E.PIOLLE (Verts/PG): « ON EST PREMIER pour L’IMPÔT » ( C’dans l’air)

Publié par user1 le

A la 22 eme minute de l’émission C’ dans l’Air tout le discours fumeux d’Eric Piolle , le Maire (Verts/PG) de Grenoble s’est fracassé sur les terribles données énoncées par Agnès Verdier-Molinié de l’Ifrap (Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques).

L’émission de la 5 était consacrée à la protestation des communes face à la baisse des dotations de l’Etat.

 » VOUS NE POUVEZ PAS AUGMENTER les IMPÔTS »

Alors que le sémillant Maire, tout à son autosatisfaction coutumière, s’enorgueillissait :  » nous on a fait le choix de ne pas augmenter les impôts locaux »,  Agnès Verdier-Molinié lui a lancé  » à Grenoble vous ne pouvez pas augmenter les impôts, en taxation par habitant y a pas mieux ! »

Alors Eric Piolle a reconnu  » on est les premiers » .

 » Si vous augmentiez il y aurait véritablement un petit problème  » lui a encore lancé Agnès Verdier-Molinié. Mais la douche glacée n’était pas terminée.

 » LES PLUS CHERS de FRANCE EN CHARGE de PERSONNEL »

 » Quand on regarde les indicateurs de certaines grandes villes vous êtes les « meilleurs » en charge de personnel, c’est à dire les plus chers » de France.  » Dans tous les palmarès qu’on peut sortir de la strate c’est toujours Grenoble qui est dans les premiers en coût de personnel » a t elle ajouté.

La douche froide pour Eric Piolle : " vous ne pouvez pas augmenter les impôts, vous êtes les premiers pour la taxation des habitants" lui a lancé A.Verdier-Molinié

La douche froide pour Eric Piolle :  » vous ne pouvez pas augmenter les impôts, vous êtes les premiers pour la taxation des habitants » lui a lancé A.Verdier-Molinié

LES PREMIERS POUR L’ABSENTEISME

Précisant aussi  » que le total des jours d’absence est de 35 jours par agent et par an et à aussi on est au maximum » pour l’absentéisme. Elle n’a pas eu le temps d’évoquer la dette par habitant!

Ensuite la fumée habituelle d’Eric Piolle n’avait plus de prise. Les « investissements d’avenir » , l’autre modèle (on mesure ses effets en Grèce), tout sonnait creux et vide. Acculé sur les dépenses de fonctionnement Eric Piolle s’est réfugié dans les dogmes de l’extrême gauche.

E.PIOLLE :  » IL NE FAUT PAS BAISSER la DEPENSE PUBLIQUE »

Indiquant  » faut pas baisser la dépense publique » car il s’agit pour lui du  » verbatim néo-libéral » ! Les grenoblois sont bien mal partis, eux déjà si mal en point.

Au passage il débitait ses mensonges habituels sur la liste « citoyenne » rectifiant tout de même un peu en évoquant  les partis qui la composent , les Verts et Parti de Gauche:  il a bien compris que le camouflage intégral ne passe plus. Il faut quand même être à la télévision pour pouvoir dire aussi que Grenoble investit sur la propreté et les écoles. Il n’a pas osé citer la sécurité et le patrimoine dans ses priorités.

En 2014 sous Destot/Safar (PS) le "Figaro Magazine " avait classé Grenoble "médaille d'or des excès fiscaux " ça ne va pas s'améliorer avec Piolle

En 2014 sous Destot/Safar (PS) le « Figaro Magazine  » avait classé Grenoble « médaille d’or des excès fiscaux  » ça ne va pas s’améliorer avec Piolle

E.PIOLLE S’EST CARICATURé LUI-MÊME

Le discours d’Eric Piolle à C’ dans l’Air était visiblement destiné au noyau dur des électeurs Verts et Parti de Gauche afin de resserrer les rangs. Toutes les lunes y sont passé. Ce faisant le Maire de Grenoble se caricaturait lui-même en démontrant le caractère idéologique de sa gestion. Son absence totale de prise avec la réalité.

MAIS QUI DONC A GERE GRENOBLE DEPUIS 20 ANS ?

A plusieurs reprises la journaliste lui demanda de cesser de faire de la politique, de « venir à notre sujet ». Mais il fallait meubler par une logorrhée verbale afin d’éviter les sujets qui fâchent et concernent les Grenoblois.  Ces grenoblois qui ont entendu à l’énoncé des chiffres accablants qui les concernent qu’on s’excusait presque  » de prendre ce cas  » .Cela  » sans faire le procès de la ville de Grenoble… »
Une ville qui a connu des jours meilleurs en image. Mais qui donc a géré Grenoble depuis 20 ans pour aboutir à un tel bilan?

Photo: Grenoble première pour l’impôt foncier est première de France pour l’impôt sur les ménages. Elle est aussi première pour les dépenses de fonctionnement et très mal placée pour la dette! Le PS et les Verts (avec le PC) qui la gèrent depuis 20 ans sont toujours prêts à donner des leçons.

 

à la 22 eme minute : http://www.france5.fr/emissions/c-dans-l-air/diffusions/18-09-2015_414564  (18/9/15)

 

Catégories : Actualité