E.PIOLLE ( Verts/PG): « SINGAPOUR EST UN PAYS NORMAL »

Publié par Les Républicains 38 le

« Mais on a aussi découvert, tout comme d’autres jour­naux, un événement essentiel dans la vie de cette entreprise grenobloise. Nous avons en effet obtenu des documents indiquant le rachat, en no­vembre 2012, de cette « PME de moins de 20 salariés » (pour reprendre les termes utilisés lundi par Éric Piolle) par la société Raise Partner Pte Ltd, une entreprise basée à Singapour (immatriculée auprès du Companies Act de Singapour).

« Un événement notable dans la vie d’une entreprise et que ses actionnaires ne peuvent ignorer. Un événement qu’Éric Piolle, cofondateur et actionnaire de l’entreprise, n’a pu oublier. Depuis fin 2012, il n’est, en effet, plus propriétaire d’actions de Rai­se Partner SAS, mais d’actions de Raise Partner Pte Ltd, cette société de droit singapourien  » écrit le « DL » dans son édition du 13 Juillet.

CONTRAINT d’AVOUER? E.PIOLLE S’ENFONCE UN PEU PLUS

Ce que l’UMP38 avait fait savoir dés le 9 juillet dernier ( REVELATION: E.PIOLLE ( Verts/PG) ACTIONNAIRE dans un PARADIS FISCAL) sans rencontrer un écho local extraordinaire. Pourtant il est bien arrivé à la presse de reprendre les affirmations d’un site, en l’occurrence celui de l’Ades de Raymond Avrillier. Comme on l’a vu récemment dans le dossier Du Chaffaud. (GRENOBLE :G CHAFFAUD (PS) CIBLE de E.PIOLLE (Verts/PG))

En tout cas, contraint d’avouer, Eric Piolle s’enfonce un peu plus. Il semble que sa suffisance l’emporte sur toute autre considération. Erwan Lecoeur son communicant a perdu la main.

SINGAPOUR ? MAIS C’EST LOGIQUE

Qu’on découvre ce qu’il a caché soigneusement et démenti depuis une semaine ? ça « ne change rien » répond il au « DL  » (!).

Et de développer une explication alambiquée selon laquelle « une personne » de Singapour avait pris des parts en 2012 :  » étant installée depuis plusieurs années à Singapour, c’est là qu’elle a basé l’entreprise. On peut la comprendre, c’est logique ».

IL L’AVAIT DIT DEVANT LA PRESSE !

Sauf que ce n’est pas  » une personne » mais une société . Sauf que Raise Partner Grenoble appartient à une nouvelle société de droit Singapourien dont E.Piolle est actionnaire, elle même propriété d’une autre société dans le cadre d’une organisation de sociétés gigognes très classique dans le monde de la finance que connait bien Eric Piolle .

Pour Eric Piolle   » Les cho­ses sont claires. Lundi, de­vant la presse, j’ai évoqué cet investisseur « . Bien entendu la presse ignare n’avait pas compris qu’il était actionnaire dans un paradis fiscal . Toujours cette arrogance d’Eric Piolle qui inquiète maintenant jusque dans les rangs de sa majorité .

A cet emplacement figurait le dessin publié  paru sur le site du « Postillon » dont nous avions donné l’origine, signé de Nardo. Mais l’extrême gauche est très à cheval sur le droit de propriété et nous demande de le retirer ! Par contre elle n’avaiet pas vu les clients de Piolle à Guernesey et aux  Iles Caïmans, ni les actions de Piolle à Singapour… Elle sait hiérarchiser les priorités. 

 

 » C’EST SUR MA DECLARATION de PATRIMOINE »

Mais ou ça se corse encore pour lui et il atteint là le point de non retour c’est en expliquant au  » DL »  qui  » s’étonne  » tout de même qu’il soit actionnaire dans un paradis fiscal  : « Ça ne me choque pas, j’ai demandé ce qu’il fallait faire, ce qu’il fallait déclarer. Et c’est sur ma dé­claration de patrimoine. Tout est transparent » .

Evidemment sur sa déclaration de patrimoine rendue publique comme gage de sa transparence et de sa probité, il n’est pas précisé du tout que ses actions appartiennent à une société de Singapour et elles ne sont d’ailleurs pas comptabilisées dans la rubrique des avoirs à l’étranger. Elle est consultable sur le site de  » Grenoble , une ville pour tous  » qui va devenir  » une ville pour Un » (http://unevillepourtous.fr/wp-content/blogs.dir/483/files/2014/01/2014DeclarationPatrimoinePiolle.pdf)

« SINGAPOUR ? C’EST COMME LONDRES et NEW YORK  »

Ajoutant: « Singa­pour est un pays normal. C’est comme si j’étais ac­tionnaire d’une usine en Suisse. On me dirait que c’est mal ? Singapour est une place financière importante, comme Londres et New York. Si vous tra­vaillez dans ce milieu, vous allez là où sont vos clients. »

Il aurait pu citer Jérôme Cahuzac comme preuve : il y a bien transféré son compte Suisse

SINGAPOUR 6 eme SUR LA LISTE des PARADIS FISCAUX

Ce sont les Grenoblois qui sont choqués M.Piolle !

