CONFIRMATION: Le SYSTEME AVRILLIER/COMPARAT (Verts/Ades) A BIEN INSTALLé PIOLLE

Publié par Les Républicains 38 le

 

La vidéo du « DL » sur l’anniversaire de l’élection de E.Piolle ( Verts/PG) confirme bien  que celui-ci est un  » pur » produit du systéme Avrillier/Comparat .

Maryvonne Boileau ( Verts/Ades) compagne de Vincent Comparat, Président de l’ADES confirme que dés 2010 en accord avec  » la bande de vieux sages » (!) elle a désigné Eric Piolle comme tête de liste.
(http://www.ledauphine.com/…/episode-2-doubles-par-leur-gauc…)

L’OPERATION RESEAU CITOYEN ETAIT BIDON

En 2013 Jean-Vincent Placé Président du groupe Verts au Sénat a confirmé ce choix lors d’un passage à Grenoble. Ces révélations confirment bien que l’opération  » réseau citoyen » couverte par Pascal Clouaire ( Sciences Po ) était totalement bidon comme cela a été encore démontré à l’occasion des élections départementales.

LA CAMPAGNE A MÊME TRICHé SUR LE CV de PIOLLE

La campagne municipale a été conçue comme une «  série télé  » a affirmé E.Lecoeur le communicant de Piolle et on a gommé de son CV ses précédentes candidatures afin d’en faire un homme neuf.

LE SYSTEME AVRILLIER/COMPARAT EST AUX COMMANDES

Tout le systéme familial d’Avrillier est désormais aux commandes (L.Comparat, M.Boileau, C.Kirkyacharian…) . Ce qui explique le clanisme des décisions avec la propulsion de Pierre Kermen (Verts/Ades) candidat tête de liste en 2001 à la tête d’une SEM municipale, Maryvonne Boileau qui a été Présidente de l’OPHLM sous Destot (PS) devenant Présidente de Grenoble Habitat.

LA VITRINE LEGALE EST TOTALEMENT TENUE

On se demande même si l’affaiblissement de Piolle par le fait qu’il est actionnaire à Singapour d’une société qui a même été subventionnée par le contribuable n’est pas un élément favorable pour l’extrême gauche: la vitrine légale est totalement tenue. Raymond Avrillier en plaisante dans le film du « DL »expliquant que l’expérience Grenobloise n’est pas exportable « même à Singapour » précise t il…  Pas certain que ce type de réflexion fasse le bonheur de E.Piolle.