DEPARTEMENTALES: « Il ETAIT UNE FOIS » …le RASSEMBLEMENT CITOYEN

Publié par Les Républicains 38 le

Il était une fois des citoyens de La Mure à Pont de Beauvoisin, de Corps à Vienne, lesquels,  voyant venir les élections départementales de mars 2015, se sont éveillés à la vie civique. Tout à coup le vieux Conseil Général s’est mis à les passionner. Ils avaient tous des idées nouvelles, des besoins d’action.

De façon spontanée, comme une sorte de miracle, ils sont entrés en contact du nord au sud de l’Isère. Sans lien préalable. Ils ont constitué de multiples  » ateliers citoyens  » dans lesquels ils ont échangé ,phosphoré ,  confronté les points de vue différents.

PAS de TRACE des ATELIERS CITOYENS

Pris qu’ils étaient par leur passion, ils n’ont pas laissé de trace  de cette belle histoire, ni en images, ni en manuscrits raturés par les uns et les autres, ni en multiples mails échangés qu’ils auraient pu ensuite mettre en débat, cette méthode que -justement -ils affectionnent tant. Avec la transparence et l’honnêteté qui est leur marque de fabrique.

Peu importe. Ils se sont retrouvés tout à coup physiquement début janvier à Eybens chez la Maire d’extrême gauche, Francine Mégevand  alliée d’Eric Piolle (Verts/PG) à la Métro et se sont découverts candidats aux élections départementales. Tout aussi spontanément. Ils ont donc naturellement lancé un  » appel  » qui ne pouvait être que  » citoyen ». Evidemment.

UN SITE INTERNET TRES PROFESSIONNEL COMME PAR ENCHANTEMENT

Comme par enchantement un site Internet très bien léché est né comme instinctivement. C’est formidable ce que les réseaux citoyens sont capables en étant aussi primesautiers. Un site qui ressemble comme deux gouttes d’eau à celui de la liste Piolle. Avec ses couleurs et ses ronds. Au marketing parfait.Il permet d’avoir accès à la composition du Rassemblement Citoyen;  C’est simple : les Verts et le Parti de Gauche. Auxquels s’ajoutent la minorité Verts/PG d’Echirolles et … le réseau citoyen  de Grenoble lui même composé des Verts, du PG et de  » Nouvelle Donne » une chapelle du Parti de Gauche.  A la lecture de cette liste impressionnante on ressent profondément l’apport impulsif de tous ceux qui ont frappé aux portes des fameux  » ateliers citoyens  » .

Un très beau site internet produit de ces " ateliers citoyens " qui n'ont pas laissé d'autre trace....

Un très beau site internet produit de ces  » ateliers citoyens  » qui n’ont pas laissé d’autre trace….

 

LA FORMULE des « ATELIERS » DEJA UTILISEE à VILLENEUVE

On avait déjà connu la formule à Villeneuve pendant la campagne municipale. Ils ont été tellement participatifs, créatifs, spontanés, imaginatifs ces « ateliers » que la municipalité Piolle une fois élue poursuit la même lourde politique de rénovation du bâti avec l’ANRU telle que pratiquée avec le succès que l’on sait depuis 20 ans. Mais c’est une autre histoire.

 » NOUS CITOYENS, CITOYENNES MEMBRES OU NON d’ASSOCIATIONS… »

Tandis que sur le nouveau site Internet du nouveau  » Rassemblement Citoyen  » on peut lire la déclaration qui résume le caractére ouvert et simple de la méthode : « Nous, citoyennes et citoyens de l’Isère, mem­bres ou non d’associations, de col­lec­tifs d’habitants, de syn­di­cats ou de mou­ve­ments poli­tiques, engagées dans la vie de notre départe­ment, choi­sis­sons de nous rassem­bler pour proposer une véri­ta­ble alter­na­tive lors des élec­tions départe­men­tales de mars 2015. Ensem­ble, nous nous enga­geons à con­stru­ire une nou­velle dynamique con­crète­ment ancrée à gauche qui lutte con­tre l’austérité qu’on nous promet inéluctable et pour un pro­jet sol­idaire et écologique. »

LA MOITIE SONT ENGAGES DANS DES PARTIS…

Et de préciser ( ça va mieux en le disant) : « Les can­di­dats et les can­di­dates du Rassem­ble­ment citoyen Isère sont issus des nom­breux ate­liers citoyens, réu­nions dans chaque ter­ri­toire depuis trois mois. »

Comme il faut tout de même faire quelque concession à la réalité on avoue que  » les équipes sont con­sti­tuées de mil­i­tants dont la moitié env­i­ron sont engagés dans des par­tis poli­tiques de gauche et écol­o­giste, et d’autres sont engagés dans le monde asso­ci­atif et citoyen » . Toujours ce monde  » citoyen » qui fait merveille et dont se sentent exclus tous ceux qui ne sont pas désignés comme tels par l’extrême gauche.