Car  Singapour est classée sixième sur la liste des paradis fiscaux à travers le monde (après la Suisse, les Caïmans, le Luxembourg), établie par l’ONG américaine Tax Justice Network.

PIOLLE CANDIDAT PRÔNAIT  » LA NON PRESENCE DANS LES PARADIS FISCAUX »

Qui a écrit dans son programme : « les aides directes à l’économie privée seront conditionnées à des critères d’utilité sociale et de conditions environnementales et sociales de la production. Cela signifie que seront analysés prioritairement les conditions de travail, l’effet sur l’emploi, la non sous-traitance, l’absence de dividendes, la non présence dans les paradis fiscaux » .

Qui a reçu des subventions de Minalogic sans répondre à ces critères ? Raise Partner dont vous êtes actionnaire .

« LA VILLE EXCLURA LES BANQUES AUX ACTIVITES MÊME INDIRECTES dans les PARADIS FISCAUX ! »

Qui a écrit dans son programme :  » la Ville exclura les établissements bancaires concernés par des activités directes ou indirectes dans les paradis fiscaux de ses contrats de prêts ?

Qui explique aujourd’hui  « Singapour est une place financière importante, comme Londres et New York. Si vous tra­vaillez dans ce milieu, vous allez là où sont vos clients  » (!)

SIEGE dans un PARADIS :  » EXCLU de l’AIDE PUBLIQUE (!)

Qui a écrit dans son programme :  » les groupes liés aux paradis fiscaux ou rémunérant leurs actionnaires seront exclus de l’aide publique qui se résume bien souvent pour eux à un effet d’aubaine » .

Qui est actionnaire d’un groupe lié aux paradis fiscaux puisqu’il y a son siége et des clients?

Par contre Eric Piolle répond au « DL » qu’il n’a pas de compte à Singapour .

L’ENTREPRISE NE PAIE PAS D’IMPÔTS EN FRANCE

La PME Grenobloise de Piolle a perçu plus de subventions qu’elle ne fait  de chiffre d’affaires, elle appartient à une société de Singapour qui a des créances sur elle afin qu’elle soit en pertes constantes. Elle ne paie donc pas d’impôts en France !

Les bénéfices sont ailleurs puisque le chiffre d’affaires est aussi ailleurs. Ce qui fait dire à Eric Piolle :  » l’entre­prise est quand même gre­nobloise. Ça ne change rien. L’entreprise a toujours été fondée à Grenoble, l’es­sentiel de son activité se dé­roule toujours à Grenoble »….(REVELATION: PIOLLE (Verts/PG), LES BENEFICES à SINGAPOUR ?)

ILS S’ATTAQUAIENT à UNE AGENCE BANCAIRE de GRENOBLE !

Lundi dernier l’affaire était  » un non événement  » pour Elisa Martin la première Adjointe co fondatrice du Parti de Gauche avec JL Mélenchon.  Et aujourd’hui ?

Son leader Maximo local estime qu’il faut travailler à Singapour si on est dans la finance . Et ou voulez vous que soient les clients de ce type de produits sinon à Guernesey et aux Iles Caïmans.

Mais alors pourquoi les candidats Verts/PG aux législatives s’attaquaient ils comme Yann Mongaburu à … une agence bancaire Grenobloise pour symboliser leur lutte contre la finance ?(GRENOBLE: L’EXPLOSION EN VOL du SYSTEME PIOLLE)

E.Piolle et Y.Mongaburu avec un sceau et du savon pour nettoyer la vitrine de la BNP cours Jean Jaurés pour " nettoyer la finance " (!)

E.Piolle et Y.Mongaburu avec un sceau et du savon pour laver la vitrine de la BNP cours Jean Jaurés pour  » nettoyer la finance  » (!)

UN PROCESSUS INELUCTABLE EST EN MARCHE

Plus Eric Piolle s’exprime, plus il aggrave son cas. Plus il rend surréaliste le soutien de sa majorité à ses propos. Plus il s’enfonce .

Un processus inéluctable est en marche: il est alimenté à chaque étape par les mensonges d’Eric Piolle qui succèdent aux aveux, qui succèdent à de nouveaux mensonges.  La fameuse  » série télé » de son communicant Erwann Lecoeur se déroule en live sous les yeux ébahis des grenoblois. Qui sont écoeurés.

Comme le dit Jean Claude Peyrin  » la parole de E.Piolle est disqualifiée ».(JC PEYRIN (UMP):  » L’AVEU d’E.PIOLLE DISQUALIFIE SA PAROLE »)

Quant à la fin de la série , elle est déjà écrite. La seule question politique est de savoir si la majorité municipale sera aussi emportée par l’affaire.

Photo: la liste des pactes signés et trahis par Eric Piolle