EAUX CLAIRES À GRENOBLE: LE TEMPS DES VOITURES BRULÉES

Publié par Les Républicains 38 le

Aucun quartier de Grenoble n’est épargné par la montée de l’insécurité.Le quartier des Eaux Claires que la municipalité a aussi attaqué par sa bétonnisation est désormais atteint par les voitures brûlées comme tant d’autres. Un quartier qui a été longtemps épargné.

La délinquance  est désormais partout chez elle à Grenoble. Or on a vu les dégâts qu’ont causé à  Grenoble  la jonction de la petite et de la grande. Laisser la première se développer c’est récolter la seconde. On sait bien que des quartiers entiers sont maintenant gangrenés. ((GUERRE DES GANGS: LE DOCUMENTAIRE ACCABLANT POUR GRENOBLE)

Dans la nuit de jeudi dernier raconte le « DL » rue de Dunkerque dans le quartier des Eaux Claires  » un feu part d’une Renault Megane et se propage à une Opel Astra Cabriolet, à une Renault Twingo et à une Peugeot 307. Les trois premiers véhicules sont entièrement détruits. Le quatrième, légèrement endommagé par la chaleur ».

INCENDIES DE VOITURES, DEALERS, SQUATTERS,TAGS

« La veille un scooter avait pris feu au square du 8 mai 1945 à proximité du centre social.Trois jours avant, trois voitures avaient été incendiées rue Alexandre Dumas ».

Squatters , dealers à proximité du lycée des Eaux Claires, la municipalité a laissé le situation se dégrader la aussi. Comme toujours ça commence par le laxisme sur les tags, le laisser aller sur la propreté et tout un quartier et puis ça dérape. Toute la ville est en train de subir cette situation.
On sait ce qu’il en est au Village Olympique longtemps épargné,.(Insécurité à Grenoble: « Pourquoi, après 30 ans, je quitte le village Olympique le 1er Juillet ») ce qui arrive à l’Ile Verte… (ILE VERTE à Grenoble:44 familles PÉNALISÉES PAR LA MUNICIPALITÉ)

Une rue des Eaux Claires, un samedi matin. Pendant ce temps la municipalité et la CCI pérorent sur " économie et urbanisme"...

Une rue des Eaux Claires, un samedi matin. Pendant ce temps la municipalité et la CCI pérorent sur  » économie et urbanisme »…

 » LES GENS EN ONT MARRE »

Le Président de l’Union de Quartier, Robert Darves­Blanc rappelle que » Nous, habitants,sommes démunis face à cela. On se retourne vers la ville à laquelle nous avons d’ailleurs écrit ».

Et de poursuivre: « Avant toute chose, je tiens à dire que nous ne sommes pas des va-­t­-en-­guerre contre la municipalité, à l’approche d’échéan­ces électorales,mais les gens en ont marre ! Que l’on arrête de dire que ce sont des incivilités, ce sont des actes répréhensibles ».

Les maisons individuelles qui étaient dans des rues tranquilles sont à vendre. L'insécurité ?

Les maisons individuelles qui étaient dans des rues tranquilles du quartier sont à vendre. L’insécurité ?

J.SAFAR ADJOINT « RESPONSABLE » DE LA SÉCURITÉ …

Les oreilles du Premier Adjoint au Maire Jérôme Safar, désormais candidat du PS, doivent siffler : n’est il pour rien lui qui est chargé de la sécurité? Quel bilan! Un quartier paisible désormais en proie à une délinquance systématique. Les choix de la municipalité n’y seraient pour rien?(GRENOBLE: J.SAFAR (PS) CHERCHE À ÉCHAPPER AU BILAN)

D’ailleurs le Président de l’Union de Quartier refléte l’opinion des habitants du quartier: « Je pense qu’il faut tenir compte d’un quartier de 15 000 habitants. Certains n’hésitent pas à me dire “ils auront le juste retour des choses au moment des élections municipales”.