LA FRAÎCHEUR INGENUE des… MEMBRES DU PG et des VERTS

Ensuite cela se  déploie sur le terrain. Ainsi par exemple dans le canton Chartreuse Guiers  écrit le « DL » ( 25/2):  » ils sont motivés et ont de l’ambition. Ainsi qu’une fraîcheur presque ingé­nue : oui, les candidats du Rassemblement des ci­toyens pour une Isère soli­daire et écologique espè­rent sincèrement accrocher le deuxième tour des élections départementales. Nicole Pi­gnard­ Marthod et Léo Jus­tel assument.Et font de leur faiblesse une force : «Nous sommes d’hori­zons, d’âges et d’expérien­ces différents. C’est notre complémentarité». La fraîcheur est en effet  » presque » ingénue. La première est membre du parti de JL Mélenchon, ancien Ministre de Mitterrand et le second de celui de Cécile Duflot, ancienne Ministre d’Hollande. Tout nouveau, tout beau.

LES PARACHUTES des PARTIS ESTIMENT QUE  » C’EST UN ATOUT »

A Pont de Claix c’est encore mieux. An­ne­ Sophie Mérot et Gérard Gbéhiri, candidats du Ras­semblement citoyen,  n’habitent pas ce territoire. Ce sont certainement les ateliers ou les réseaux qui ont décidé de leur parachutage là.  » C’est un atout considère la candidate suppléante Annie Foglio : « C’est essentiel d’avoir des personnes qui ne connaissent pas forcément le territoire, qui ne soient pas rat­tachées à une ville (…) Les gens sou­haitent autre chose que les professionnels de la politi­que »( DL 24/2) .ça tombe bien. La première est une ancienne élue d’Echirolles , membre des Verts depuis 2004! Et sur les 4 candidats 3 sont des élus ou anciens élus, membres du Parti de Gauche ou des Verts…

Ailleurs les électeurs devraient se plaindre: ils ont parfois des candidats Verts/PG qui connaissent le territoire!

L.BENMAZA JUGE  que « 90 % SONT ENCARTES »

Lacen Benmaza qui anime le Mouvement Citoyen et Solidaire ( MCS)   lequel visiblement ne dispose pas de la logistique dont bénéficie le  » Rassemblement Citoyen  » évalue à 90 % les encartés du Rassemblement Citoyen. Pour ne pas dire 100%. Il s’agit donc bien d’une opération qui altère la sincérité du scrutin par la volonté délibérée de tromper l’électeur.  On se demande toujours pourquoi l’extrême gauche et les Verts ont ils nécessité de cacher la marchandise qu’ils portent?

 » Les VERTS et le PG ONT AVANCé COUVERTS » ( le DL)

Même le « DL » ( 26/2) remarque  »  le cas, atypique, du “Rassemblement des ci­toyens”. Sous cette banniè­re cohabitent des candidats écologistes, du Parti de gauche, de Nouvelle Don­ne (…)  les Verts et le PG ont avan­cé à couvert, pour finale­ment se démarquer du Parti socialiste, en se drapant du titre de “citoyen” écrit le quotidien. Couvert ou masqué?

LES HABITANTS de SEYSSINS VEULENT ILS VOTER MELENCHON?

A Fontaine/Seyssinet  » François Jabin ne met jamais l’accent sur son affiliation au Parti de gauche » explique le DL (27/2) (!). Aux départementa­les de mars, il forme un binô­me avec Emmanuelle Bibard, pur produit du Rassemble­ment des citoyens pour une Isère solidaire et écologi­que. Ils sont porteurs du fa­meux programme établi au cours d’ateliers citoyens  » . ça tombe bien aussi: le suppléant de François Jabin ( PG) est Jacques Gréco également Parti de Gauche. Deux sur deux. Pourquoi insister?  Les habitants de Seyssins ont ils envie de voter Mélenchon?

