Le Conseil du départ pour M.DESTOT (PS): DONNER UN CONTENU AU VIDE

Publié par Les Républicains 38 le

Au moment ou M.Destot (PS) va encore profiter de son dernier Conseil Municipal de Maire pour remplir de généralités l’énoncé de son bilan , inutile de revenir sur les grands chapitres, ils sont maintenant connus:

-Grenoble est devenue la première ville de France pour l’impôt sur les ménages(« DL » : « GRENOBLE en TÊTE du PALMARÈS des IMPÔTS LOCAUX »)
-Grenoble est maintenant distinguée dans toute la France pour son insécurité endémique(ISERE: + 20 % d’AGRESSIONS PHYSIQUES en 2013 !)
-Grenoble est la ville qui se paupérise plus vite que le reste de l’agglomération (VERDICT DE L’INSEE : GRENOBLE SE PAUPÉRISE AVEC UN CUMUL DE SIGNES DE PRÉCARITÉ).
-Grenoble n’a réalisé aucun contournement routier depuis 20 ans et n’en n’a programmé aucun (LIAISONS ET DÉSENCLAVEMENT: RIEN DE PROGRAMMÉ POUR GRENOBLE)
-Grenoble est la seule ville importante de France à n’avoir pas de ligne de TGV (TGV BLOQUÉ : l’INCIDENT QUI DÉMONTRE LE RETARD DE GRENOBLE )
-Grenoble est victime d’une accentuation de la pollution du fait des choix urbanistiques effectués (POLLUTION de l’AGGLO: LOURDE RESPONSABILITE des ELUS PS/VERTS)

AUCUNE ENTREPRISE IMPORTANTE DEPUIS 25 ANS

Mais par contre il est toujours doux et bon de comparer ces réalités au discours de Michel Destot . Au dernier Recap Info de telegrenoble ( 18/01/14) il a battu tous les records du vide . Chaque Grenoblois devrait  lire son Maire dans le texte.

Et s’il se trouve quelqu’un de seulement convaincu par un tel galimatias, de telles généralités, de telles circonvolutions alambiquées sans queue ni tête, qu’il nous fasse signe!

Pour Michel Destot – il le répète partout –  la ville dont il est le Maire  » est devenue enviée dans le monde entier «  parce que le CEA Grenoblois  étant le second déposant de brevets en France , le CEA installé à Grenoble depuis 1954,  Grenoble en reçoit beaucoup! Donc c’est la ville de l’innovation (CQFD).

Mais que l’on sache le Maire n’a pas prouvé une seule fois pendant ses mandats qu’il savait utiliser cet atout pour qu’une  nouvelle entreprise importante, un équipement Européen ou international s’implante à Grenoble et ce depuis depuis 25 ans!

IL EST l’EGAL DE JM AYRAULT

Michel Destot  évoque aussi son entretien avec Jean-Marc Ayrault dont il est l’égal en quelque sorte puisque – comme lui -il ne se représente pas aux municipales. Oubliant que l’un des deux est Premier Ministre…

Mais Christophe Revil ( Recap Info) lui fait part de sa disponibilité pour un poste Ministériel « l’industrie, les PME, on en a parlé, le commerce extérieur ? «  .

Il fait si souvent référence à sa carrière de chef d’entreprise ! Montée avec S.Siébert, G.Fioraso  sur la base de la privatisation d’un service du CEA, Corys fera la dernière année de Destot PDG (1996) une perte de 78MF pour un Chiffre d’Affaires de 58 MF ! (DESTOT / FIORASO : Pourquoi le rapport publié par Atlantico est une bombe) .

M.Destot ne voit toujours rien venir. On se demande – nous- pourquoi le Maire d’une ville enviée dans le monde entier n’est jamais appelé à faire partager son expérience réussie ? Alors qu’il est disponible.Et ce dans aucun gouvernement de gauche depuis Mitterrand, Jospin et maintenant Hollande ?

N’y a t il pas un petit hiatus entre l’affirmation et la réalité ?

 » J’AI QUAND MÊME ETE MAIRE de GRENOBLE PENDANT 19 ANS »

Pour le reste , le mieux est de citer Michel Destot pour bien mesurer ce qu’il en est de celui qui est censé avoir tenu les reines de Grenoble pendant 19 ans.
Le lire apporte une compréhension assez claire de la situation dans laquelle il a mis Grenoble:

« J’ai quand même été maire de Grenoble pendant 19 ans, j’ai présidé l’Association des maires des grandes villes. Il y a beaucoup de choses à faire pour notre pays dans le monde. Et je parlais de la ville : la promotion de la ville à travers le monde est quelque chose d’exceptionnel, à travers le tourisme, à travers la référence que représente ces grandes villes françaises qui ont peut-être mieux réussi que d’autres : cet équilibre en l’économie, le social et l’environnemental. Et puis, c’est vrai, l’industrie, la capacité pour nos entreprises, notamment les plus innovantes d’aller dans les marchés internationaux, tout ça, eh bien, moi je suis prêt à prendre des responsabilités dans tous ces secteurs.Voilà, c’est pas nouveau ! »

LA FOURCHETTE du PERIMETRE de la METRO

Ou encore sur la Métropole ( rappelons que la loi commune s’applique à Grenoble):

M.Destot : « Le périmètre, les compétences. Le périmètre, voilà, c’est au minimum,
le périmètre de l’actuelle Métro, mais nous pouvons évidemment l’élargir, je pense,jusqu’à l’aire urbaine puisque c’est ce qui est pris en considération par le législateur lui-même pour fixer les conditions des créations de métropoles. Plus de 400 000  habitants sur l’agglomération et plus de 650 000  pour  l’aire urbaine ( …)  Donc on peut très bien imaginer que le périmètre, il sera dans cette fourchette-là et je suis partisan que ce soit la plus grande échelle possible.

