sur son mentor qu’une enquête préliminaire est ouverte. Celui qu’il expliquait rallier « pour rompre avec les vieilles politiques » et favoriser la « création d’un véritable rassemblement de citoyens et de politiques d’un genre nouveau » (!).  Il appelait  alors à « se mobiliser sur la candidature de Jean-Jack Queyranne qui, fort d’un bilan positif, est le mieux placé pour poursuivre le travail… » ( DL du 10/9/15) . D’espionnage?

Décidément viendra bien un moment ou le Parti Socialiste lui-même lui recommandera la discrétion…

Photo de Une: JJ Queyranne le Président PS de la région avec Eric Piolle président du groupe Verts à la Région dans la même majorité