EN NEPI du BON SENS : Les FAUX CENTRISTES GRENOBLOIS à la DERIVE

Publié par Les Républicains 38 le

Une des 22 Adjointes sortantes de la municipalité Destot/Safar , Marie –Claire Népi se répand sur Place Gre’Net a propos des municipales .
Pourtant son poste d’Adjoint  ne résulte pas d’un travail particulier de terrain ! Il avait été obtenu par Philippe de Longevialle au moment ou celui-ci avait pris position «  par éthique « pour G.Fioraso (PS) aux législatives de 2007  en négociant  son arrivée à la Mairie pour apporter la caution «  centriste «  du moment, trahissant tous ses engagements précédents.
Voilà que ces deux élus ne sont plus à la mode et sont sacrifiés sur l’autel de l’accord PS/PC et Verts/Ades à venir. De symbole de l’ouverture ils sont passés  tout à coup dans la case « droite infréquentable » . (!)

Le problème pour les supplétifs ? ce sont les patrons qui accordent -ou non-  le label. De quoi faire réfléchir M.Bachir Cherif et S.Gemmani qui se démènent.

Ph. de LONGEVIALLE a PERDU la MARQUE, d’AUTRES SONT REPEINTS

Car entre temps Ph de Longevialle et MC Népi  ont perdu la marque « Modem «  et Jérôme Safar a repeint « centristes «  à leurs places M.Bachir Cherif et Stéphane Gemmani déjà membres de la majorité PS/PC sortante. Lesquels donnent tous les gages possibles, jusqu’à être les derniers soutiens indéfectibles d’Hollande a peu prés qualifié par eux de nouveau phare de l’occident.((S.Gemmani (Grenoble): « Nous sommes dans la ligne d’Hollande pour le rassemblement de la gauche » »).

Les Grenoblois les ont  connus moins socialistes !  Le premier a été Conseiller Régional sur une liste RPR/UDF et le second candidat sur la liste de droite contre Destot/Safar en 2001. (INSÉCURITÉ à Grenoble: OPÉRATION KAMIKAZE DES SUPPLÉTIFS DU PS)

« DEUX ELUS QUI N’ONT PAS LA CAPACITE de MONTER une LISTE »

Pas certain qu’ils servent aussi longtemps que Ph.de Longevialle car ils ne sont pas possesseurs d’une  vraie marque, figuraient déjà dans la coalition et ont tellement donné de gages qu’ils sont politiquement démonétisés.

D’ailleurs MC. Népi n’est pas tendre pour eux:  « Ce sont seulement deux élus qui n’ont pas la capacité de monter une liste. Ils se disent centristes mais appartiennent à la majorité présidentielle. Ils sont donc rattachés à la gauche et doivent l’’assumer »  (Grenoble: LE PS EN DIFFICULTÉ AUSSI AVEC SES SUPPLÉTIFS)

Mais  MC Népi veut  tout à coup  « défendre notre valeur ajoutée dans un programme et une candidature autonome ». Le journaliste lui demandant  cruellement si elle et Ph.de Longevialle se sentent « indésirables «  chez J.Safar (PS).

« L’EFFET DE LA MIXITE SOCIALE EST D’ESSAIMER LE TRAFIC de DROGUE »

Tout en exprimant sa satisfaction  du bilan Destot/Safar elle fait la même critique terrible de la situation Grenobloise que dénonce l’UMP avec clarté depuis plusieurs mois:  « L’’effet pervers de la loi de solidarité et de renouvellement urbain (SRU) – développant honorablement la mixité sociale comme facteur d’’ intégration – est d’’essaimer le trafic de drogue et la délinquance dans toute la ville. Sans doute aurait-il fallu être plus vigilant sur les critères d’’attribution de logements sociaux dans des quartiers jusqu’alors tranquilles»(!)  (MAISON DES JEUNES, ÉCOLE, VOITURES : GRENOBLE BRÛLE T IL ?)

