E.PIOLLE (Verts/PG) : LE PRODUIT MARKETING EXPLOSE EN VOL

Publié par Les Républicains 38 le

Les séquences du supplément de Canal+ dimanche matin et le Conseil Municipal de lundi soir ont été dévastatrices pour Eric Piolle (Verts/PG).

Chez Canal + il n’a été question que de son vélo et de sa cravate. Au point qu’il sera moqué sur son « uniforme » -veste-chemise-jeans – toujours identique, lui qui professe que  » le moule est absurde ». Des  » débats » comme il les affectionne. Qui ne portent sur rien.
(http://www.republicains38.fr/grenoble-e-piolle-vertspg-sobserve-se-commente-et-saime/)

Dans le  » Point » le journaliste Jérôme Cordelier a pris comme  » angle  » les  courses ,les enfants à l’école et  l’absence de chauffeur. Il s’est enhardi jusqu’à reprendre une question que s’est posé  R.Avrillier(!) . Mais s’il s’est bien agi de sa vie privée rendue ainsi publique, étrangement elle exclut son épouse. Véronique Piolle a pourtant été candidate aux législatives en 2002. Mais évoquer son épouse serait rappeler sa fonction de directrice chez Raise Partner. Alors la vie privée s’arrête à la limite qui arrange Eric Piolle. Les ficelles sont grossières mais Jérôme Cordelier et les médias s’en accommodent, ce qu’ils ne feraient pas pour un élu de droite.
(http://www.republicains38.fr/e-piolle-vertspg-singapour-est-un-pays-normal/)

UN PROGRESSISME QUI EST L’ORDRE ÉTABLI

Sur Canal+, la seule fois ou un débat de fond s’engage au travers de la réflexion de GM Benammou – opposé à l’analyse de Zemmour- mais qui reconnait que Zemmour pose de bonnes questions sur le déclassement de la France, la perte de repères qu’elle implique, Eric Piolle réagit par le vide intégral ; Incohérent même.  » c’est la faute du système hyper productiviste  » (!). Il s’en prend à la droite qui fait  » des choses très communautaristes « (?). Il n’a rien à dire sur le sujet. Son « progressisme » ne sent rien, ne voit rien, n’analyse rien.De fait il est  l’ordre établi derrière le Blablabla « contestataire ».

CETTE CLASSE pour LAQUELLE la FRANCE N’EST RIEN

Représentatif de cette classe pour qui la France n’est rien.Seulement une collection d’individus indifférenciés nés ou venus par hasard. Sans destin collectif ni sentiment d’appartenance, pourtant les seuls véritables ingrédients de l’intégration de tous et de chacun.Une classe qui vante une solidarité de voisinage mais à Grenoble Eric Piolle ne s’installe pas à Verlaine prés du centre d’hébergement insalubre qu’il a maintenu au désespoir des habitants.  Ces solidarités sont des principes qui donnent un beau visage à ceux qui les énoncent mais que l’Etat doit concrétiser .(http://www.republicains38.fr/grenoble-lexasperation-des-riverains-de-verlaine/)

FACE A DES FEMMES et des HOMMES TRAHIS

Au Conseil Municipal lundi soir sorti de son vélo et de ses courses, couvert par ses actions à Singapour, Eric Piolle se retrouvait face à des hommes et des femmes trahis. Ses propos de campagne lui étaient rappelés, ça faisait très mal et il semblait les entendre pour la première fois. Les avait il prononcés ?
(http://www.republicains38.fr/pour-eric-piolle-geg-netait-pas-a-la-hauteur/)

UN FOND de SAUCE

Comme si ce murmure compassionnel permanent de l’extrême gauche, ces  » services publics  » et ses emplois à défendre étaient pour eux comme un fond de sauce qu’ils débitent sans plus s’en rendre compte ? Car en réalité ce qu’ils aiment ce n’est pas ce qu’ils énoncent : ils sont « totalitaires » au sens ou ils veulent faire le bonheur des citoyens malgré eux. Les ex-trotskistes qui ont réussi leur OPA sur l’écologie sont seulement motivés et excités par cet objectif. D’ou leur intolérance à toutes les « déviances » : comment se déplacer, ou habiter, pointillisme juridique maladif, traque à la faute des autres…

V.FRISTOT a FAIT ou N’A PAS FAIT ?

