DROGUE: DES HABITANTS de la PLACE GRENETTE SAISISSENT le MAIRE

Publié par Les Républicains 38 le

Des habitants excédés de la place Grenette ont saisi Eric PIolle le Maire (Verts/PG) par pétition, par lettre personnelle, par appels téléphoniques. Nous avons reçu copie de ces différentes interventions. Ils regrettent tous que la place Grenette, une place autrefois réputée pour son château d’eau figurant sur toutes les cartes postales, attractive pour le tourisme, est maintenant surtout connue des marginaux- les nôtres ou venus de plus loin – comme point de rendez-vous de l’alcoolisme permanent et de l’insalubrité au cœur de Grenoble.

LES NUISANCES LIEES à l’ALCOOL : UN BON SOUVENIR?

Ces derniers jours qui sont les premiers de mai les habitants de la place sont encore plus inquiets. Ils craignent que les nuisances liées à la consommation sauvage de boissons alcoolisées deviennent … un bon souvenir!  En effet, ce sont les problèmes liés à la consommation de drogue qui se posent maintenant avec beaucoup d’acuité.

UN MARGINAL SNIFFAIT de la POUDRE en PLEIN MIDI

On a même vu un marginal et une jeune fille qui sniffaient de la poudre en plein midi, avant que le marginal n’aille une cannette de bière à la main aborder les passants pour leur demander de l’argent. Ils vont trouver des défenseurs pour les plaindre et accuser ces habitants de les  » stigmatiser « (!)

DEUX MARGINAUX FUMENT DU HASCH

Les marginaux échangent et fument du haschich tranquillement sur les marches à côté du magasin Jennifer. Tout en s’alcoolisant en même temps.Les habitants ont saisi le Maire et le Préfet en demandant que l’alcool et la drogue cessent d’être le visage de la place Grenette. Ils demandent leur intervention avant qu’il ne se produise un grave incident. Le laxisme inquiète.

LE COEUR HISTORIQUE de GRENOBLE, QUARTIER SENSIBLE

Dans le DL ( 15/5) un habitant explique:  » je croyais cela réservé aux quartiers dits sensibles. Mais ça y est : la place Grenette, le cœur historique de Grenoble, est devenue un quartier sensible ! » . la municipalité n’a pas su répondre aux inquiétudes des habitants à l’occasion d’une réunion à la Maison du Tourisme . Beaucoup de déception a suivi cet échange à l’occasion duquel la réalité de Grenoble a été décrite sans fard à son Maire.

E.PIOLLE JUGE la  » VILLE PLUS DOUCE… »

On voit bien que de la tolérance aux petites incivilités on passe à la délinquance , de la malpropreté à la dégradation générale. C’est la pente de Grenoble.Eric Piolle a jugé  » la ville plus douce » ( revue Novethic). Mais qu’est-ce qu’il fume, lui, pour avoir de telles hallucinations?

Catégories : Echos