Rue Guynemer, les rideaux baissés. La municipalité voulait financer une étude sur la ville pour savoir pourquoi !

Rue Guynemer, les rideaux baissés. La municipalité voulait financer une étude sur la ville pour savoir pourquoi !

LE MAIRE TRANSMET LEUR COURRIER AU PRÉFET !

Ils ne sont évidemment pas rassurés par la réponse laborieuse et langue de bois de M.Destot qui annonce… Transmettre leur courrier au Préfet, au Directeur de la police et au directeur prévention sécurité de la ville! Voilà les habitants rassurés. Un Maire sur qui on peut compter.

Une lettre du 16 septembre dans laquelle la municipalité ne se reconnaît aucune responsabilité. M.Destot signant des propos vides, sans saveur et sans efficacité: « La création d’une ZSP n’est évidemment pas une fin en soi, même si elle annonce des moyens supplémentaires et si elle nous permet d’ores et déjà de réfléchir avec nos partenaires à la mise en place de meilleurs outils et modalités de travail pour faire face à l’ensemble des problèmes en présence sur les territoires de la commune »

Le slogan vaut pour le quartier et la ville

Le slogan vaut pour le quartier et la ville

« UNE RÉPONSE PEU SATISFAISANTE »

Après 19 ans MM Destot et Safar proposent toujours de  » réfléchir ». D’ailleurs J.Safar avait demandé du temps.Les Grenoblois devraient leur en donner à partir de mars 2014. (SUR L’INSÉCURITÉ, APRÈS 18 ANS,SAFAR (PS) demande du temps !)
Le Président de l’Union de Quartier qui ne s’engage évidemment pas sur le terrain électoral ne s’y trompe pas quant à la réponse du PS: une réponse que l’Union de Quartier juge « classique et peu satisfaisante quant aux solutions proposées à court terme pour contrer l’augmentation des délits sur le quartier ».

Un commentaire poli mais sans appel pour MM Destot et Safar qui pérorent sur leur bilan positif et sont bien les seuls.

J.SAFAR EST ÉGALEMENT « RESPONSABLE » À LA MÉTRO

D’autant que Jérôme Safar qui est également, dans le cadre de son cumul de fonctions, Premier Vice Président de la Métro n’a pas bougé le petit doigt pour résoudre le problème des autres nuisances que le quartier doit subir du fait de l’action des élus PS.

Cela fait des mois et des années rappelle le « DL » que les habitants des Eaux Claires se plaignent d’inondations de leurs garages, caves, ou sous ­sols.

Depuis que des travaux d’étanchéité du collecteur situé sur le secteur Vallier ont provoqué la remontée de la nappe phréatique. Il est très probable que les collectivités n’aient pas anticipé cette question au moment des travaux oubliant les caractéristiques de Grenoble. Ces travaux avaient été engagés par la Métro en 2011.

LES FONDATIONS DES IMMEUBLES SONT ATTAQUÉES

Les fondations de certains immeubles sont attaquées. On n’en connaît pas les conséquences aujourd’hui. Certains propriétaires ne peuvent pas utiliser leurs locaux. Depuis deux ans les échanges de courriers avec la Métro ne se comptent plus. Mais en réalité rien n’a bougé.

Jérôme Safar et les élus PS de la Métro promènent les habitants avec la participation à un « comité technique » pour éloigner les élus du problème et aussi le spectre de la véritable prise de responsabilité et des indemnisations.

UN QUARTIER SYMBÔLE DES ÉCHECS

Un quartier tranquille a donc été transformé par l’impéritie de la municipalité. Au cœur de ses échecs sur l’insécurité et les travaux de la Métro on trouve Jérôme Safar Premier Adjoint au Maire chargé de la sécurité et Premier Vice Président de la Métro représentant Grenoble!

Celui qui voudrait continuer cette politique.

Notre photo : l’entretien du Centre Social des Eaux Claires à proximité du square du 8 mai donne le climat

Catégories : Actualité