JC Peyrin et J.Polat dénoncent les dettes toxiques de Grenoble et de la Métro

Publié par Les Républicains 38 le

Jeudi 1er septembre 2011, Jean-Claude PEYRIN, Président de la Fédération et Délégué de la 1ère circonscription ainsi que Julien POLAT, Délégué de la 9ème circonscription ont choisi de prendre la parole devant la presse afin d’aborder la gestion financière hasardeuse des collectivités locales gérées par la gauche. Ils ont notamment à cette occasion attiré l’attention du public sur la part d’emprunts toxiques au sein des dettes des collectivités telles que la commune de Grenoble ou la communauté d’agglomération Grenoble Alpes-Métropole.

Quelques jours plus tard, le 22 septembre, le Dauphiné Libéré a publié une large enquête mettant en perspective ces arguments en révélant notamment que la part d’emprunts toxiques dans la dette de la METRO (gérée de 1995 à 2010 par Didier Migaud) était de 25,48% (à 72 837 000€) et allait engendrer un surcout de 18 559 000€ et que cette part pour la commune de Grenoble était de 8,4% soit 35 150 000€ et allait engendrer un surcout de 2.951.000€ !

(cliquez sur l’article pour l’agrandir)

De gauche à droite : Julien POLAT, Délégué de la 9ème circonscription ; Jean-Claude PEYRIN, Président de la Fédération, Délégué de la 1ère circonscription.