Face aux dogmes, les salariés de GEG étaient trop humains lundi soir; D’ou l’effondrement de Piolle. Ils voulaient seulement savoir s’ils avaient été défendus face à Bouygues/Vinci alors que leur Président, V.Fristot (Verts/ades) avait dit une fois qu’il n’avait rien fait et une autre fois qu’il avait agi ? Comme une girouette, un canard sans tête.
(http://www.republicains38.fr/grenoble-geg-perd-leclairage-public-au-profit-de-bouyguesvinci/)

IMPUISSANTS FACE à UN SIMPLE APPEL D’OFFRES

Ayant officiellement érigé le droit comme valeur supérieure à la volonté populaire pour l’utiliser comme dynamite contre la droite dans une Sainte Alliance avec les Juges, Eric Piolle et ses amis se sont rendus impuissants face à un simple appel d’offres: ils ne savent pas lutter contre un marché que veulent Bouygues/Vinci ! Mais sont capables de régenter le Traité Transatlantique. Leur boursouflure éclatait et rendait silencieux une  » personnalité politique » de la qualité d’Alan Conffesson ( !) qui devra compléter sa biographie.(http://www.republicains38.fr/geg-la-municipalite-piolle-vertspg-perd-son-sang-froid/

DES RÉVOLTES INDEMNISES et FONCTIONNARISES

D’autant moins que c’est eux, dans un énième recours Avrillier/Comparat qui ont introduit le loup dans la bergerie en contraignant GEG à séparer l’éclairage public du reste de ses activités : ce normalisme de boutiquiers, ces combats de nains ont constitué l’essentiel de l’activité Grenobloise de ces révoltés indemnisés et fonctionnarisés. Elle s’est exercée sur fonds publics au détriment du citoyen. Elle a coûté très cher.
(http://www.republicains38.fr/vertsades-a-grenoble-les-revoltes-sont-indemnises-et-au-pouvoir/)

LES NOUVELLES DAMES PATRONNESSES

Lundi soir au Conseil Municipal les salariés sont arrivés avec un cercueil et ne se sont pas contentés des bonnes paroles de ces nouvelles Dames Patronnesses. Leur emploi, leur avenir étaient en cause qui exigeaient du concret. Trop pour Piolle.

UN FIASCO pour E.PIOLLE

Devant ce fiasco Eric Piolle accepté que la lumière s’éteigne et a arrêté là les dégâts. Dans la débâcle il a même lâché les 140 CDD qu’il refusait jusque là. Autant tout céder sur tout.Le Conseil Municipal de Grenoble est reporté à lundi prochain.

LE PRODUIT MARKETING EST DÉMONÉTISE

Le produit marketing au faux CV, qui a aussi menti sur ses actions à Singapour en répétant jusqu’à la dernière minute qu’il était  » actionnaire d’une PME Grenobloise » , qui commerce avec Guernesey et les Iles Caïman, le justifie et signe  » Roosevelt 2012  » en grandes pompes, ce même homme qui « couvre » les turpitudes d’Alpexpo par solidarité politique, Eric Piolle est démonétisé.
(http://www.republicains38.fr/e-piolle-vertspg-jetais-dans-limpossibilite-dindiquer-que-la-societe-etait-domiciliee-a-singapour-le-point/)

ON VOIT MAL CE QUI POURRAIT LE SAUVER

Malgré la nullité des médias nationaux ou leur connivence , ou grâce à eux , le contraste saisissant de ce dimanche et de ce lundi pour Eric Piolle ont produit à Grenoble une forte prise de conscience ;

La  » vitrine légale » de l’extrême gauche a explosé.Le produit marketing est nu et on voit mal ce qui pourrait le sauver.

Photo: E.Piolle en train de pontifier devant les membres du système . ( P.Clouaire, H.Sabri, Y.Mongaburu …)

Catégories : Actualité