Conseil « Consultatifs »de secteur: le trucage de la démocratie locale à Grenoble

Publié par Les Républicains 38 le

Comme nous le pensions les informations arrivent et démontrent que la Municipalité Destot a trompé les grenoblois. Elle n’a jamais pensé ni voulu mettre en place une démocratie participative.

Ces tentatives d’aujourd’hui pour redorer son blason dans ce domaine sont vaines. Grâce aux témoignages de Grenoblois nous sommes maintenant en mesure d’établir que … 4 Conseils Consultatifs sur les 6 secteurs qui sont censés couvrir la ville pour organiser la  » concertation  » avec les grenoblois sont tenus par une co-présidence engagée en faveur de la majorité municipale!

En rappelons que pour « verrouiller  » la municipalité impose déjà un élu pour co-présider les Conseils Consultatifs avec un représentant élu de la population…

4 CONSEILS CONSULTATIFS SUR 6 CO-PRÉSIDÉS PAR DES SOUTIENS DU PS!

Nous avions établi ce qu’il en était dans deux secteurs :

– secteur 6 : Héléne Vincent (PS) co présidente avec Isabelle Rousset ( nébuleuse Verts/ADES/FG)

– secteur 3:  MC Népi Adjointe au Maire ( « Démocrates » app PS) co-présidente avec Jacques Savine (PS) ( Jacques Savine: une lumière crue sur le systéme PS à Grenoble) . Par exemple Madame Népi et Jacques Savine ont décidé d’un commun accord – ils se sont concerté et ont débattu ! – de désigner au bureau de leur Conseil ( sans élection) M.Ali Achour pour y représenter la cité Mistral.M.Achour étant membre du comité de soutien de Michel Destot aux dernières législatives. C’est ainsi que fonctionne la démocratie participative à Grenoble.

MM ABFAST ET CIAMPOLINI MEMBRES DES COMITÉS DE SOUTIENS DU PS

Nous parviennent des informations concernant deux autres  Conseils Consultatifs :

– secteur 2 : Alain Pilaud (PS) Adjoint au Maire, Président d’Alpexpo (!) co-président  : Claus Habfast .( Soutien PS)  Ce dernier a bien fait remarquer lors de son élection ( il était le seul candidat) qu’il appartenait à la  » société civile  »  puisqu’il est professionnellement responsable de la communication du Synchrotron.  Notre correspondant nous fait remarquer qu’il appartenait en juin  2012 au comité de soutien de la candidate PS Geneviève Fioraso et soutenait donc la constitution d’une majorité PS/Verts  à l’Assemblée Nationale. Libre à lui mais cela démontre une dépendance idéologique avec la municipalité ( G.Fioraso était alors  Députée PS, Adjointe au Maire et Première Vice Présidente de la Métro) .

– secteur 1 : Pascal Garcia (PS) Conseiller Délégué co-président : Lorenzo Ciampolini ( soutien PS)  lequel alors inconnu avait été élu en 2009 au premier tour alors qu’il y avait 4 candidats! Depuis lors le vide a été fait et il a été renouvelé en mai dernier en étant … seul postulant à cette co-présidence . Il était membre du comité de soutien de Michel Destot candidat PS aux dernières législatives.

Demeurent deux secteurs de la ville sur lesquels les informations sont toujours les bienvenues (site@ump38.fr, )

« UNE RÉFLEXION COLLECTIVE POUR REMETTRE SON AVIS… »

Voilà la réalité . Par contre la municipalité présente ainsi aux Grenoblois ces Conseils Consultatifs: «  Au sein de votre Conseil Consultatif de Secteur, vous allez contribuer à l’élaboration et au suivi de projets concernant votre secteur. Avec votre Conseil vous allez, à la demande du Maire, ou de votre propre initiative, réfléchir sur de vastes projets ou des questions d’intérêt général. A l’issue de votre réflexion collective, vous remettrez vos avis au Conseil Municipal où ils seront débattus. »

LE PS PARLE AU PS

En fait le PS parle au PS – éventuellement aux Verts/Ades à Villeneuve, terrain partagé-  et fait croire aux Grenoblois qu’ils sont représentés ! C’est une grave friponnerie s’agissant du temps passé par des citoyens non rémunérés, non indemnisés, qui entendent honnêtement apporter leur contribution à la chose publique et à leur ville.

DÉMISSION ATTENDUE DES CO-PRÉSIDENTS ENGAGÉS AVEC LE PS

C’est pourquoi toute la lourde panoplie lancée présentement sur fonds publics heurte fortement l’opinion publique.La municipalité Destot devrait stopper là toutes ces entreprises pré électorales avec des sociétés privées(GRENOBLE FACTORY : PAS UN MYSTÈRE, UN VRAI SCANDALE pour le contribuable) des médias associés, ( « Grenoble en couleurs »: M.DESTOT VEUT TEINDRE L’ÉCHEC DE SA POLITIQUE)   l’utilisation d’équipements publics qui appartiennent à tous et ne méritent pas d’être instrumentalisés .(Forum « libé » à MC2 : la propagande PS financée par le contribuable ?)

Au préalable elle devrait demander à tous les co-présidents des Conseils Consultatifs de secteurs engagés dans le soutien au PS et ses alliés de démissionner immédiatement de leur poste afin de redonner de la crédibilité à ces instances. Ce préalable effectué démontrerait que la municipalité Destot renonce à son système d’affidés et de démocratie quasi frauduleuse

Si ce préalable n’est pas levé , les Grenoblois sauront que  » la nouvelle étape  de la démocratie participative  » du futur programme  municipal du PS (.Démocratie « participative » à Grenoble: le PS élabore son programme sur le dos du contribuable) a pour histoire et fondement  ce magouillage de postes et de soutiens , ce verrouillage caché qui salit  – lui – la démocratie .

Peut être le « DL  » posera t il un jour la question comme il l’a posée pour nous mêmes ? (Grenoble. Ph. de Longevialle (app PS) : de Charles Pasqua à François Hollande)  . On peut rêver.

 

 
Catégories : Actualité