Enquête ménages/déplacements de l’agglo: En 10 ANS DES VOITURES PLUS NOMBREUSES et 2200 PLACES SUPPRIMÉES à Grenoble « Les républicains 38 | Fédération de l'Isère

Enquête ménages/déplacements de l’agglo: En 10 ANS DES VOITURES PLUS NOMBREUSES et 2200 PLACES SUPPRIMÉES à Grenoble

Accueil  »  Actualité  »  Enquête ménages/déplacements de l’agglo: En 10 ANS DES VOITURES PLUS NOMBREUSES et 2200 PLACES SUPPRIMÉES à Grenoble
13 juin 2013 09:06 Commentaires fermés admin

Au moment ou la Métro présente le bilan de son enquête ménage des déplacements dans l’agglo , les élus PS se félicitent de la très légère baisse des déplacements en voiture  qui représentent tout de même 59 % des déplacements quotidiens (contre 62% en 2002).

En parallèle l’enquête  constate que les habitants sont encore plus motorisés : on passe de 0,50 véhicule par personne en 2002 à 0,53 en 2010.

On aimerait que les élus PS donnent le vrai chiffre de véhicules par ménage que cela signifie… Car 0,53 véhicule par habitant cela doit représenter un certain nombre de véhicules par foyers…

MOINS DE PARKING PAR LOGEMENT, PLUS DE VOITURES !

Nous pourrions alors confronter ce chiffre de motorisation des ménages à la décision absurde de la municipalité Destot de réduire à seulement 0,8 place de parking par logement construit afin de favoriser la densification, alors que la norme était de 1,5 places avec la municipalité UMP. Ce qui garantissait aux nouveaux habitants de pouvoir garer leur véhicule plutôt que de tourner à la recherche d’une place , polluant et perdant du temps et de l’argent.(SUPPRESSION DU STATIONNEMENT : GRENOBLE FAIT PIRE QUE DUFLOT !)

SUPPRESSION DE 2200 PLACES DE STATIONNEMENT

De  comparer aussi ce chiffre de voitures par ménage avec l’autre décision totalement dogmatique  de la municipalité Destot de supprimer 2200 places de stationnement dans la ville en bétonnant dans le même temps  au maximum par des constructions massives de logement.(LA MÉTRO (PS): « LA DENSIFICATION NE DOIT PAS ÊTRE UN DOGME! « )

Ou est la logique ?

Car la mise en parallèle de ces opérations :

+ de logements

– de stationnement

–  de voiries

+ de motorisation des ménages

= la situation d’asphyxie et de pollution que nous connaissons.(BOUCHONS GRENOBLOIS : L’AGGLO EST PARALYSÉE)

UNE FAUSSE  » PREMIÈRE »

Les élus PS annoncent que le passage de 62% à 59% des déplacements en voiture en 10 ans est «  une première depuis 40 ans « . C’est faux puisque depuis la mise en  service du Tramway en 1986 par une municipalité UMP ,la stabilisation à la baisse du déplacement en voiture est une constante.

Mais des déplacements voiture qui demeurent  à un très haut niveau qu’il est ridicule de nier !

Car si on est à 59 % pour la voiture le reste des déplacements se réparti entre  25 % à pied (24 % en 2002), 11 % en transports en commun (10 % en 2002), 3 % à vélo (2 % en 2002) et 2 % autrement.

Et si on relève le détail de l’étude selon le « DL «  et «  Grenews «  il n’y a pas de quoi pavoiser :pour les déplacements compris entre 1 et 3 km, cela donne : 76 % en voiture, 10 % en TC, 7 % à pied, 4 % à vélo, 2 %autrement.

UNE HEURE PAR JOUR DANS LES TRANSPORTS

Chaque habitant qui se déplace dans la journée pour faire au total 23 Kms passe une heure par jour dans les transports ( 58 mn exactement) . Les élus PS de la Métro diffusent « l’information » selon laquelle cela est plus rapide que dans la région Parisienne ( !) , les Franciliens mettant en effet 40 mn de plus pour effectuer la même distance.
Si on compare le nombre d’habitants de l’agglo avec les 10 Millions de la région parisienne il n’y pas de quoi être très fier. On aimerait que les observateurs réclament des comparatifs avec des villes comparables .

LA MUNICIPALITÉ DESTOT A TOUT FAUX

Enfin si on compare aussi les distances/temps par moyens de transports ce n’est pas merveilleux pour les transports collectifs : en voiture 6 km sont parcourus en 15 min ; en Transports collectifs  urbains, 5 km en  27 min ; en Transports en communs et  autres, 15 km en 34 min ; à vélo, 2 km en 14 min ; à pied, 600 mètres en 10 min.

Ces nouveaux chiffres de l’enquête ménage méritent d’être analysés en détail. Mais d’ores et déjà, ils établissent que la municipalité Destot a tout faux.

En appliquant une doctrine – que les élus PS ne s’appliquent évidemment pas à eux mêmes – ils conduisent la cuvette à être une marmite bouillonnante :  le cumul des politiques contradictoires d’urbanisation avec la réduction des voiries, du stationnement produisent les effets constatés .(Pour « FBI », 300 CANCERS CHAQUE ANNÉE ? LA PREUVE QU’ON EST LES MEILLEURS!)

Dont la perte d’attractivité économique n’est pas le moindre.

 

 

 

 

 

 

 

Share