É.PIOLLE (Verts/Ades) DOIT RÉGLER LA DETTE AU CONTRIBUABLE

Publié par Les Républicains 38 le

On ne change pas de méthode côté Verts/Ades à Grenoble: disqualifier l’adversaire par tous les moyens.

Éric Piolle Conseiller Régional de la majorité Queyranne ( PS) n’y déroge pas. Il s’y colle pour assumer ses responsabilités à la tête de la nébuleuse.

Comme nous l’avions annoncé dés le … 18 avril ( ÉRIC PIOLLE (VERTS/PS) SERA LE CANDIDAT DES… « RÉSEAUX CITOYENS » !) auto désigné par les responsables parisiens de son  parti tête d’une liste Verts/Ades/Front de gauche à Grenoble, en paroles il n’en a que pour le recours à la base, les faux réseaux citoyens et autres billevesées pour habiller sa culture d’appareil.((V.COMPARAT ( VERTS/ADES) GÉRE LE  » RÉSEAU CITOYEN » !)

« UN PRINTEMPS AVEC LES COLLECTIFS, LA SOCIÉTÉ NON ORGANISÉE »(!)

Il décrit ainsi ce que les Verts/ADES ont monté pour tromper les Grenoblois: « Le printemps était un temps de rencontre très riche avec les collectifs et les associations grenobloises et la société civile non organisée » (!). La langue de béton. (FICELÉ: Pascal CLOUAIRE ET LE « RÉSEAU CITOYEN » « REJOINTS » PAR L’ADES/VERTS!) . Il semble que Pascal Clouaire de Sciences Po beaucoup montré au début comme symbole de cette société civile non organisée se soit retiré sous sa tente ? Refuse t il de cautionner la manipulation ?

UNE LETTRE AUX GRENOBLOIS : LES MANDATS SONT CACHÉS

Rappelons que ces rencontres  » très riches  » ont donné lieu à la publication d’une lettre aux Grenoblois signée de tous les représentants de la nébuleuse Verts/Ades,  la plupart omettant de faire figurer leurs mandats électifs actuels dans les majorités PS de la région ou du département et leurs mandats passés avec Destot.(VERTS/ADES : à Grenoble les révoltés sont indemnisés et au pouvoir…)

UNE SOCIÉTÉ PRIVÉE POUR DISTRIBUER

Une société civile si active que ce tract a été confié à une société privée évidemment sociale et citoyenne pour sa distribution! Éric Piolle très attentif au social, à l’éthique et la pratique rigoureuse n’ayant en rien vérifié les conditions de travail et de salaire en signant le contrat de cette mission.. À moins que nous ayons à faire encore à une question de conflit d’intérêts? (Grenoble: UNE SOCIÉTÉ PRIVÉE À DISTRIBUÉ LA LETTRE « CITOYENNE » DES VERTS/ADES…)

En tout cas ce jour la elle distribuait aussi la lettre de Destot sur la sécurité et une publicité sur une pizzeria

IMG_0591

Éric Piolle est une version Avrillier relookée 2013 : il juge de l’honnêteté des uns et des autres. Devenant étalon du juste et de la morale il pense comme son prédécesseur que cela empêchera de lui demander des comptes à lui-même. La pure escroquerie en politique.

E.PIOLLE, LE MARQUEUR DE L’HONNÊTETÉ ….

Pour Éric Piolle  « On ne peut pas être un citoyen politique engagé, un honnête homme ou une honnête femme et accepter de travailler avec Alain Carignon » ( Place Gre’Net) .

Avec cet axiome la nébuleuse peut jouer : si ce n’est Carignon, c’est un proche. Si c’est un éloigné de Carignon, on trouve un ex proche qui figure dans l’équipe. Éric Piolle peut donc décider de disqualifier qui il choisit. Raymond Avrillier et Vincent Comparat jouent à ça depuis 30 ans. Avec quelques alliés dans les médias et quelques idiots utiles à droite.(V.COMPARAT (Verts/Ades)anime le « Réseau citoyen » depuis… 1983!)

ILS RÉCUSENT LES UNS…

On a vu que la nébuleuse Verts/Ades  récusait Philippe de Longevialle Adjoint ( Modem/app PS) chargé du Bétonnage de la ville parce qu’il a été un collaborateur d’Alain Carignon. Pas parce qu’il vient de la droite de la droite.(Ph.de LONGEVIALLE Adjoint à Grenoble: de Charles Pasqua à François Hollande!)