« LES TRAFICS N’ONT PAS ETE ERADIQUES, SEULEMENT DEPLACES »

On sait ce qu’il est advenu dans Grenoble depuis 19 ans que se sont succédés pour la même politique d’attributions de logements R.Avrillier ( Adjoint au Logement) et Maryvonne Boileau , Présidente de l’OPHLM pour les Verts/Ades puis Monique Vuaillat (app PS) Adjointe au Logement : les quartiers sont à feux ( au sens propre) et la délinquance a prospéré partout du Village Olympique aux Eaux Claires.  (EAUX CLAIRES À GRENOBLE: LE TEMPS DES VOITURES BRULÉES)

MC Népi précise : »Les trafics n’ont pas été éradiqués mais seulement déplacés. Concernant Mistral, les dealers se sont déportés sur le Lys rouge, en dehors de la ZSP » .(MISTRAL: ON RÉCLAME LA VIDÉO-SURVEILLANCE ET LE GARDIENNAGE!)
ça tombe vraiment mal au moment ou Jérôme Safar envoie S.Gemmani – justement – confirmer que tout va mieux en matière de délinquance.(UNE DOUZAINE DE VOITURES BRÛLEES DANS UNE RUE DE GRENOBLE)

« DES VIOLS NON SUIVIS DE PLAINTES PAR CRAINTE DES REPRESAILLES »

Mais elle va plus loin dans sa condamnation du bilan: « Il y a régulièrement des agressions, des vols et des viols qui ne sont pas référencés dans les statistiques policières car de nombreux actes ne sont pas suivis d’une plainte par crainte de représailles. L’’omerta existant dans ces quartiers est inacceptable. »(ISERE: + 20 % d’AGRESSIONS PHYSIQUES en 2013 !)

L’Adjointe sortante co-responsable d’un secteur de la ville ( le 3) aux côtés de J.Savine (PS) annonce tranquillement que des crimes ( les viols) ne sont pas dénoncés par crainte de représailles. Nous sommes à Grenoble dans la cité radieuse décrite par le candidat Safar et ses soutiens.

 » AUCUNE PATROUILLE NE PASSE LA NUIT DANS CERTAINS SECTEURS »

« Dans certains quartiers du secteur 3 dont j’’ai la charge, aucune patrouille de police ne passe la nuit pour faire valoir le droit à la tranquillité aux heures les plus avancées de la nuit. Si la sécurité est une compétence régalienne à la charge de l’État, la tranquillité publique est du ressort de la ville.((.DÉLINQUANCE : DESTOT (PS) A CACHÉ LA VÉRITÉ AUX GRENOBLOIS)

Autant les deux Adjoints sortants peuvent mettre le paquet  contre l’échec de la politique de sécurité dont le candidat socialiste est le responsable , autant ils ont du mal avec le bétonnage de Grenoble dont Philippe de Longevialle a été le serviteur zélé à la suite de Pierre Kermen ( Verts/Ades) .(BETON à Grenoble: MENACES sur J.VALLIER, RHIN et DANUBE, l’ALMA)

LES FAUX CENTRISTES AURAIENT PU ( AU MOINS) ÊTRE LES TENANTS de la DEMOCRATIE LOCALE

Reproduisant les mêmes mots, la même litanie à longueur de mois, celle du dogme sur le non étalement urbain, la desserte par les transports collectifs de zones obligatoirement denses, le recul de l’utilisation de la voiture.(ESPLANADE À GRENOBLE : ON NE VOIT QUE DU VERT!)

