DENSIFICATION DE L’AGGLO : DESTOT/BAÏETTO ACCÉLÈRENT

Publié par Les Républicains 38 le

ça s’appelle  » Clos des Fleurs » .Moins il y a d’espaces verts et plus on évoque la campagne .C’est le nom de la  marchandise telle qu’on nous la vend. Comme de vulgaires brochures de promoteurs immobiliers .Car ce sont simplement des tours. ( notre photo) .  Le nouveau quartier Jean Macé est pourtant décrié selon le « DL » (09/12) . Les riverains trouvent que c’est  » trop haut,trop dense  » . Alain Lauriot, président de l’Union de quartier Jean-Macé avait déclaré  “Les tours, ça nous reste en travers, c’est le Fouquet’s de la municipalité” (Grenews 13 juin)

Mais Michel Destot, Marc Baïetto accélèrent. La Métro est toute contente d’expliquer que le projet de toute la presqu’île  a été présenté aux visiteurs et aux médias à Paris à l’occasion du salon de l’immobilier d’entreprise . »En présence de  Michel Destot(PS) député-maire de Grenoble, Christine Crifo,(PS) présidente de la SEM Innovia(1), Jérôme Safar(PS), 1er vice-président de la Métro délégué à l’économie, Yann Ollivier(PS) vice-président de la Métro délégué aux grands projets, Stéphane Juliot (PS) conseiller délégué de la Métro au tourisme d’affaires(!)  Pierre Béguéry, vice-président du Grésivaudan et Jean-Paul Bret,(PS) président du Pays Voironnais…  » annonce la Métro sur son site .Elle a même oublié dans sa liste Philippe de Longevialle ( app PS) pourtant sur la photo ,Adjoint au Maire de Grenoble . ça sent pas bon pour lui. ( PHILIPPE FALCON DE LONGEVIALLE ( ap.PS Grenoble) pisté par R.Avrillier)

Bref tout ce beau monde fortement indemnisé est allé au frais du contribuable à Paris . Avait on besoin de tous ces délégués et sous délégués ? Une entreprise bien gérée ferait elle de même ?

DENSIFIER À MORT

Pour expliquer que l’agglo a un grand projet : densifier à mort la presqu’île.  Et alors là on est dithyrambique ( DL du 09/12). Pensez donc « on s’arrête sur notre stand » . Incroyable de la part de visiteurs d’un salon ? Et  » c’est le but explique Maële Henry responsable du service économie de la ville de Grenoble : attirer le maximum d’acteurs pour valoriser les atouts économiques de la région » .
On a du mal à la croire : des visiteurs sur un stand ?

M.DESTOT REDRESSE L’EUROPE

D’ailleurs Michel Destot n’hésite pas à expliquer que Grenoble va redresser l’Europe :  » La capacité de l’Europe à se redresser viendra de ses régions bien plus que de ses États » . Exit les pauvres Hollande, Ayrault et autres seconds couteaux qui s’épuisent avec des mesurettes sur la compétitivité .Michel Destot apporte les solutions au salon de l’immobilier d’entreprise. Rendez vous mondial de la pensée et de l’économie sur lequel les phares n’avaient pas encore été braqués jusqu’à que Michel Destot alerte le… Dauphiné Libéré. Il est tellement accoutumé aux victoires (Michel Destot triomphe….)

DEUX MOTS NOUVEAUX EN 40 ANS

Alors pour le reste, c’est parti et bien parti.  » Il s’agit de l’approche de la ville de demain, celle qui favorisera mixité, mutualisation, respect de l’environnement et lien social  » ( M.Destot)  Entre 1970, présentation de Villeneuve, et 2012 deux mots ont été ajoutés : mutualisation et respect de l’environnement !  25 ans de mandat de Député renforcent l’inventivité .

 » Ce qui est en train de se construire c’est bien l’idée d’une cité idéale qui favorise l’épanouissement et le bonheur de chacun . Il y a une immense volonté de remettre (enfin) de l’humain dans la ville .De retrouver un sens.De réinjecter de la solidarité, du vivre en commun.De brasser des populations. on réinvente le vivre ensemble » ( le DL).