… ACCEPTENT LES AUTRES.

 Il ne s’agit en l’occurrence que d’un moyen de pression sur Destot dans le cadre de la future alliance; Pas du tout d’une quelconque position de principe. Car cette extrême gauche n’a aucune morale en politique. Bien au contraire. Elle l’oppose à ses adversaires comme un instrument à géométrie variable de ses seuls intérêts électoraux.

 

D’ailleurs elle s’accommode des professions de foi enflammées pour la gauche de Stéphane Gemmani qui fut proche du même Carignon et  a été candidat sur la liste de droite en 2001 .(S.Gemmani (Grenoble): « Nous sommes dans la ligne d’Hollande pour le rassemblement de la gauche » »)

ON PEUT TRAVAILLER AVEC CAHUZAC…

On peut être « un citoyen politique engagé, un honnête homme et une honnête femme » et travailler avec le PS au gouvernement qui comptait le champion de la lutte contre la fraude fiscale, J.Cahuzac.(CAHUZAC (PS) l’ami d’Anticor et de R.Avrillier avait bien un compte en Suisse)

… ET C.NUCCI AU CONSEIL GÉNÉRAL

Éric Piolle et Olivier Bertrand  Conseiller Général ( Verts/Ades) peuvent travailler dans la majorité PS de l’Isère avec un Vice Président du Conseil Général (PS) -qu’ils ont porté à cette vice présidence – condamné a rembourser 3 M€ qui ont disparu de la caisse publique .

Ils se sacrent eux-mêmes  » honnête hommes » tandis que la droite n’est pas légitime!

LE DERNIER ÉLU CONDAMNÉ DANS L’ISÈRE EST PS

En termes de calendrier c’est en 2002 que le dernier élu a été condamné dans l’Isère. C’est la plus forte condamnation jamais atteinte par aucun élu du département. Si bien que le seul parti qui n’est a jour ni avec le contribuable , ni avec la justice , c’est le parti socialiste dont Éric Piolle est l’allié et le collaborateur. Face auquel il rappelle sur  » Place Gre’Net  » qu’il ne se présente pas  » en opposition » à Grenoble.
Et pour cause .

ILS ONT COGÉRÉ AVEC DESTOT JUSQU’EN 2008…

Outre le fait de figurer dans les majorités gouvernementale, Régionale et Départementale, les Verts/Ades ont partagé jusqu’en 2008 avec Destot les responsabilités à Grenoble. Y compris à Alpexpo. C’est notamment à cette majorité PS/Verts qu’on doit le funeste Plan Local d’Urbanisme de 2005 donnant le feu vert à la bétonisation de la ville, Pierre Kermen ( Verts/Ades ) étant Adjoint à l’urbanisme.

… COUVERT L’OPÉRATION CORYS

Avec ces formules Éric Piolle voudrait rééditer les opérations d’enfumage de Raymond Avrillier : pendant qu’il ferraillait contre Carignon et le contrat d’eau, M.Destot vendait tranquillement sa société Corys en faillite à une filiale Belge de la Lyonnaise des Eaux.Rappelons que M.Destot et S.Siébert Adjoint (PS) compagnon de G.Fioraso étaient administrateurs et cette dernière Directrice commerciale.(DESTOT / FIORASO : Pourquoi le rapport publié par Atlantico est une bombe)

OUBLIÉ ALPEXPO, LE SMTC, VALLINI …

Depuis quelques temps les Verts/Ades de Grenoble ferraillent toujours sous les applaudissements des médias contre… Sarkozy à Paris mais n’ont pas trouvé une minute pour saisir la justice Grenobloise des dossiers Alpexpo, du SMTC, du Conseil Général, des élus PS. (ALPEXPO: LES ÉLUS PS FONT BARRAGE À LA SAISINE DE LA JUSTICE)

Bien entendu ils siègent dans ces structures et  dans la majorité avec ces élus.(LES VERTS/ADES ABSENTS D’ALPEXPO ? un couplet mensonger de plus)

De façon laborieuse et poussive Éric Piolle voudrait récidiver avec du réchauffé. Son escroquerie politique se retourne contre lui.

ILS ONT TROMPÉ SUR LA MARCHANDISE…

D’abord pour des raisons politiques : depuis que les Verts sont associés au pouvoir national la tricherie locale d’une fausse opposition a été découverte. Ils subissent donc une forte décote car ils ont trompé sur la marchandise. Si E.Piolle rêve encore des trois tiers à Grenoble ( droite/Ps/Verts) il risque une forte déconvenue.