LES COMPETENCES DEFINIES PAR NEGOCIATION

« Deuxièmement, les compétences. Les compétences seront définies par négociation avec l’ensemble des autres collectivités, la nationale, la régionale, la départementale.Sur les questions économiques essentiellement avec la Région, nous copiloterons les pôles de compétitivité entre Région et Métropole. On accompagnera le développement de l’enseignement supérieur et de la recherche et puis, on entrera dans les sociétés d’accélération de transfert de technologies qui est absolument essentiel puisque c’est là où il y aura le supplément d’âme en matière d’innovation dont j’ai beaucoup parlé tout-à-l’heure et qui est tout à fait essentiel dans le parcours industriel, je n’y reviens pas. Avec le Département, nous aurons à redéfinir de façon très claire ce qui est du ressort de la Métro … »

NOUS DEFINIRONS LES CONDITIONS du DECROISEMENT

Christophe Revil ( Recap Info) : « L’action sociale ?  »

Michel Destot: « …et ce qui est du ressort du Département. Je pense qu’on aura à décroiser,notamment dans le domaine des transports, la transition énergétique et de la transition écologique des transports pour que la nouvelle autorité organisatrice soit celle, justement, de la Métropole. Et que nous aurons là évidemment à définir les conditions de ce décroisement.Et puis, sur le plan du social, définir ce qui sera du ressort des uns et des autres. Et on peut imaginer, notamment dans le problème du logement où on a pris déjà beaucoup de responsabilités que toutes les responsabilités, y compris les responsabilités de l’Etat, DALO, puissent tomber dans l’escarcelle, si j’ose dire, des compétences de la future métropole.»

Du Destot dans le texte comme on l’apprécie depuis 19 ans à Grenoble : clair, décideur, tranché , prêt à l’action…

40 VICE PRESIDENTS à la METRO ? » SIGNE d’ACCUEIL »

Autre extrait qui vaut la peine à propos des 40 Vice Présidents de la Métro , chaque élu percevant 6400 € pour 4 mois avant que la loi ne limite à 15 Vice Présidents :

M.Destot : « Bon, là, perdons pas trop de temps, c’est pour quelques semaines, donc il fallait les accueillir et je pense que c’est un signe d’accueil qu’a voulu le président Baïetto ».

Sur le millefeuille administratif, alors que Lyon et le Rhône ont profité de la loi Métropole dés 2013 pour supprimer l’échelon départemental dans l’aire métropolitaine (DÉBAT MÉTROPOLE : CARIGNON (UMP): 1082 DESTOT (PS): 281) :

 » IL Y A DEPARTEMENT et DEPARTEMENT  »

M. Destot: «  Les départements, c’est la même chose. Il y a département et département ! Quand vous regardez le département du Rhône, la communauté urbaine de Lyon, c’est les 3/4 du département. Ici, nous sommes à la moitié, à peu près, du département de l’Isère pour l’aire urbaine. C’est déjà différent et donc ça doit sortir d’une négociation ce qui sera du ressort des uns et des autres. Et puis ailleurs, la ville-centre, capitale du département, est souvent très très minoritaire et on imagine mal qu’elle puisse couvrir tous les besoins de l’ensemble du territoire départemental.
« Et c’est bien ce qui me fait dire qu’il ne peut pas y avoir de loi universelle.

« IL Y A DES GRANDES, DES MOYENNES et des PETITES VILLES »

« Et c’est la grande difficulté que nous avons en France de vouloir toujours faire des lois universelles où on considère que toutes les régions, tous les départements se ressemblent, toutes les villes se ressemblent ! Il y a des grandes villes, il y a des villes moyennes, il y a des petites villes. Elles ont toutes leur noblesse, toutes leurs réalités, toutes leurs responsabilités, mais elles ne peuvent pas être traitées de la même façon. »

IL EST  » PROCHE du PRESIDENT et du PREMIER MINISTRE »

Un peu plus loin il indique combien «  il est « proche du Président de la République et du Premier ministre » .Les Grenoblois ne l’ont pas remarqué pour lui-même .
Ni pour la ville puisqu’elle n’a bénéficié d’aucun traitement particulier. Jérôme Safar a du même  avouer son inquiétude après un an d’annonces : Grenoble n’a pas reçu un policier supplémentaire le 1er janvier dernier à la sortie de la nouvelle promotion.( J.SAFAR (PS): ECHEC SUR LES EFFECTIFS POLICIERS à GRENOBLE)
Pour ne citer qu’un exemple.

SYMBOLISER le CONTENU du VIDE, TACTIQUE ou INCONSCIENCE ?

Faut il que les observateurs soient indulgents avec la gauche pour qu’un tel galimatias de poncifs soit énoncé sans remarque sur la décision, l’application concrète , sans question sur le bilan!

25 ans de Député sans un amendement, sans une loi, sans un discours marquant…

Dire que ce vent manquera à Grenoble, personne ne peut sérieusement le penser.

Au moment de son départ on s’interroge seulement de savoir si, pour Michel Destot, le fait de symboliser le contenu du vide est le fruit d’une tactique ou totalement inconscient ?
Ce sera la seule énigme que le  Maire de Grenoble laissera.

Parce qu’en terme de bilan, il n’y a pas photo.

Catégories : Actualité