FINI LE TRAVAILLEUR SOCIAL ET L’ANIMATEUR SOCIO-CULTUREL

On ne se lasse pas de cette littérature.  Reconnaissons qu’elle procure un doux plaisir et on regrette de n’avoir pas le talent d’un Philippe Murray pour la populariser. D’ailleurs on va même « redonner vie au concierge « . Mais on ne veut pas prononcer ce nom.Ce sera  » le manager » ou  » l’animateur d’îlots » .On hésite encore entre le capitalisme pur ( manager) ou la social démocratie ( animateur d’îlots). En tout cas c’est fini  pour l’animateur socio-culturel, l’agent d’ambiance, le travailleur social qui ont été la vedette pendant 30 ans à Grenoble. On  regrette pour eux cet enterrement sans tambours ni trompettes. Sans avertissement.  Ils n’ont pas démérité.En tout cas on ne ne leur a rien dit.

TOUJOURS  » LE LIEN SOCIAL »

Mais l’idée demeure la même ,rassurante .On se trouve bien avec elle , en terrain connu à Grenoble . Ce  » manager  » ou cet « animateur d’îlot » ,   » C’est l’élément phare dans la philosophie de l’îlot intégré  explique  Laurent Gaillard Directeur de l’Urbanisme de la ville de Grenoble , il aura pour mission de recréer du lien social en assurant une présence humaine au coeur de l’îlot ». Nous sommes rassurés. le mot essentiel est lâché. Ce fameux  » lien social » si souvent recrée  par tant d’initiatives citoyennes (subventionnées)  et par les élus PS et Verts si attentionnés. Ce lien social qui produit des résultats si positifs  dans nos quartiers en difficultés .(JC PEYRIN ( UMP ) : « J’ACCUSE LA COALITION PS/VERTS DE GRENOBLE … »)

NOS ANCIENNES  CITÉES STIGMATISÉES ?

D’ailleurs ne devrait on pas baptiser  » îlots  » nos anciennes cité ?
Ne vont elles pas s’estimer stigmatisées  ( autre mot oublié) de rester bêtement Villeneuve, Mistral, Teisseire alors que les nouveaux quartiers sont des îlots ? C’est une question qui n’a pas encore été abordée par nos visionnaires qui redressent l’Europe au salon de l’immobilier d’entreprise et développent l’élément phare si nouveau dans la philosophie de  » l’îlot intégré « . Une question mesquine même.  On ne la posera pas.

Plus de place au sol, il faut mettre les jardins... sur les toits !

LES JARDINS SUR LES TOITS

Derrière ces discours une seule politique : le bétonnage . Si bien qu’on a inventé les jardins sur les toits. Le comble de la modernité , de la simplicité , de la facilité et du naturel . La composante  » respect de l’environnement  » a donc été intégrée. En gros on construit tellement qu’il n’y a plus d’espaces au sol. Il y aura donc  » des jardins collectifs en toiture de certains immeubles mutualisés ».

LES NOUVELLES COURSIVES : DES APPARTEMENTS POUR TOUS!

Et  » des appartements que tous les habitants pourront louer pour loger sur de courtes périodes familles ou amis, ou encore des salles polyvalentes à utilisation mutualisée « . Toujours l’idée du  » lien social « .En 70 c’étaient les coursives de Villeneuve qu’on est train de détruire pour retrouver la verticalité . Maintenant ce sont « des appartements que tous les habitants pourront louer « …

LE RÉFÉRENDUM, VITE

En tout cas on commence par 10 000 habitants nouveaux quai de la Graille à Jean Macé par ces tours que les habitants trouvent trop hautes et trop denses. Pour commencer . Puisqu’on prévoit de l’ordre de 5000 logements . Il est encore temps d’arrêter . c’est pourquoi le projet de l’esplanade qui s’inscrit dans cette dérive tombe à pic : 10% du corps électoral exige un référendum.
Michel Destot doit enfin recourir à la démocratie participative . Et donner la parole aux Grenoblois.

(1) Pour l’avocate Christine Crifo Conseillère Municipale Déléguée chargée « de la Médiation » (1350€/mois), Vice Présidente du Conseil Général chargée de la coopération décentralisée , ( 3500 E/mois) deux fonctions indispensables à la collectivité , nous ignorions la Présidence de la SEM  » Innovia  » et … la rémunération. Toute personne désireuse de nous en informer peut le faire .

 

 

 

Catégories : Actualité