COMMERCE GRENOBLOIS: E.PIOLLE (Verts/PG) REPOND « NON »

Publié par user1 le

« Grenoble ne re­montera pas la pente en étouf­fant les commerçants greno­blois » avait lancé Laurent Wauquiez le 11 novembre à la Chambre de Métiers de Grenoble. Il n’a pas été entendu par Eric Piolle le Maire (Verts/PG).

Celui-ci a répondu négativement à toutes les demandes des commerçants qui avaient claqué la porte des fausses  » assises du commerce  » pendant lesquelles les décisions étaient prises.

Ils demandaient des mesures immédiates en matière de fluidité, d’attractivité, de propreté, de sécurité et de renoncer  » aux projets suicidaires ».  Ils en faisaient un préalable à la reprise du dialogue avec la ville.

E.PIOLLE (Verts/PG) S’ETAIT ENGAGE à « REPONDRE POINT par POINT » (!)

Au cours d’un dîner pour gagner du temps, le 4 novembre dernier, Eric Piolle s’engageait encore  » à répondre point par point aux demandes exprimées par les commerçants en apportant des éléments concrets d’ici à la fin novembre » .

Dans sa réponse évoquée au Conseil Municipal  de Grenoble et rendue publique par le DL (24/11/15) il fait évidemment le contraire de ce sur quoi il s’est engagé. Au lieu de répondre « point par point » il se réfugie dans des généralités un peu enflées révélatrices de la bulle dogmatique dans laquelle il vit et pense.

 

le spectacle habituel de Grenoble

le spectacle habituel de Grenoble

PAS ‘D’ERREUR de COMMUNICATION »

Il engage  » la 3 eme révolution urbaine  » ( rien que ça) et grâce à Lui  » Grenoble épouse sa vocation de coeur de la Métropole » ( re-sic) . Sur tous ces sujets il « soutient fortement Christophe Ferrari (PS) « . Une manière de bien rappeler à ce dernier qui gouverne vraiment la Métro, quelle est la ligne, au moment ou, ébranlé, Christophe Ferrari cherchait à camoufler cette politique suicidaire derrière  » une erreur de communication ».

UN MEPRIS TORRIDE sur les SUJETS QUI FÂCHENT

Par contre sur les sujets qui fâchent Eric Piolle affiche un mépris torride aux commerçants. Pire. Au Conseil municipal de vendredi dernier il a déjà fait voter l’augmentation de 50 % du tarif du stationnement pour les clients extérieurs en cas de pollution. Sachant que l’automobile représente 20 % de la pollution et qu’on ne connait pas la part du fait des bouchons créés par les restrictions de voiries, on mesure la portée environnementale de cette mesure.

E.PIOLLE et J.SAFAR (PS) VOTENT + 50 % du STATIONNEMENT aux CLIENTS EXTERIEURS

Une décision qui a été votée par la majorité Verts/PG mais aussi par Jérôme Safar et le groupe PS car il s’agit bien de la même politique portée aussi par la Métro ou ils gouvernent ensemble. Ce qui clos « l’opposition » factice de Jérôme Safar lequel, comme directeur de campagne de JJ Queyranne (PS) va s’allier avec les mêmes Verts pour le second tour des Régionales dés le 4 décembre prochain.

UN…  » COMITE de SUIVI  » pour L’INSECURITE

Sur la sécurité et la propreté de la ville Eric Piolle propose…. « un comité de suivi ». N’est-ce pas trop?  Précisant bien sur le second point qu’il ne veut pas faire mieux qu’aujourd’hui: nous assurerons  » le même niveau de service car il n’est pas question de renforcer les moyens  » a t il affirmé, provocateur, au Conseil Municipal de vendredi.

COMMENT REAGIRONT les ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES FACE à ce NON?

