Détresse étudiante : la Région agit pour les étudiants et les jeunes affectés par la crise sanitaire

Publié par Les Républicains 38 le

Le Président de Région Laurent Wauquiez et le Vice-Président en charge de l’enseignement supérieur Yannick Neuder ont présenté ce lundi 22 février un plan de soutien aux étudiants et aux jeunes. Ce plan régional, doté dans un premier temps d’une enveloppe de 10 millions d’euros, repose sur 3 principaux axes d’intervention qui permettront de venir en aide aux jeunes de notre région.

En cette période de pandémie, l’objectif est tout d’abord d’organiser des campagnes de dépistage au sein des universités en fournissant des tests antigéniques à la demande ainsi que des matériels de protection (blouses, surblouses, masques FFP2, gants). Les étudiants ont déjà beaucoup souffert des conséquences de la crise sanitaire : il est important qu’ils puissent pouvoir étudier en limitant les risques liés au virus.

La Région met également en place un soutien alimentaire, avec un appel à projets doté dans un premier temps de 200 000 euros dédié aux épiceries sociales et solidaires. Cela permettra le développement des structures qui mettent en lien ceux qui peuvent ajouter quelques courses à leurs achats hebdomadaires et les étudiants qui souffrent de la précarité.

Face à la détresse psychologique de nombreux étudiants Laurent Wauquiez a également annoncé l’installation d’une cellule d’appui psychologique. En cas de difficultés, un étudiant pourra appeler cette cellule et sera gratuitement pris en charge et accompagné par la Région.

Enfin, la Région se mobilise pour accompagner davantage les jeunes vers l’emploi à travers différentes mesures.

Nous comptons 2 000 jeunes apprentis sans contrats que l’Etat cessera d’aider à partir de la fin du mois de février. La Région s’engage à se substituer à l’Etat en prenant en charge ces jeunes de mars à juin. Grâce à cette mesure, ils pourront bénéficier du statut de stagiaires de la formation professionnelle et la Région prendra en charge la protection sociale et le coût de la scolarité afin qu’ils puissent maintenir leur accueil en CFA.

La Région s’est également fixée l’ambitieux objectif de créer 2 000 places en alternance et 10 000 stages d’ici à la fin du mois d’avril, en partenariat avec le réseau des chambres consulaires. L’ensemble de ces postes seront listés sur la plateforme « Nos Talents, Nos Emplois ». L’objectif est également d’inciter l’ensemble des collectivités locales à augmenter leurs embauches de contrats d’apprentissage. Pour montrer l’exemple, la Région double ainsi le nombre de contrats d’apprentissage en en proposant 200 dans les secteurs de la maintenance des bâtiments et de la restauration scolaire dans nos lycées.

La Région souhaite enfin offrir aux jeunes de meilleures perspectives pour la rentrée de septembre. Pour cela, en s’appuyant sur la plateforme régionale « Ma formation, mon emploi », elle jouera un rôle d’orientation vers les métiers qui recrutent : le BTP et la transition écologique ; l’industrie et l’industrie du futur ; les services à la personne ; le numérique ; les sports, la montagne et le tourisme ; et enfin l’agriculture.

« Dans cette période, nous avons tous été bouleversés par des témoignages d’étudiants en grande détresse. L’épidémie de Covid-19 ne doit pas déboucher sur une génération sacrifiée. A la Région, nous voulons nous mobiliser d’urgence avec des actions simples et concrètes. Cela consiste par exemple à venir en support des associations qui livrent des paniers repas solidaires ; cela repose aussi sur la cellule d’écoute psychologique de la Région dont on étend l’accès aux étudiants. Mais c’est aussi redonner de l’espoir à toute cette jeunesse en lui donnant de réelles perspectives d’avenir professionnel en proposant des stages, des places en alternance, des contrats d’apprentissage. Cela passe par une mobilisation de tous les réseaux professionnels et des collectivités locales que nous activons aujourd’hui. » – Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.