CLASSEMENT des METROPOLES: GRENOBLE en BAS du TABLEAU

Publié par Les Républicains 38 le

Grenoble subit fortement l’image d’insécurité et de pollution qui se dégage de la ville. Les premières mesures de la municipalité Piolle (Verts/PG) ont aggravé la situation. Les annonces très médiatisées de la fin des caméras de vidéo protection dans une ville abîmée par une délinquance endémique et des quartiers explosifs n’a pas amélioré la tendance. Il semble que des familles retiennent de plus en plus leurs étudiants amateurs de montagne de choisir Grenoble.

Les annonces récentes de suppression des sucettes Decaux pour les remplacer par l’archaïque affichage sauvage comme la suppression du Tour de France, des 3 jours cyclistes, du Festival du Cirque, les menaces sur les Musiciens du Louvre et la mise sous l’éteignoir du Musée de Peinture sont toutes ressenties comme une régression; L’idée d’une ville qui se replie sur elle même.

BORDEAUX : CELLE QUI EVOLUE LE PLUS FAVORABLEMENT

En tout cas Bordeaux la ville d’Alain Juppé (UMP) arrive première, devant Nantes et Lyon, dans le classement des villes où les salariés français envisageraient de vivre, selon une étude OpinionWay pour Foncière des Régions.La métropole se hisse également dans le peloton de tête de celles qui évoluent le plus favorablement aux yeux des dirigeants et de leurs salariés.

Si vous deviez déménager, dans quelle ville rêveriez-vous de vous installer ? Face à cette question, posée par OpinionWay dans le cadre d’une étude sur « l’attachement au territoire » des dirigeants et salariés*, réalisée pour Foncière des Régions  les Français font un choix clair. C’est Bordeaux (23% de citations, trois réponses étant possibles) qui remporte la palme de la métropole où les salariés envisageraient de mieux vivre et de travailler, devant Nantes (20%) et Lyon (17%).

 

Classement Métropoles

Dans le même temps, Bordeaux se distingue également dans un autre classement : celui des métropoles qui, aux yeux des salariés comme des dirigeants d’entreprise, ont le mieux évolué au cours des dix dernières années, et vont le faire dans les dix prochaines.  Le fief d’Alain Juppé se classe dans le top trois, au coude-à-coude avec Lyon.

GRENOBLE NE CAPTE PAS CEUX QUI RÊVERAIENT de S’INSTALLER à la MONTAGNE

Grenoble figure dans les 3 dernières Métropoles avec Rouen, Brest et Lille . Avec 6% de personnes qui aimeraient s’installer sur son territoire elle ne parvient même pas à capter parmi les plus de 20% de la population qui « rêverait de s’installer à la montagne » .

Un véritable catastrophe si on raisonne en termes économique et d’emplois. Car il est à craindre que l’évolution engagée vers toujours plus de paupérisation et d’insécurité ne s’accentue avec les conséquences que l’on sait: départ des familles moyennes, baisse de la valeur des biens et ghettoïsation accentuée des quartiers.

 

Catégories : Actualité