Et bien entendu rien sur le renoncement aux autoroutes à vélo. Depuis vendredi date à laquelle ces propos se sont répandus dans la ville, le mécontentement s’est transformé en colère . Personne ne peut prévoir comment réagiront les responsables des organisations professionnelles qui avaient été contraintes de quitter la table des négociations après la découverte évidente de la fausse concertation, spécialité des Rouge/Verts grenoblois.

LES RETARDS ACCUMULES EXIGENT des MESURES

Ces responsables  ont malheureusement accompagné ces politiques jusque là dont la suppression de 2 200 places de stationnement, le blocage de toutes les liaisons de contournement de Grenoble, l’arrêt de Grenoble Sisteron qui fait de Grenoble un cul de sac vers le Sud, l’absence de ligne TGV à grande vitesse. Les responsabilités de la municipalité Destot/Safar sont grandes. Ces retards exigent des mesures urgentes.

UN CERCLE à l’OPPOSE du VERTUEUX

Mais la base, elle, est excédée car elle est la première victime des conséquences de cette politique. Tous les chiffres sont au rouge: montée du chômage supérieure à la moyenne, nombre de commerces à  vendre qui explose, paupérisation accélérée. Le cercle est l’opposé du vertueux.

Plus la municipalité Piolle annonce ses mesures coercitives ( autoroutes à vélo, zone 30 partout, vignettes autos…) plus le client extérieur comprend qu’il n’est pas le bienvenu à Grenoble.

LES GRENOBLOIS QUI VEULENT une VILLE  » NORMALE » DEMENAGENT

En annonçant maintenant dans sa lettre aux commerçants qu’il ne fera rien sur la fluidité, la propreté et l’insécurité E.Piolle confirme à ceux des Grenoblois qui aspirent à une ville « normale » ( apaisée? ) qu’ils font bien de déménager.

LA NAISSANCE d’UN « HOMME NOUVEAU »

La boucle est bouclée. Les Rouge/Verts qui gèrent de fait la ville veulent un « homme nouveau. » Comme toutes les idéologies totalitaires, le dogme fait d’abord souffrir – parfois mourir économiquement et socialement- avant d’atteindre le nirvana de ces après demain qui chantent. Grenoble a déjà connu ça avec Dubedout (PS) et Villeneuve dont le procès sur l’assassinat de Kevin et Sofiane est l’aboutissement tragique.

 » INDISPENSABLE QUE CHACUN SE TRANSFORME »

Ce qu’a réaffirmé encore récemment une philosophe Verts ( de l’université de Franche Comté il est vrai) :  » si on veut que ce programme ambitieux soit autre chose qu’un voeu pieux, il est indispensable que chacun se transforme » . (Libé 13/10/15).

L’AVANT GARDE ECLAIREE d’UN PEUPLE QUI N’A PAS TOUT COMPRIS

Toutes les usines à gaz mises en place par P.Clouaire ( faux citoyen Verts/PG) ont pour objet d’élargir l’avant garde éclairée de ce peuple qui n’a pas encore tout compris. Elles s’adressent à peu de monde car la prise de conscience ne peut pas atteindre les masses tout de suite. « Cette démocratie participative à la grenobloise s’’inscrit et s’’imbrique dans une vision politique plus large de « transition écologique, économique et démocratique » a d’ailleurs tenu à rappeler l’Adjoint (Grenews 3/11/15). Plus personne ne doit ni ne peut sortir du cadre politique défini par la municipalité.

LES COMMERçANTS NE PEUVENT PAS ÊTRE REEDUQUES

Les commerçants ne pouvant visiblement pas être rééduqués, ne sachant pas se reconvertir tous dans le commerce équitable, le mieux est qu’ils disparaissent.

Un détail semble avoir échappé à nos idéologues. Le réel peut résister et en tout cas ne disparait pas parce que M.Piolle et sa coalition l’ont décidé.

Photo: E.Piolle avec E.Cosse, la secrétaire nationale des Verts accusée de dérive gauchiste par tous ceux qui ont quitté la formation politique dans laquelle tous nos Rouge/Verts Grenoblois sont resté.

 

 

 

 

Catégories : Actualité