ÉCOLES GRENOBLOISES: la COURSE AUX PRÉFABRIQUÉS…

Publié par user1 le

La fameux « plan – école «  de la municipalité Piolle à Grenoble a une traduction bien concrète en ce mois d’août 2016. On fait comme avant, on pare au plus pressé en essayant de faire face à l’explosion des écoles due à une « bétonisation » folle de la ville.

Ainsi la municipalité en vient à présenter comme de grandes avancées la pose de préfabriqués dans les écoles. Dans le DL (3/8/16) elle vante la rapidité de l’installation de modulaires . C’est certain.

RIEN SUR LES CONSÉQUENCES de la RÉDUCTION des ESPACES LIBRES dans les ÉCOLES

Par contre rien sur les conséquences de la réduction des espaces libres, des cours surchargées  pour des élèves encore plus nombreux. A Beauvert on ajoute 3 salles provisoires, à Lucie  Aubrac on ajoute un étage sur le préfabriqué installé l’année dernière en urgence pour faire face à l’impéritie de Paul Bron l’ancien Adjoint (PS) au scolaire, un oracle très écouté des médias !

DENSIFICATION DE BONNE/HOCHE: UNE CO-PRODUCTION PS/VERTS/ADES

Ces deux secteurs ont été particulièrement construits ces dernières années. Il s’agit bien d’une co-production PS/Verts/Ades puisque s’agissant de Bonne dont dépend l’école Aubrac la densification a été pensée et conçue ( 2001/2008) par Pierre Kermen Adjoint (Verts/Ades) à l’urbanisme , l’école insuffisante de Aubrac est le résultat du « travail » de l’excellent Jean-Marc Cantèle, alors Adjoint (Verts/Ades) aux écoles, et même un temps Président de l’ADES ! La réalisation des 12 00 logements supplémentaires dans le secteur ( 2008/2014) sans école et des espaces verts réduits est l’oeuvre besogneuse de Philippe de Longevialle   Adjoint à l’urbanisme (app PS) dont on ne dira jamais assez le mal que font les ralliés alimentaires par le zèle qu’ils mettent à répéter sans réfléchir les thèses de leurs ex adversaires.

Des préfabriqués dans la cour de Jean Macé installés par la municipalité Destot (PS)

Des préfabriqués dans la cour de Jean Macé installés par la municipalité Destot (PS)

 

PS/VERTS/ADES: 1, 4 HECTARES de JARDIN SUPPLÉMENTAIRE pour 12 00 NOUVEAUX HABITANTS 

Résultat le secteur Bonne/Hoche de Grenoble est asphyxié . Car en parallèle de ce programme immobilier fou le parc Hoche a même été réduit puisqu’une parcelle a été vendue à un promoteur pour construire un hôtel! l’espace vert de Bonne  appelé le Jardin des Vallons ne fait que 1,4 hectares et il est bien souvent trop petit pour les familles et les enfants. Il faut faire la queue pour utiliser les jeux d’enfants. A titre de comparaison la municipalité de droite qui a conçu le nouveau quartier sur la caserne Reyniès-Bayard avec 2 fois moins d’habitants a installé un parc central de 5,5 hectares!

 

JM CANTELE, Paul BRON, Fabien MALBET : UNE GRANDE CONTINUITÉ DANS L’IMPRÉVOYANCE

L’actuel Adjoint au scolaire, Fabien Malbert (Verts/PG) se situe dans la continuité de Jean-Marc Cantèle et Paul Bron: outre les préfabriqués il prévoit q’une nouvelle école amputera à nouveau le parc Hoche, à l’emplacement des terrains de Basket actuels ! L’imprévoyance et  la légèreté coupables des municipalités de gauche et Verts/Ades successives ou ensemble démontrent que le service aux Grenoblois y compris dans le domaine essentiel de la scolarité des enfants n’est pas leur préoccupation.

F.MALBET A UTILISE LES PARENTS D’ÉLÈVES COMME CHAIR à CANON ÉLECTORALE

Fabien Malbet s’est contenté d’instrumentaliser  des collectifs de parents d’élèves pendant la campagne électorale, se gardant bien de faire état des propres responsabilités de son parti dans la situation et oubliant très vite une fois élu les promesses faites . On retrouve au plan scolaire ce qui s’est passé avec l’esplanade et « Vivre à Grenoble ». Décidement plus la municipalité s’enfonce plus on découvre tous les ressorts qui aboutissent à un scrutin insincère avec la bonne connaissance des hommes qui l’ont mis en place et du réseau qui l’a organisé.

L'école Nicolas Chorier ne peut plus accueillir les élèves du quartier : ça n'empêche pas la municipalité Piolle de poursuivre le projet A.Raymond...

L’école Nicolas Chorier ne peut plus accueillir les élèves du quartier : ça n’empêche pas la municipalité Piolle de poursuivre le projet A.Raymond…

 

SECTEUR 4 : LA MUNICIPALITÉ  CONTINUE A CONSTRUIRE et FERME les DERNIERS ÉQUIPEMENTS PUBLICS

A Beauvert la situation est la même. Ce qui n’empêche pas la municipalité de continuer à construire dans le secteur 4 et à densifier. Maryvonne Boileau (Verts/Ades) fait encore surgir un immeuble avenue Léon Blum. En parallèle la municipalité Piolle a laissé fermer la halte garderie d’Alliés-Alpins et voudrait fermer le seul équipement qui demeure dans le secteur : la bibliothèque de l’Alliance créée – au milieu d’un parc- par la municipalité de droite!

Rappelons qu’en juin dernier  à l’abbaye  la MFI émue par les problèmes de sécurité de l’été 2015 et par le coût du gardiennage a choisi de quitter le quartier.
L’ADPA a aussi quitté « l’Unité de vie  » du secteur le même mois. Ou que l’on se tourne on ne voit pas le début d’une prise de conscience des problématiques réelles des populations.

LES ENFANTS DEVAIENT ÊTRE LA PRIORITÉ DE PIOLLE

On marche sur la tête à Grenoble. Les enfants qui devaient être la priorité d’Eric Piolle , qui devaient être pris dans leur globalité , sous tous les aspects, ( engagements N°26 à 31 de la liste) sont effectivement bien dans sa ligne de mire ! suppression des bibliothèques pour enfants, augmentation de + 4,86 % de l’abonnement Grenadine des transports en communs (4 à 17 ans),  suppression des agents de sécurité à la sortie des écoles.  Dans la ville apaisée on a tiré devant l’école Jean Racine, des voyous se sont poursuivi dans l’école Sidi Brahim…  La municipalité continue à réduire les espaces dans des écoles surchargées et des générations entières vont accomplir leur scolarité dans des préfabriqués.

Cette conjonction de politiques négatives fait beaucoup de dégâts à Grenoble.

Photo du DL: Installation de préfabriqués à l’école Beauvert de Grenoble pour répondre à la bétonisation galopante des immeubles environnants