E.PIOLLE (Verts/PG) VEUT FAIRE de ROYBON « LE SIVENS de RHÔNE-ALPES »

Publié par Les Républicains 38 le

Les Verts condamnent le chantier de Roybon et annoncent vouloir en faire le “le Sivens de Rhône­ Alpes”. selon le « DL ». Fidéle à ses méthodes l’extrême gauche va multiplier les intervenants , collectifs, groupuscules, opération « coup de poing » . A Grenoble ce système a été théorisé par Avrillier/Comparat (Verts/Ades) qui ont joué de toutes les gammes et de toutes les appellations : recours en justice, disqualification de l’adversaire, « réseau citoyens » « observatoire de la Dépense publique …

Pourtant à Grenoble Eric Piolle(Verts/PG) s’est offusqué de la manifestation non autorisée des salariés de GEG. « Le conseil municipal doit rester l’instance républicai­ne qui représente tous les Grenoblois. Cela exige de délibérer dans la sérénité. Nous ne saurions tolérer de tels coups de force” a t il lancé aux salariés de GEG qui venaient exprimer leur mécontentement.

DU MATERIEL INCENDIé

A Roybon ou après 7 ans de débats et de procédures le projet Center Parcs est enfin lancé, le discours des Verts n’est pas le même! Des actions ont été menées en novembre pour ôter les jalons du chantier, du matériel a été incendié . Bien entendu il s’agit de collectifs (!) de désobéissance civile qui ne sont pas condamnés. Que dirait Eric Piolle si les salariés de GEG avaient fait de même!

LES VERTS:  » DE GRANDES SIMILITUDES AVEC SIVENS »

D’ailleurs la direction nationale des Verts est intervenue pour soutenir les opposants. Le porte parole National Julien Bayou a expliqué au « DL »:  » on s’est aperçu que ce dossier présentait de grandes similitudes avec celui de Sivens, et qu’il fallait donc appeler à une large mobilisation. » .

SABOTAGE d’ENGINS de CHANTIER

Il a été entendu puisque le 30 novembre en présence d’élus grenoblois de la municipalité Piolle 800 manifestants dont de nombreux étaient violents se sont rendu sur le site. Le « DL » cite « les militants plus durs, tendance anarchiste/ extrême gauche (…) qui arrachaient pi­quets et balises, taguaient des préfabriqués, tentaient de saboter des engins de chantier (…) le cortège s’est rendu tout droit vers l’entrée du chantier et a marché sur le site. Trois vi­giles et une barrière étaient bien impuissants contre ces quelque 1 000 manifestants (…) Une poignée de za­distes au visage couvert d’un foulard et d’une capu­che a commencé à dégra­der le matériel du chantier (…)une maison forestière abandonnée, “La Marqui­se”, dont les zadistes ont rapidement pris possession à l’aide d’une banderole et de tags sur les murs » .

DES ACTIONS ILLEGALES COUVERTES par les ELUS de E.PIOLLE

« Depuis l’une des fenêtres de l’étage, quelques mili­tants au visage toujours masqué ont lu des déclara­tions contestataires, pas forcément en rapport avec le Center Parcs mais plutôt avec un modèle de société que rejettent ces « sans feu ni lieu opposés aux projets absurdes » raconte le « DL ».

Ces actions illégales couvertes par les élus Verts de la municipalité Piolle démontrent leur duplicité et rend bien caduque les déclarations du Maire à l’égard des salariés de GEG! Bien modérés par rapport à ces excès.

O.BERTRAND (Verts/Ades) : ODE à HOLLANDE….

Olivier Bertrand (Verts/Ades) de la municipalité Piolle très actif dans l’agitation prévoit lui aussi dans le « DL » (2/12) « une prochaine montée en charge » des manifestants à Roybon mais il dégage sa responsabilité: « ces militants, issus des réseaux libertaires, n’obéissent à aucun mot d’ordre donné par EELV ». Pourquoi donc le porte parole National des Verts a t il appelé à « une large mobilisation »? . Il arrive que l’extrême gauche se mélange les pinceaux à force de canaux différents . Car il s’agit toujours avec peu de monde de faire accroire qu’on représente le peuple et une multitude d’intervenants.

