E.PIOLLE (Verts/Ades) : LA PANTALONNADE…

Publié par Les Républicains 38 le

Au mois d’avril dernier Jean-Vincent Placé , Président du groupe Verts au Sénat avait annoncé sans embages qu’Eric Piolle ferait un bon candidat tête de liste pour la nébuleuse Verts/Ades/Alternatifs qui sont d’ailleurs les mêmes.

Comme à son habitude, politicien sans état d’âme, JV Placé avait vendu le morceau  sans précaution: alors que localement on nous vendait une démarche participative, qu’on faisait éclore des  » Réseaux citoyens  » comme par enchantement , qu’on ne parlait que la base qui allait décider de tout, voilà que JV Placé avait fait éclater la vérité. Cet habillage n’était qu’un habillage. ( ÉRIC PIOLLE (VERTS/PS) SERA LE CANDIDAT DES… « RÉSEAUX CITOYENS » !)

DES ENGAGEMENTS QU’ILS NE S’APPLIQUENT PAS a EUX MÊMES

On s’étonne que Eric Piolle et tous les donneurs de leçons de morale et d’éthique se livrent à de telles manoeuvres avec tant de facilité.  Voilà qu’il votent des chartes, des engagements, des règles qu’ils ne s’appliquent aucunement à eux mêmes. (V.COMPARAT (Verts/Ades)anime le « Réseau citoyen » depuis… 1983!)

UNE ALLIANCE PIOLLE/ PS RENOUVELEE à la REGION

Le choix d’Eric Piolle allait de soi: jusqu’à quelques semaines il était le co-président du groupe Verts au Conseil Régional Rhône Alpes , donc un acteur clef de la majorité PS/Verts de la région. Il avait d’ailleurs assuré publiquement JJ Queyranne du renouvellement de l’alliance pour le prochain mandat.( Les manoeuvres PS/VERTS pour conserver la Région Rhône-Alpes)

UN ALLIE SUR POUR LE PS

Il s’agit d’un allié extrêmement sur pour le PS. Ce choix préfigure un accord entre le PS et les Verts à Grenoble pour renouer avec le contrat interrompu en 2008.

Eric Piolle a vocation de ramasse miettes électoral . D’ailleurs il annoncé la couleur dés la présentation de sa candidature : « il ne faut pas se tromper, notre adversaire, c’est la droite ». On s’en doutait bien!

FAIRE OUBLIER LA PARTICIPATION AUX MAJORITES PS

Devant le mécontentement soulevé par la politique nationale et la gestion Grenobloise la liste a pour objet de faire accroire des légères différences afin de capter et de ramener au second tour.

Pour ce faire il est nécessaire de faire oublier la participation au gouvernement, la cogestion de la région et du département avec le PS et celle de Grenoble jusqu’en 2008. Rien que ça.Avec tous les aspects négatifs (LES VERTS/ADES ABSENTS D’ALPEXPO ? un couplet mensonger de plus)

CE SONT LES MÊMES AVEC DES ETIQUETTES DIFFERENTES

On ne comprend pas bien ce que vient faire Elisa Martin et le Parti de Gauche dans cette galère? Il nous semblait que l’objectif de JL Mélenchon n’était pas de faire la roue de secours du PS?

Parce que pour le reste: Alternatifs (!) Ades, Réseau Citoyen pas d’incertitude : ce sont les mêmes sous des bonnets différents. Bernard Macret ou Gilles Kuntz pour les premiers , Hakim Sabri ou R.avrillier et V.Comparat pour les deuxièmes on connait la marchandise. L’habillage d’une Kheira Capdebon comme représentante des  » Réseaux Citoyens  » complète le tableau du faux. L’histoire ne dit pas qui , ou et combien de ces  » réseaux  » ont porté à leur tête Kheira Capdebon pour les représenter .

DEPUIS AVRIL UNE OPERATION DE CAMOUFLAGE

Toutes ces opérations malsaines posent fortement la question de l’altération de la sincérité du scrutin .

Si Eric Piolle était bien désigné en avril comme l’a fait savoir JV Placé , tout ce qui s’est déroulé depuis : faux  » Réseau citoyen » , pseudo consultation de la base, choix par elle de la tête de liste, ne sont elles pas des opérations qui peuvent se regarder du point de vue du code électoral comme de nature à vouloir tromper les citoyens ?(Grenoble: UNE SOCIÉTÉ PRIVÉE À DISTRIBUÉ LA LETTRE « CITOYENNE » DES VERTS/ADES…)

UNE ALTERATION DE LA SINCERITE DU SCRUTIN

En ce cas il serait possible de saisir les tribunaux compétents en désignant les auteurs de ces manipulations et les bénéficiaires afin que cette tentative d’altération de la sincérité du scrutin soit condamnée. Cette piste doit être explorée sérieusement par les juristes.

Car les Grenoblois ont droit à la vérité. Ils ne doivent pas se laisser voler le débat sur la gestion de la municipalité sortante à laquelle les Verts/Ades ont été longtemps associés et qui gouvernent avec le PS quasi partout, s’allient à lui dés le premier tour à Echirolles comme à St Martin d’Hères.

E.PIOLLE DOIT D’ABORD REMBOURSER LE CONTRIBUABLE

Ce sera un des points auxquels devra répondre Eric Piolle. En même temps qu’il devra s’expliquer sur le fait que les majorités auxquelles son parti  participe a élu un Vice Président du Conseil Général (PS) qui n’a pas remboursé le contribuable de ses condamnations. Une situation intolérable pour tous ces élus qui perçoivent des indemnités dans la cadre de ces majorités et ne les affectent pas au paiement de la dette due au contribuable.(É.PIOLLE (Verts/Ades) DOIT RÉGLER LA DETTE AU CONTRIBUABLE)

UN ELU LIE AU POUVOIR NATIONAL ET LOCAL

Le choix de la candidature d’Eric Piolle, un élu lié au pouvoir local et national pose plus de questions qu’il n’apporte de réponses. (Les VERTS/ADES de l’ISÈRE « DÉCOUVRENT » QUE LE PS A SPOLIÉ LE CONTRIBUABLE)

Notre photo : E.Piolle avec deux autres supplétifs de J.Safar , M.Bachir Cherif et S.Gemmani.

Catégories : Actualité