ECHANGEUR du RONDEAU: POUR L’OPPOSITION, RIEN N’EST RESOLU

Publié par Les Républicains 38 le

Décidément Christophe Ferrari Président (PS) de la Métro n’en aura manqué aucune. Le Napoléon de Pont de Claix regrette (DL du 25/2) que l’opposition ne s’associe pas à sa  » victoire « . En effet il a annoncé en grandes pompes l’inscription au contrat de Plan Etat/Région  du réaménagement de l’échangeur du Rondeau qui à une dizaine d’années de retard! Il devrait plutôt la jouer discrète compte tenu de l’impéritie de la gauche qui gère l’agglomération depuis 20 ans.

Mais au contraire.Pensez donc, selon lui, cette décision porte « engagement d’un lancement immédiat des études et d’un début des travaux en cours du mandat ». C’est cette immédiateté qui frappe. Comme un début des travaux avant 2020!

DES ANNONCES A UN MOIS DES ECHEANCES ELECTORALES

Il est vrai que l’opposition est très sceptique .JD Mermillod-Blondin, Président du groupe d’opposition à la Métro faisait en effet remarquer « qu’ à un mois d’échéances électorales, les élus de gauche, qui se savent en grande difficulté, essaient de séduire des électeurs avec des annonces  » . S’agissant de déplacements et d’accessibilité alors qu’ils « n’ont jamais su résoudre les problèmes. Nous avons malheureusement eu l’habitude de ces annonces de propagande électorale : rap­pelons­ nous Ysis, le tram ­ train, la rocade Nord,l’élargissement de l’A480, le transport par câble... Des an­nées de mensonges politi­ciens rendent méfiant : atten­dons que les intentions se transforment en actes, notam­ment financiers » précise l’opposition.

ELARGISSEMENT de A 480 SACRIFIE POUR LA PRESIDENCE FERRARI (PS)

Avant les municipales André Vallini avait annoncé que le financement de la 3 eme voie de A 480 était résolu. Aprés les municipales,  pour se faire élire Président de la Métro par la municipalité Piolle ( Verts/PG) Christophe Ferrari a renoncé à l’élargissement de A 480. Cela lui a été très facile. Entre son élection et l’intérêt public le choix était clair. Et pourtant c’est lui, Christophe Ferrari qui accuse  de « politique politicienne  » si on ne s’associe pas à sa victoire.

RESTE à TROUVER ENTRE 30 et 55 M€

D’autant que JD Mermillod-Blondin rappelle les enjeux financiers: » le projet d’aménagement du Rondeau a été estimé en 2011 entre 50 et 75 M€. 20 M€ étaient pro­mis par l’État ; restait aux autres collectivités à trouver entre 30 et 55 M€, ce qui s’est avéré financièrement impos­sible !

UNE DETTE CUMULEE de PLUS d’UN MILLIARD D’€

« Quatre ans plus tard, avec une dette cumulée de plus d’un milliard d’euros en­tre la Métro et le SMTC, le très lourd désengagement finan­cier de l’État contre les collec­tivités, le recul du conseil gé­néral de l’Isère sur le finance­ment du SMTC, le surcoût des emprunts toxiques de la mé­tro… parviendrons ­nous dans ces conditions difficiles à trou­ver l’argent que nous n’avions pas quatre ans plus tôt ? Rap­pelons également que ce réa­ménagement du Rondeau n’a de véritable sens que s’il est assorti de l’élargissement de l’A480… Attendons de voir si les intentions deviennent sub­ventions et actions  » demande le président du groupe.

R.SULLI (PG) ABORDE LA QUESTION de la POLLUTION

La Maire ( PG) d’Echirolles Renzo Sulli se félicite aussi de la décision: il est membre à part entière de l’exécutif PS/Verts/PG/PC de la Métro. Comment faire autrement? Mais pour la première fois le terme  » pollution  » est cité du fait des bouchons provoqués par l’échangeur du Rondeau qui voit passer près de 170 000 véhicules/jour en moyenne: « Cela permettra de limiter la pollu­tion le long de la rocade Sud et dans les quartiers limitro­phes » indique notamment Renzo Sulli à propos des avantages de la fluidité du trafic générée par cette amélioration de l’échangeur. A contrario cela prouve que l’impéritie des élus de gauche et Verts de l’agglomération a produit des conséquences très négatives sur la santé des populations.

LE BLOCAGE des INVESTISSEMENTS VOIRIE RESPONSABLE de la POLLUTION

On sait en effet – la gauche et les Verts ne s’y attardent pas- que les normes de pollution sont dépassées sur tous les axes de l’agglomération. Le blocage des investissements sur la voirie en est aussi responsable. Mais si la fluidité de la circulation permettait de réduire la pollution sur la rocade Sud, pourquoi n’est-ce pas vrai sur A 480? La 3 eme voie ne permettrait elle pas cette meilleure fluidité?

Y.MONGABURU ( Verts/Ades):  » ELARGIR LA VOIRIE, C’EST AUGMENTER la CONGESTION »

En posant la question on mesure le niveau de dogmatisme des élus Verts/Ades/PG de Grenoble. D’ailleurs Yann Mongaburu (Verts/ades) expliquait même « qu’élargir la voirie c’est augmenter la congestion « . La réduire permet donc d’éviter la congestion…

C.FERRARI ( PS) ET « SA PAROLE METROPOLITAINE »

Rappelons- on ne s’en lasse pas- que Christophe Ferrari a épousé ces thèses pour occuper sa présidence potiche.  Le même voudrait donner des leçons à l’opposition car elle  fait le choix  » d’affaiblir la parole métropolitaine « . C’est à dire de l’affaiblir lui puisqu’il est -si on comprend bien- La Parole Métropolitaine. Il va bientôt parler de Lui à la 3 eme personne.

JAMES BOND de PONT de CLAIX DEVRAIT REVENIR SUR TERRE

On aimerait que le James Bond de Pont de Claix revienne sur terre. il n’a pas besoin de l’opposition pour être très affaibli. Sa Parole n’est pas encore la  » parole Métropolitaine « . Vice Président sortant aux finances de la Métro il laisse une agglomération endettée et sans moyens, qui a cumulé des retards préjudiciables à son développement. L’échangeur du Rondeau pour lequel rien n’est vraiment résolu n’est qu’un élément du sous développement accumulé par la gauche depuis 20 ans en matière de voiries.

S’IL AVAIT UNE PAROLE, IL ROMPRAIT AVEC L’IMMOBILISME

Si Christophe Ferrari désirait avoir une parole , il romprait avec l’immobilisme que lui imposent les élus de la municipalité Piolle, refuserait la décroissance mortifère pour l’emploi,  obtiendrait de ses partenaires socialistes  qui dirigent le département et la région un véritable plan de désenclavement de l’agglomération Grenobloise ( route, TGV, autoroute).

Mais il n’a même pas pu sauvegarder le financement des transports collectifs Grenoblois dont le Conseil Général assurait la parité depuis 41 ans! Il a même – suprême humiliation- signé sa défaite en posant avec André Vallini qui lui a imposé ce recul historique.

Et l’opposition aurait du aussi applaudir à cette » victoire »?

Photo: JD Mermillod-Blondin et Jean-Claude Peyrin Conseillers Communautaires d’opposition à la Métro

Catégories : Actualité