MC NEPI traduit maintenant la fameuse mixité sociale comme ayant pour effet pervers  « d’’essaimer le trafic de drogue et la délinquance dans toute la ville «  (!) Heureusement que ce n’est pas un élu UMP qui tient ces propos

Ce bétonnage est évidemment une catastrophe sur tous les plans comme le démontre la paupérisation de la ville et son asphyxie en termes de déplacements comme de pollution. (POLLUTION à Grenoble: » ON DÉPASSE LES NORMES SUR TOUS LES GRANDS AXES »)

Ph. de LONGEVIALLE SE DEDOUANE et MENACE

Ne pouvant ( encore?) le reconnaître MC.Népi navigue à vue. Elle ne répond évidemment pas sur l’absence de démocratie, le refus du référendum pour le projet de l’esplanade alors que les faux centristes auraient pu saisir cette occasion  pour répondre à l’attente des Grenoblois et se démarquer de Destot/Safar. Mais ils espéraient encore en leurs places sur la liste et ne voulaient pas déplaire au PS.

Elle pense noyer le poisson et conjurer la crainte des habitants : « Les grands projets d’’urbanisme, comme ceux de la Zac Flaubert ou de l’Esplanade, s’’établissent sur une autre échelle et s’’échelonnent sur une vingtaine d’’années »

S’ils sont mauvais pourquoi les poursuivre sur une durée aussi longue et s’ils sont si bons et défendables pourquoi ne pas les réaliser vite?

l’Adjointe sortante commence aussi à chercher à  dédouaner Ph.de Longevialle sur le dossier urbanisme par ces mots : » Il faut garder en tête que Philippe de Longevialle a aussi répondu à une commande politique de la ville de Grenoble et qu’’il s’’est heurté à une opposition tout aussi politique « .

L’ECOSYSTEME LOCAL CONNAIT les MOTS CODES

ca sent le roussi pour Jérôme Safar. Car la commande «  politique «  on sait ce que cela sous entend: l’UMP dénonce la volonté du PS de constituer avec la densification à outrance des réservoirs électoraux au mépris des intérêts des habitants.(PRESQU’ILE DE GRENOBLE: SI DENSE QUE LES JARDINS SERONT SUR LES TOITS)

L’étalement urbain, la mixité sociale, le besoin en logements sont les paravents d’une autre marchandise moins reluisante . On décode bien dans l’écosystème local ce que veut dire ce langage: retenez moi ou je fais un malheur. Reprenez-moi ou je parle.

Si Philippe de Longevialle lâchait la vérité cachée, celle qu’il a entendu au sein de la municipalité pendant tout son mandat sur l’objectif réel de tout ce bétonnage, la campagne prendrait un autre tour pour Jérôme Safar.

On a déjà connu ce système avec la subvention de la ville au Palais des Sports et « l’ hommage »  de Jérôme Safar à Guy Chanal avant le procès d’Alpexpo en  mars. (Palais des Sports de Grenoble : Le CAVE SE REBIFFE)

On sait ce que cache le soutien du même candidat socialiste au DOJO de Villeneuve.( (VILLENEUVE: le CLIENTÉLISME de J.SAFAR (PS) CHOQUE MÊME la MAJORITÉ MUNICIPALE)

Pour ne citer que quelques exemples récents.

 » ON N’EST PAS ECLABOUSSE QUAND ON ECLABOUSSE PAS »

Comme l’a exprimé sans fard le syndicat FO  dans un communiqué sur les élus socialistes de l’agglomération : » L’omerta tacite est de mise car l’on n’est pas éclaboussé lorsqu’on n’éclabousse pas.  « . On ne le fait pas dire.

MC.Népi qui vient de la culture socialiste connaît les mots qui touchent.

C’est pourquoi son passage obligé à la rengaine sur Alain Carignon est aussi peu crédible de la part d’une MC Népi qui reconnaît avoir connu Philippe de Longevialle  «  au cabinet d’Alain Carignon » .ça ne va pas l’aider chez ses amis.

En Népi du bons sens

notre photo : S.Gemmani, Ph. de Longevialle, M.Bachir Cherif, de la droite à la gauche,  sur le même créneau ; la caution de la gauche pour des postes.

Catégories : Actualité