… ET DEVRAIENT SOUFFRIR ÉLECTORALEMENT

On sait la décote de 10 points du PS au national.  On voit mal qu’elle épargne Destot. Celle des Verts est du même ordre.Et à Grenoble ceux qui sont liés au pouvoir local , dont les méthodes peu reluisantes de faux réseaux citoyens ont été découvertes, dont la vraie histoire a été maintenant établie devraient souffrir encore un peu plus. Car ils partent de plus haut et de plus faux.

PLUS PERSONNE NE MARCHE À LEUR LEçONS

Hormis quelques intéressés au système, plus personne ne marche aux leçons de morale des Verts/Ades . Ils avaient même trouvé des excuses à leur élue de Paris chez qui la police  a retrouvé 400 000 € en espèces ! ( 400 000 Euros chez l’Adjointe (Verts): »ça arrive dans toutes les familles » selon C.Duflot (Verts)

LE FRONT ANTI CARIGNON POUR ÉVITER LE DÉBAT

Tout le monde voit venir comme le nez au milieu de la figure le « front anti carignon  » ou le  » non au retour des proches de Carignon » qui permettrait d’éviter le bilan Destot , de justifier l’alliance PS/Verts/Ades et de … continuer la même politique de bétonnage à Grenoble.

ALTÉRATION DE LA SINCÉRITÉ DU SCRUTIN

Comme nous l’avons indiqué dés le départ cet aboutissement est inscrit dans la démarche initiale; c’est une opération : il y a donc bien altération de la sincérité du scrutin par E.Piolle et ses amis: ils ratissent parmi des mécontents de la municipalité pour au final s’allier avec elle sous le prétexte de  » l’honnêteté « . Un tour de passe passe malhonnête justement.

HONNÊTES : ILS DOIVENT 2,9 M € AU CONTRIBUABLE

Mais les grenoblois mieux informés vont être plus exigeants: on ne voit pas comment des élus PS et Verts/Ades pourraient se présenter aux suffrages des électeurs ( qui plus est sous le signe de… l’honnêteté !) avec une dette de 2,9 M€ au contribuable? (.(Les VERTS/ADES de l’ISÈRE « DÉCOUVRENT » QUE LE PS A SPOLIÉ LE CONTRIBUABLE)

ET PERçOIVENT LES INDEMNITÉS DES COLLECTIVITÉS ET DU PS

Rappelons que M. Piolle, Madame Novelli ( Vice Présidente à la Région) Gwendoline Delbos-Corfield ,Maryvonne Boileau Conseillères Régionales ( Vincent Comparat étant le compagnon de cette dernière) , Olivier Bertrand Conseiller Général de la majorité Vallini perçoivent des indemnités conséquentes. O.Bertrand même un supplément personnel d’A.Vallini.(Sur Place Gre’Net O.BERTRAND ( VERTS/ADES) JUSTIFIE SON INDEMNITÉ DE VALLINI (PS))

ILS DOIVENT RÉGLER AVANT LES MUNICIPALES

Ils infligent au contribuable une double peine : ne pas le rembourser de l’argent disparu des caisses publiques et être rémunéré par lui.
C’est au culot qu’on reconnaît ces donneurs de leçons de morale.

La majorité PS/Verts qui gouverne ensemble l’Isère et la région ne peut pas se présenter aux municipales à Grenoble sans être quitte avec le contribuable et la justice . Ce n’est pas une question morale pour E.Piolle. Simplement une question de justice. (L’UMP DEMANDE AUX ÉLUS PS DE L’ISÈRE DE REMBOURSER LE CONTRIBUABLE)

L’UMP DEMANDE DES COMPTES À E.PIOLLE

Non seulement Éric Piolle ne sera pas le maître étalon de l’honnêteté ,mais l’UMP lui demande d’être solidaire de la condamnation qui frappe un élu Isérois de sa majorité et de régler la dette due au contribuable  avant mars 2014. Elle n’entend pas recevoir de leçons mais lui demande des comptes.

Avant cela – et après également -il n’a et n’aura aucun début de quelconque légitimité pour prononcer sur quiconque un jugement moral .

Notre photo: Éric Piolle avec M.Béchir Cherif et Stéphane Gemmani à qui il décerne  son label..