DELINQUANCE à GRENOBLE : LA MUNICIPALITE REFUSE la REALITE

Publié par Les Républicains 38 le

 » Vous ne faites qu’alimenter une situation » a lancé Elisa Martin Première Adjointe au Maire ( Parti de gauche) à Vincent Barbier Conseiller municipal (UMP) qui indiquait  » la délinquance ne peut pas seulement se prévenir , Grenoble est devenu une ville à risques, de plus en plus dangereuse » .

Lors du Conseil Municipal de Juillet un vif échange a eu lieu sur ce sujet, la Première Adjointe chargée de la  » Tranquillité Publique » a nié la réalité:  » Grenoble serait une ville à risques » a t elle lancé.  » Il faut me dire ou, ce qui s’est passé  » a t elle ajouté. Comme s’il ne se passait rien…
(http://www.republicains38.fr/grenoble-la-vie-quotidienne-au-temps-de-m-piolle-vertspg/)

+ 50% D’AGRESSIONS à MAIN ARMEE à GRENOBLE

C’est dire si l’extrême gauche est dogmatique .En 2013 les agressions à main armée ont augmenté de +50% à Grenoble selon le Préfet de l’Isère.
(http://www.republicains38.fr/grenoble-le-prefet-confirme-une-hausse-de-50-des-vols-a-main-armee/)

L’avocat Claude Coutaz , Conseiller municipal délégué ( extrême gauche) spécialisé dans la défense des étrangers en situation irrégulière y est allé de son couplet .
(http://www.republicains38.fr/c-coutaz-les-exces-de-la-municipalite-piolle-vertspg/)

L’ECOSYSTEME POLITIQUE FONCTIONNE BIEN

Pour lui la meilleure solution sont les travaux d’intérêt général  » ce qui est très apprécié des magistrats ».Histoire de rappeler par l’avocat le bon fonctionnement de l’écosystème politique Grenoblois: tu me passes le sel , je te passe de la pommade. Jamais de conflit d’intérêt entre fonctions.

 » ça se passe très bien à Grenoble  » a t il ajouté englobant la précédente municipalité. Les chiffres du Préfet et de Manuel Vals sur l’Isère en matière d’augmentation de la délinquance disent tout le contraire mais peu importe la vérité pour Claude Coutaz.
(http://www.republicains38.fr/isere-20-dagressions-physiques-en-2013/)

AUCUN CHIFFRE SUR le NOMBRE de DELINQUANTS QUI FONT des TRAVAUX

Pour paraphraser Elisa Martin : ou ces travaux d’intérêt général à la ville ? Dans quels services ? Pour combien de temps par personne? Avec quel résultat ? Pour combien de personnes dans l’année ?

Bien trop demander à Elisa Martin et Claude Coutaz. Ils préfèrent demeurer dans l’incantatoire . Pendant ce temps les Grenoblois sont victimes de l’insécurité quotidienne.

Catégories : Echos