E.PIOLLE (Verts/PG):  » J’étais dans l’impossibilité d’indiquer que la société était domiciliée à Singapour » (Le Point)

Publié par Les Républicains 38 le

Au détour d’une réponse dans « Le POINT » (9/10/14) Eric Piolle s’explique sur sa fausse déclaration de patrimoine publiée pendant la campagne électorale: .

 » j’étais dans l’impossibilité d’indiquer sur ma déclaration que la société était domiciliée à Singapour car on ne pouvait cocher sur la feuille que deux choix entre  » entreprise non côtée ou  » bien à l’étranger ».

C’est donc la faute à l’administration si Eric Piolle a menti publiquement à plusieurs reprises y compris dans le « DL » jusqu’au 13 juillet dernier en répétant :  » je suis actionnaire d’une PME Grenobloise « .

… IL NE POUVAIT PAS DIRE QU’IL COMMERçAIT avec les PARADIS FISCAUX…

Quant il a mis en ligne en pleine campagne électorale sa déclaration de patrimoine comme preuve de son exemplarité,Eric Piolle n’a pas caché qu’il était actionnaire à Singapour et que sa société commerçait essentiellement avec ses ennemis les banques dans des paradis fiscaux tels Guernesey et les Iles Caïman:l’administration ne lui permettait simplement pas de le dire….
(http://unevillepourtous.fr/wp-content/blogs.dir/483/files/2014/01/2014DeclarationPatrimoinePiolle.pdf)

… CE QUE « ROOSEVELT 2012″ INTERDIT

 » Si vous tra­vaillez dans ce milieu, vous allez là où sont vos clients » avait- il fini par répondre au « DL » pour justifier le fait de commercer avec les paradis fiscaux. C’était après que le « DL » ( après l’UMP) ait fait état du transfert d’actions le 13 juillet dernier.

Qu’Eric Piolle ait signé en parallèle « Roosevelt 2012 » s’engageant à boycotter les paradis fiscaux n’a pas été évoqué non plus par le journaliste du « Point » .

CONTRE les SUBVENTIONS PUBLIQUES, SAUF POUR SON ENTREPRISE

Sur les subventions publiques perçues par sa société alors que son programme municipal s’y oppose, sur l’absence de bénéfices en France Eric Piolle n’apporte aucune explication puisque on ne les lui demande pas.
(http://www.republicains38.fr/societepiolle-vertspg-les-benefices-a-singapour/)

« Les GROUPES LIES aux PARADIS FISCAUX EXCLUS de l’AIDE »

Il a pourtant écrit dans son programme municipal: » les groupes liés aux paradis fiscaux ou rémunérant leurs actionnaires seront exclus de l’aide publique qui se résume bien souvent pour eux à un effet d’aubaine » .
(http://www.republicains38.fr/e-piolle-vertspg-singapour-est-un-pays-normal/)

 » L’AFFAIRE PIOLLE NE FAIT QUE COMMENCER »

En présentant le dossier à la presse en juillet Catherine Damiron (UMP) avait déclaré :  » l’affaire Piolle ne fait que commencer ».
(http://www.republicains38.fr/c-damironump-laffaire-piolle-ne-fait-que-commencer/)

Au vu de la manière dont E.Piolle s’enfonce, elle avait raison.

Catégories : Echos