… POUR CONSERVER SON  CUMUL de MANDATS

Le même Olivier Bertrand qui va se représenter aux élections cantonales de mars prochain malgré une absence du terrain local très remarquée par le tissu associatif, prépare l’alliance avec le PS. A propos de Roybon, afin de tacler Vallini (PS) il rend hommage à … Hollande: « La semaine passée, nous avons tous noté les grandes déclarations du président de la République qui, avant la grande conférence Climat Paris 2015, a opéré un tournant en annonçant le renforcement de la concertation environnementale. Sur la politique des grands travaux, François Hollande a clairement dit que ceux-ci devront désormais s’accompagner d’études approfondies sur leurs impacts environnementaux. Donc François Hollande a, semble-t-il, bougé les lignes. »

Il se trouve un élu d’extrême gauche pour croire aux promesses d’Hollande. Que ne ferait on pas pour conserver un mandat!

DE GRENOBLE à ROYBON: DES DISCOURS OPPOSES

De Grenoble ou la municipalité Piolle veut faire respecter « l’instance républicaine » et considére une manifestation pacifique comme « un coup de force » à Roybon ou on saccage du matériel, met le feu , occupe illégalement des locaux avec le soutien des élus Grenoblois, en passant par Olivier Bertrand qui veut faire plus « Hollandais » que Vallini pour conserver son cumul de mandats, les Verts démontrent une fois de plus leur véritable tempérament; Ils ne sont ni des politiciens inexpérimentés, ni de naïfs protecteurs de la nature.

DESTABILISER l’AUTORITE, LA LEGALITE, LA DEMOCRATIE REPRESENTATIVE

Héritiers du gauchisme le plus sectaire, dogmatiques et organisés, ils utilisent à fond la « vitrine légale « de l’élection que le score de Grenoble leur a octroyé pour multiplier les actions de déstabilisation de l’autorité, de la légalité et de la démocratie représentative.

GRENOBLE: PAS UNE DECISION SUR LE QUOTIDIEN des GRENOBLOIS

A Grenoble toutes les premières décisions sont idéologiques : elles concernent la programmation du Palais des Sports, du Théâtre municipal. La suppression des 3 jours cyclistes, du Tour de France , du Festival du Cirque, les menaces sur les « Musiciens du Louvre » ou la promotion de Rocktambule démontrent ce caractère . Comme d’ailleurs la suppression des panneaux Decaux pour les remplacer par 300 panneaux d’affichage sauvage que les groupuscules vont monopoliser. Depuis 10 mois la municipalité Piolle n’a pris aucune décision qui concerne le quotidien des Grenoblois: sécurité, circulation, propreté… Un pur dogmatisme.

LES RETARDS d’A.VALLINI (PS) N’ONT PAS FAVORISE le DOSSIER

Avec le camp de base de l’hôtel de ville de Grenoble, l’extrême gauche va essayer de faire de Roybon un « nouveau Sivens ». En l’annonçant ainsi on mesure le peu de cas qu’elle fait du drame qui a coûté la vie à un manifestant.

Il appartient aux élus, à la population – qui a du subir les retards pris par ce dossier du fait qu’André Vallini a privilégié tout au long la communication à la solution des problémes techniques – de garder leur sang froid et de conduire ce projet à son terme afin de favoriser le développement et l’emploi.

Photo : A Roybon parmi les agitateurs, Maryvonne Boileau (Verts/Ades) de la municipalité Piolle , Présidente de Grenoble Habitat. Elle a été également Adjointe au Maire M.Destot (PS) , Présidente de l’OPHLM de la ville . Elle est la compagne de Vincent Comparat du sytéme Avrillier dont la fille Laurence est également Adjointe au Maire chargée de la propagande ( appelée  » accès des citoyens à l’information… » )

Catégories : Actualité