 » UN SEUL MANDAT POUR ÊTRE DISPONIBLE à PLEIN TEMPS »

Dans le Moyen Grésivaudan Didier Deplancke rappelle (« DL » 23/2) qu’il est » engagé (comme tous les candidats du Rassemble­ment citoyen ) à n’avoir qu’un seul mandat « pour être disponible à plein ­temps ».Dans le DL encore ( 24/2) la candidate Verts dans le Haut Grésivaudan Véronique Fernandez  fait de même:  » elle n’a aucun mandat, conformément à l’engage­ment du Rassemblement des citoyens » .…

O.BERTRAND ( Verts/ades) CUMULARD à 5000€/Mois

A Grenoble 3 Olivier Bertrand (Verts/Ades) se représente au Conseil Départemental,alors qu’il cumule avec des fonctions dans la municipalité Piolle, qu’il est aussi Vice Président du SMTC , Conseiller Communautaire pour un total d’indemnités de l’ordre de 5000€/mois. Et encore ne perçoit -il plus l’indemnité personnelle que lui octroyait André Vallini (PS) au titre de l’appartenance à sa majorité.

E.PIOLLE ( Verts/PG) PLACE UN PROFESSIONNEL de la POLITIQUE à la TÊTE d’UNE SEM

Dans  » il était une fois » cet aspect de la réalité n’est pas raconté. Le monde des Bisounours décrit par l’extrême gauche Isèroise est sans rapport avec sa pratique. Pendant que les candidats du  » Rassemblement Citoyen  » dissertent dans toute l’Isère sur le fait de partir de la base, de faire remonter les idées, de co-construire ( !) Eric Piolle congédie brutalement la directrice de la SEM Innovia pour y placer Pierre Kermen l’ex candidat Verts/Ades de 2001 à Grenoble, 59 ans, retraité de l’Université, professionnel de la politique.  Il assume l’absence de transparence, l’absence d’appel à candidature et considère comme un vulgaire patron que  » le poste est à disposition » .

ET ETOUFFE les MUSICIENS du LOUVRE pour SOUTENIR SES COPAINS

Pendant que cette co-construction gagne toute l’Isère Eric Piolle étouffe les  » Musiciens du Louvre » pour pouvoir soutenir ses copains. Il met en place un Conseil Citoyen « Indépendant « aussi diversifié que le « Rassemblement Citoyen « .  Il pratique  le contraire de ce qu’il prône.

A ECHIROLLES L.BERTHET et T.LABEILLE ESTIMENT que la MUNICIPALITE « ELUE AVEC MOINS de 50% SE COMPORTE COMME SI ELLE ETAIT SEULE AU MONDE »

On peut lui appliquer sans retirer un mot ce que ses deux représentants à Echirolles , les inénarrables Laurent Berthet et Thierry Labeille écrivent au bout d’un an de municipalité Sulli:  » le premier bilan que nous pouvons tirer est très décevant quand à l’écart entre la parole (ou les promesses) et les actes de la nouvelle équipe municipale. Refus systématique d’associer l’opposition, l’équipe ainsi élue avec moins de la moitié des suffrages des habitants de notre ville se comporte comme si elle était seule au monde, et agit d’ailleurs de la même façon vis-à-vis des citoyens et associations à qui on avait promit participation et concertation… il n’en est rien ».

A GRENOBLE, E.PIOLLE EST ELU par 40% des VOTANTS

A Grenoble Eric Piolle fait la même chose étant élu par 40% des votants. Laurent Berthet et Thierry Labeille sont du Rassemblement Citoyen et le second gère aussi Anticor, une autre officine  » citoyenne ». La charte d’Anticor à laquelle Eric Piolle a adhéré en grandes pompes pendant la campagne municipale, sans la respecter non plus. ça n’empêche pas Thierry Labeille de bien dormir. Toujours cette vigilance « citoyenne » qui impressionne le gogo.

TENTATIVE D’ALTERATION de la SINCERITE du SCRUTIN

Heureusement le temps de la campagne électorale est là pour ouvrir les yeux. Les Verts et le Parti de Gauche voudraient tromper deux fois. En se cachant derrière le rideau de fumée du  » Rassemblement Citoyen » et en apportant leurs voix au PS au second et au troisième tour de l’élection départementale . Car comme le rappellent « naïvement » les  candidats parachutés à Pont de Claix, au final :  » ce qui nous importe, c’est que le conseil départemental soit à gauche. ».

Nous on avait bien compris l’objet de cette complexité.

 

Catégories : Actualité